Les écarts se creusent sur les 5 Jours du Léman

© Yves Ryncki

La bise est tombée sur les 5 Jours du Léman ! Après 48 heures de course, place à un régime thermique sur le Lac. Des airs instables et légers, qui jouent avec les nerfs des concurrents. Mis d’autant plus à l’épreuve que les températures dépassent les 30 degrés.

Ce ralentissement des troupes permet toutefois aux concurrents de se rafraîchir. « On profite de l’excuse de la vérification des algues sous la coque pour se baigner », plaisante Olivier Bessire (Skyrim). Aucune algue pour le trio de tête qui s’est détaché de ses poursuivants : au coude à coude depuis le départ, Zig Zag a réussi à légèrement distancé Skyrim mardi matin. « On dort au maximum depuis ce matin car on est bien fatigué ; il fait très chaud », confie Pierre Varin (Zig Zag). Hypnautic, mené par Sandro et Christa Kuster, complète le podium provisoire et se rapproche gentiment de Skyrim. Ils se dirigent vers la bouée de Vidy et affichent une belle avance sur le groupe des poursuivants ; une dizaine de bateau est très serrée dans le Haut-lac, en direction du Bouveret. Derrière, le troisième groupe est composé d’une autre dizaine de bateaux qui tricote au large de Lausanne. Laïone ferme la marche.

Premier abandon à signaler : le SUI 669 An Bradan Faesa. Marco Vogelsang et James McHugh ont jeté l’éponge hier soir, à cause d’un manque de préparation, de fatigue et un équipier ayant passé à l’eau…

Demain, les conditions s’annoncent semblables à aujourd’hui : du thermique léger et instable, et des températures avoisinant les 30 degrés, avec des risques d’orages en soirée.

Lorenz Kausche, SRS1… moi non plus (4è) :

“Nous avons bien commencé la course, mais avons perdu les leaders ensuite. Le moral a pris un coup, car il n’y avait pas beaucoup à jouer avec la bise bien installée. Mais on a fait une bonne opération ce matin, et la motivation est de retour ! On profite des terrasses du Lavaux cet après-midi, il fait chaud et beau, on espère être du bon côté ! Notre objectif serait de finir sur le podium, donc on espère rattraper les leaders. On n’a pas pris le bon wagon jusque là, mais il reste encore trois jours donc on va se battre !”

Yann Burkhalter et Olivier Bessire, Skyrim (2è) :

“Aujourd’hui est plus compliqué que les autres jours pour nous ! Depuis l’arrivée au Bouveret, il n’y a plus de vent, ce n’est pas facile de réussir à faire avancer le bateau ! C’était plus agréable les deux premiers jours…
On est toujours en train de suivre au plus près possible Zig Zag, qui s’est un peu échappé. Depuis le départ c’est vraiment le zig zag entre eux et nous ! C’est pas facile. Ils ne nous laissent aucun répit, ils sont à fond ! Et sont toujours au bon endroit. Dès maintenant, c’est le mental qui entre en jeu, ça va être dur. Le plus difficile va être de garder le moral et ne rien lâcher !”

Source

MaxComm Communication

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : ? (Surprise)