Top départ de la 14e édition de la Palermo-Montecarlo

© Studio Borlenghi

C’est à 12h00 que les 53 équipages ont franchi la ligne de départ de cette 14e Palermo-Montecarlo dont le coup d’envoi a été donné par S.A.S. le Prince Albert de Monaco, Président du Yacht Club de Monaco aux côtés de Bernard d’Alessandri, Secrétaire Général du Yacht Club de Monaco et d’Agostino Randazzo, Président du Circolo della Vela Sicilia. C’est donc toutes voiles dehors que les concurrents ont quitté le Golfe de Mondello afin de s’élancer dans cette épreuve qui s’inscrit comme l’une des étapes du calendrier de l’International Maxi Association (IMA). « Grâce au travail accompli par le président Randazzo et toute son équipe, cette course, est devenue aujourd’hui une grande classique en Méditerranée. J’ai d’ailleurs une pensée pour Angelo Randazzo qui serait très fier du chemin accompli au cours de ses 14 années » précise Bernard d’Alessandri. « Cette régate hauturière illustre parfaitement les liens très étroits que nous entretenons avec le Circolo della Vela Sicilia et le Yacht Club Costa Smeralda, deux clubs avec lesquels nous sommes jumelés et qui démontrent le dynamisme du yachting en Méditerranée. »

Avec la Méditerranée pour terrain de jeu, les challengers vont avoir tout loisir de s’adonner à des duels de taille que ce soit lors du passage de la porte située au large de Porto Cervo en Sardaigne ou encore lors de la remontée de la Corse avant de mettre le cap sur la Principauté. Mot d’ordre pour la grande majorité des concurrents : déposséder Esimit Europa 2 du record qu’il détient depuis 2015 en 47 heures, 46 minutes et 48 secondes. Les équipages vont devoir s’armer de patience sur ces premières 24h00 de course où à cause d’un système orageux, les conditions météorologiques seront légères et très instables jusqu’à l’approche des Bouches de Bonifacio.

Le rendez-vous des favoris

Malgré le statut de favori qui lui colle à la coque, Rambler 888, emmené par Brad Butterworth, quadruple vainqueur de l’America’s Cup, devra rester vigilant tout au long de cette course longue de 500 milles nautiques. Avec pour objectif de descendre sous la barre des 50 heures, l’équipage de George David devra tout de même garder un œil sur Lucky de Bryon Ehrhart. L’armateur américain, déjà victorieux de la Palermo-Montecarlo 2017, tente de nouveau l’aventure sur une unité différente de celle avec laquelle il a remporté la dernière édition.

Un plateau éclectique

La course reste de facto, extrêmement ouverte et permet à tous de tenter sa chance. Aux côtés des bêtes de course désignées pour gagner, l’on retrouve des équipages complètement novices et même des unités inattendues telle que Ad Maiora, un trimaran lancé en 1988 sous le nom de Fleury Michon IX, autrefois la propriété de grands noms de la voile tels que Florence Arthaud ou encore Philippe Poupon.

Un vent de jeunesse souffle sur la course

Suite à une première expérience ponctuée de succès à l’occasion de la dernière Rolex Giraglia, le Yacht Club de Monaco reitère l’initiative de la « Sailing Youth Offshore Academy U25 » à bord du First 50, Freedom. Composé de cinq coureurs de la Section Sportive du Y.C.M. et de trois régatiers du Circolo dela Vela Sicilia, l’équipage est encadré par deux coaches provenant des deux clubs. Ce projet s’inscrit dans le cadre du Centre de formation du Y.C.M., La Belle Classe Academy, qui a pour but de former les professionnels du Yachting et susciter de nouvelles vocations avec son département “Sailing”. Le Y.C.M. qui est également représenté par Andreas Feichtinger sur le Sun Fast Lungta Mtaic.

Lors de la remise des prix qui sera organisée au Yacht Club de Monaco, ce dimanche 26 août à 20h00, le vainqueur en temps compensé recevra le Trophée Angelo Randazzo alors que le premier à franchir la ligne en temps réel se verra remettre le Trophée Giuseppe Tasca d’Almerita.

Source

Yacht Club de Monaco

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 21 août 2018

Matossé sous: IRC - ORC, Palermo-Montecarlo, Régates

Vues: 345

Tags: , ,

Sous le vent

Au vent