Amateurs et spécialistes sous la même bannière olympique

© Yohan Brandt

Les JO 2024 ont déjà commencé au CNTL. En pleine préparation pour les finales des World Cup Series programmées en juin prochain, le Club place les régates de la Massilia, qui auront lieu du 13 au 15 avril sur ce même plan d’eau, sous l’éclairage de la célèbre flamme. En témoigne le parrainage d’un athlète méditerranéen de l’équipe de France olympique, tenant du titre de la Coupe du Monde de Laser, Jean-Baptiste Bernaz.

Un parrain dans le vent

Plus jeune sélectionné de l’équipe de France aux JO de Pékin et de Londres et membre du team français à Rio, Jean-Baptiste Bernaz n’a pas fini de tracer des sillages sous la bannière de l’olympisme. En lice pour la sélection aux Jeux de Tokyo, le Varois d’origine compte bien également être sur les rangs de celle de Paris 2024, et donc tenter de porter les couleurs de la France à Marseille

. “Je connais bien le plan d’eau phocéen” explique ce membre du Pôle France “J’y navigue régulièrement depuis l’âge de 7 ans, et je pense qu’on ne peut rêver meilleur terrain de jeu pour les régates olympiques, tant du point de vu sportif grâce au très large spectre des conditions météo possibles, que sur le plan des spectateurs qui auront les régates à portée de vue. C’est pour cela que j’ai accepté avec joie d’être le parrain de la Massilia et de mettre en avant les liens entre la régate en habitable et celle en dériveur, qui sont en fait très forts dans un sens comme dans l’autre. La voile légère est la pépinière de la régate en quillard, et la course au large fait rêver les jeunes”.

Pas impossible dès lors que l’on retrouve le mois prochain le parrain sur les lignes de départ de la Massilia Cup 2018 parmi la flotte d’une centaine de concurrents regroupant IRC – qui disputeront une manche de leur championnat Méditerranée en équipage comme en solitaire – OSIRIS, Monotypes et Sportboats.

La passion des solitaires

La Massilia Solo est un autre des temps forts de l’épreuve. Pierre Varin, skipper d’un Sun Fast 3200, n’en disconviendra pas. Originaire du nord, ce coureur vit à Saint-Raphaël depuis plus de dix ans. Il navigue aujourd’hui sous les couleurs de son partenaire, le Groupe Pierman, qui compte notamment les sociétés HD Marine (concessionnaire Jeanneau à Saint-Raphaël) et Inoxoni (solution industrielle sur mesure carbone et inox). Habitué de la régate sous toutes ses formes – il skippe régulièrement des habitables IRC – il possède déjà un palmarès en solitaire notamment en Surprise dans la SYZ Translémanique et les 5 jours du Léman, des épreuves sur le parcours du Bol d’Or qui ont pour caractéristique de se disputer sans pilote automatique. La Massilia Solo sera sa première épreuve en Sun Fast 3200. Si son but sur la Massilia n’est autre que de se faire plaisir en naviguant le mieux possible, en course, en solitaire, son rêve pourrait, à terme, prendre la forme d’une transat.

Tout pour le public

“De belles régates pour les régatiers, et un grand spectacle pour tous” telle est la philosophie du CNTL comme l’explique son président, Bernard Flory, dans l’organisation de sa course phare, la Massilia Cup. C’est ainsi que les spectateurs sont attendus à plusieurs endroits et à plusieurs moments. Si vous souhaitez rester à terre, la nouveauté 2018 concerne la flotte de voiliers radio commandés qui naviguera le samedi le long du Club House, au cœur du Vieux Port, et proposera cette année pour la première fois des séances d’initiation pour le public ! Bien entendu, les régates en rade sud constituent une attraction à part entière que l’on peut suivre en direct de ce véritable balcon-sur-mer qu’est la Corniche. Si vous avez le pied marin, l’événement “Régate en Vue” réalisé en partenariat entre le CNTL et l’Office de la Mer Marseille-Provence est pour vous. Ces sorties en mer, ouvertes à tous pour un euro symbolique, permettent d’aller au plus près des bateaux en course tout en bénéficiant de commentaires assurés par des spécialistes passionnés.

La Massilia Cup 2018 – 37e édition – organisée par le CNTL

  •  Du vendredi 13 au dimanche 15 avril
  • Ouverte aux IRC, OSIRIS (solo et équipages) Monotypes SB20 et Grands Surprises et à la classe 1 mètre radiocommandée
  • Inscrite au Championnat Méditerranée et au Championnat Solo Méditerranée IRC – UNCL
  •  Parrain : Jean-Baptiste Bernaz, Equipe de France, vainqueur Coupe du Monde Laser 2017
  • Plus de 100 bateaux
  • Régates en rade de Marseille pour les équipages
  • Course Marseille/Saint-Raphaël/retour pour les solitaires (deuxième édition)

Source

Maguelonne Turcat

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 8 mars 2018

Matossé sous: IRC - ORC, Massilia Cup, Régates

Vues: 526

Tags: , , , , , , , ,

Sous le vent

Au vent