Dernière ligne droite pour les 5 Jours du Léman 2018

© Yves Ryncki

Après quatre jours de course, Zig Zag (Varin/Peroche) est toujours en tête des 5 Jours du Léman 2018, et devance Hypnautic (Kuster/Kuster) et Skyrim (Burkhalter/Bessire). Le trio de tête maintient une bonne avance sur ses poursuivants, et prends une belle option pour le podium final.

SRS1 (Müller/Kausche), toujours quatrième, devance Mango (Kislig/Praz) et Fuudo (Maret/Gay) qui sont au coude à coude ce jeudi après-midi. « Nous avons une revanche à prendre sur SRS1 qui nous a dépassé lors de la dernière nuit en 2017 ; on va se battre jusqu’au bout pour essayer de les dépasser », sourit Lionel Maret (Fuudo). Les bateaux pointent entre 2 et 5 noeuds de vitesse cet après-midi, comme depuis plusieurs jours d’ailleurs, sauf quelques courtes périodes de pétole.

Avec 100 heures de course et près de cinq tours parcourus, on ne battra pas le record des 1’000km établi en 2015. Cette édition reste néanmoins exceptionnelle pour son ensoleillement ! Hormis de rares grains, la plupart des concurrents n’ont pas reçu une seule goutte de pluie sur leur Surprise.

A moins de 24 heures de l’arrivée, le comité de course lance les parcours raccourcis ce soir. D’après les prévisions météo, il devrait mettre tous les concurrents sur des raccourcis allant jusqu’à Promenthoux ou St Prex. L’objectif est de ramener tous les duos près de Vidy aux alentours de 14:00 demain, heure à laquelle la ligne d’arrivée sera ouverte. Nous vous invitons à venir nombreux au Cercle de la Voile les accueillir à 14 heures, et féliciter tous les participants. Nous vous rappelons que le vainqueur est celui qui aura parcouru le plus de kilomètres au terme des 120 heures de course !

Sara Cardenas, Nautipic-Manta Design (9e) –

Ce n’est pas toujours facile avec la pétole, c’était compliqué hier. Mais le coucher de soleil magnifique a tout compensé ! Cet après-midi on a du vent, ça glisse, c’est splendide. On navigue depuis quatre jours, mais je n’ai pas l’impression de ressentir la fatigue ! Je suis sans doute la plus débutante de la flotte, c’est une expérience incroyable. J’apprends tellement, notamment grâce à mon ami et co-équipier Aymeric, très expérimenté qui a notamment fait la Mini Transat. Il nous reste moins de 24 heures, il faut profiter au maximum !

Lionel Maret, Fuudo (6e) –

Jusqu’ici, le plus dur a été la chaleur, et les moments de pétole en pleine fournaise. C’est pénible ! Mais on a bien mangé, bien bu, on est content d’être là. C’est une édition difficile je trouve ; malgré plusieurs tentatives d’échappées on n’a pas réussi à faire le trou. On est régulier depuis le début, on va essayer de le rester ! Il reste encore une nuit beaucoup de choses peuvent changer jusqu’à l’arrivée.

Vincent Jordan, Cler ANISEE (22e) –

On va essayer de terminer aussi bien qu’on a commencé ! On découvre les 5 Jours du Léman et son effet accordéon. On a fait 2-3 erreurs qu’on paie cher, le niveau de la flotte est très élevé. Ce sont ceux qui connaissent parfaitement le lac qui s’en sortent !

Source

MaxComm Communication

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : ? (Surprise)