Une seconde journée parfaite !

© Yohan Brandt

Dans un vent d’Est faible et oscillant en début de journée mais fraîchissant au fil de la journée, les quelques 90 concurrents de cette 37ème Massilia Cup dans les sept séries, ont offert un superbe spectacle, alternant parcours côtiers et construits.

Bernard Mallaret, maître-voilier bien connu près de Montpellier, fidèle de la Masillia Cup, et régleur de grand-voile à bord du Sun Fast 3600 Tip de Gilles Pages l’affirme dès le briefing matinal : “ce qui est sûr, c’est que le vent ne sera pas aussi soutenu que vendredi. Entre les brises d’Est et de Nord-Ouest qui vont s’affronter en rade Sud, il va falloir être opportuniste et fin tacticien. Mais je ne me fais aucun souci. Ici, les organisateurs du club sont hyper professionnels et réactifs. Ils n’attendent pas pour lancer des départs, et comme nous, l’on vient ici pour faire un maximum de courses, j’adore la Massilia !“ Le leader au classement provisoire après quatre manches en IRC, et qui a confié la barre au multiple champion de France de Fireball et vice-président de l’UNCL Eric Basset, présent à la Massilia Cup pour la première fois, ne peut pas mieux dire. Le vent aux abonnés absents jusqu’à l’heure de l’apéritif, s’établit alors sur le futur plan d’eau des Jeux olympiques.

Justement, le briefing en présence de tous les équipages autour du traditionnel café-croissants, a été l’occasion de rendre un vibrant hommage à Jean-Michel Hury, accidentellement décédé à l’issue de la Semaine Nautique Internationale de Méditerranée, il y a deux semaines. Bénévole engagé, régatier, président de comité de course et jury qui a souvent officié à la Massilia, il était unanimement reconnu et apprécié par la communauté des régatiers, et a été longuement applaudi, avant que la fanfare n’entonne un morceau de jazz en sa mémoire.

Pour les concurrents en solo, la journée et la nuit vont être longue. Les solitaires sont partis dans un léger zéphyr pour une grande course de 70 milles (130 kms) vers le phare du Planier, le cap Couronne, Cassidaigne, et Carry. Outre l’entrée en lice des croiseurs Osiris et des monotypes Grand Surprise ce samedi, les trois groupes IRC attaquent la journée par un parcours côtier à l’est des îles du Frioul. Dans la flotte des IRC 0 à 1, un marin reconnu, ancien du Vendée Globe, est là, à bord du 45 Mod Leu skippé par Thierry Desseine du CNTL, incognito ou presque, à la barre… Il se nomme Bertrand de Broc. “Je suis ravi de venir disputer cette épreuve à la fois conviviale et de haut niveau. On est reçus comme des Rois ici, et je prends de plus en plus de plaisir à venir régater à Marseille (il a aussi couru la SNIM)“ explique le navigateur breton, dont le catamaran de 50 pieds avec lequel il va disputer en novembre la 40ème Route du Rhum, est actuellement en préparation dans la cité phocéenne. Il n’est pas le seul à se régaler. Un public nombreux embarque tour à tour à bord d’une vedette à passagers, affrétée par le Club Nautique et Touristique du Lacydon, pour l’opération « Régates en Vue » en collaboration avec l’Office de la Mer. Il faut dire qu’aller suivre les courses du jour en spectateur privilégié, pour seulement un euro par personne ne se refuse pas.

Avant de conclure, une pensée pour les solitaires qui passent la nuit en mer au large de Marseille. Quand on aime…

Grand Surprise. Entre Numericompta barré par Paul d’Ortoli, Escogriffe-Team Winds barré par Loïc Fournier-Foch, et Cyrano mené par un équipage 100 % féminin du CNTL autour de Marine Pailloux, difficile de faire un pronostic, tant les trois équipages sont de haut niveau, et veulent tous l’emporter. Si l’on ajoute que Julien d’Ortoli, 5ème aux Jeux olympiques de Rio en 49er, qui navigue avec son père Paul et retrouve sa femme également sélectionnée aux JO, elle aussi en charge de la tactique, mais sur Cyrano… on imagine qu’il pourrait y avoir de l’ambiance à la maison !

Les classements généraux avant jury

IRC 0, 1 et 2 – 6 courses disputées, 5 retenues

1/ Alizé (TP 52) – Laurent Camprubi – 10 pts

2/ Confluence Sopra DFM (GP 42) – Jean-Pierre Joly – 16 pts

3/ Geranium Killer (A40 RC) – Daniel Pithois – 19 pts

IRC 3 – 6 courses disputées, 5 retenues

1/ Tip (Sun Fast 3600) – Gilles Pages – 8 pts

2/ Jacanda (IMX 40) – Marc Rouanne – 12 pts

3/ Solen (JPK 10.80) – Ludovic Gerard – 13 pts

IRC 4 – 6 courses disputées, 5 retenues

1/ Ar Wech’ All (JPK 10.10) – Michel Pellegrin – 13 pts

2/ Alkaid – (JPK 10.10) – Christophe Heurtault – 15 pts

3/ Expresso 2 (JPK 10.10) – Guy Claeys – 17 pts

Solo – 1 course

1/ Telemaque 2 (JPK 10.10) – Eric Merlier – 1 pt

2 Walili (JPK 9.60) – Richard Delpeut – 2 pts

3/ Gaia 2 – Philippe Fau – 3 pts

Osiris – 2 courses disputées, 2 retenues

1/ Kick – Yvon Laout – 2 pts

2/ Karinya – Hervé Grotard – 4 pts

3/ Uka Uka – Stéphane Sollari – 7 pts

Grand Surprise – 2 courses disputées, 2 retenues

1/ Arlequin – Maxime Cheron – 3 pts

2/ Escogriffe Teamwinds – Loïc Fournier-Foch – 4 pts

3/ CNT’Elles – Marine Pailloux – 7 pts

SB20 – 5 courses disputées, 4 retenues

1/ Mad Sail Team – Vasily Grigoriev (Rus) – 5 pts

2/ 3708 – Kirill Frolov (Rus) – 7 pts

3/ Xcellent – John Pollard (GB) – 10 pts

Source

Maguelonne Turcat

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 15 avril 2018

Matossé sous: IRC - ORC, Massilia Cup, Régates

Vues: 824

Tags: , , , , , , , ,

Sous le vent