J-5 pour la Mini en Mai 2018

05-2015, OUTSIDE, LA TRINITE SUR MER, BRITANNY, FRANCE, MINI, CLASS MINI, START, depart, MINI EN MAI, 05-2015, OUTSIDE, LA TRINITE SUR MER, BRITANNY, FRANCE, MINI, CLASS MINI, START, depart, MINI EN MAI

© Thierry Martinez/Sea&Co

Mois de mai oblige, les Mini 6.50 font leur entrée dans le port de la Trinité-sur-Mer pour l’édition 2018 de la très réputée Mini en Mai. Forte d’un parcours de 500 milles exigeant, de son directeur de course, Yves le Blévec, qui force le respect et d’une organisation impeccable de la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer, la Mini en Mai est en quelques années devenue une course incontournable du circuit Mini. Première longue course en solitaire de la saison, que ce soit pour les “rookies” ou pour les vieux briscards, la Mini en Mai est un passage obligatoire pour tout ministe qui se respecte. Cette 5e édition ne dérogera pas à la règle et le nombre grandissant d’inscrits année après année en est la preuve.

67 Minis sont attendus sur la ligne de départ, mardi 22 mai à 11h00. Après le tant redouté parcours construit de 10 à 25 milles en baie de Quiberon, les coureurs s’engageront en direction du nord pour contourner l’île de Sein, puis ensuite redescendre et passer le pont de l’île de Ré, avant une arrivée à la Trinité-sur-Mer. Un parcours qui ne laisse pas de place à l’approximation mais qui, au dire des Ministes, procure des sensations incroyables.

En Proto, on surveillera bien entendu Erwan le Mené (#800 Rousseau Clôtures), local de l’épreuve et grand habitué de la course. Pour sa troisième participation, Erwan a pour objectif la victoire, à l’image de ses brillants résultats de début de saison. Jorg Riechers (#934 Lilienthal), 2e de la Mini Transat 2017, sera lui aussi de la partie avec son plan Bertrand. En pleine forme, Jorg ne compte pas laisser Erwan s’en sortir si facilement. Autre “nez rond”, le fameux #865, qui a fait des merveilles entre les mains de Ian Lipinski et qui semble toujours très bien se comporter avec François Jambou (OffshoreSailing.fr) à la barre.

Nouvelle “promo” oblige, c’est un peu le jeu des chaises musicales. Les bateaux du podium de la Mini Transat 2017 seront tous présents, skippés par de nouvelles têtes, tels que Henry de Malet sur le #895 (HenryPrendLeLarge) et Benjamin Ferré sur le #902 (Imago/Incubateur d’Aventures), le Pile-Poil chéri de Clarisse Crémer. Ambrogio Beccaria est lui passé en Pogo 3 et embarque sur la #943 Wanted Sponsor. Amélie Grassi (#944 – Tyrion), nouvelle recrue qui est monté sur les podiums des deux premières courses de l’année, donnera une nouvelle fois du fil à retordre au vainqueur de la première étape de la Mini Transat, Valentin Gautier (#903 – Banque de Léman). Amélie, qui rentre tout juste de sa qualification en solitaire dans les eaux irlandaises, aura également l’avantage de prendre un départ “à la maison”.

Yves le Blevec, directeur de course : “Les bateaux commencent à arriver à la Trinité-sur-Mer, tout le dispositif est en place et pour ne rien gâcher, il fait beau. La météo dans les jours à venir est plutôt pas mal, il n’y aura pas de difficulté pour faire le parcours complet. Ce sera une nouvelle fois une belle édition.”

Source

Célia Mas Delfault

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent