Dernières heures décisives sur les 5 Jours du Léman

Loris von Siebenthal et Eric Monnin poursuivent leur démonstration lors de la 25ème édition des 5 Jours du Léman – Fond’action contre le cancer : le Crève-Coeur a encore augmenté l’avance sur ses poursuivants. Dans des airs plus légers ce jeudi et sous le soleil, Francine et Jean-Pascal Chatagny (Mayer Opticiens) se sont faits distancer et se battent maintenant pour le podium dans un groupe serré. Le Crève-Coeur a donc pris une bonne option pour la victoire, mais rien n’est joué, comme soulignait ce jeudi matin Loris von Siebenthal : « Ce n’est pas fini! C’est un sport mécanique, on peut casser à tout moment. »

Dans le groupe des poursuivants, Du Léman à l’Océan a fait une très bonne quatrième nuit, en remontant six places au petit matin. Eaux-Secours, vainqueur l’an dernier, a su tirer son épingle du jeu au Bouveret à la mi-journée, pour s’extirper du groupe et se hisser à la deuxième place du classement provisoire. Le groupe est serré et la bagarre intense pour les dernières heures de course. La fin de la flotte affiche plus d’un lac de retard sur les leaders, mais se battra jusqu’au bout pour gagner quelques places face aux concurrents directs (classement complet ci-dessous). L’heure est maintenant au repos pour tous les concurrents, afin d’être en forme pour la dernière ligne droite où tout va se jouer !

Le moral des concurrents est au beau fixe, avec des conditions météorologiques plus clémentes ce jeudi : du vent plus léger, moins de vagues et un temps sec. Une météo idéale qui réjouit également les organisateurs, puisqu’un seul abandon n’est à signaler à ce stade (Gris gris). Le comité a mis en place depuis ce matin des parcours raccourcis : les équipes n’iront plus jusqu’au Bouveret, mais reviendront directement à Vidy après la marque de Genève. L’objectif : avoir tous les bateaux proches de Vidy lors de l’ouverture de la ligne d’arrivée demain vendredi, à 14.00.

A noter que le bateau vainqueur sera celui qui aura réalisé le plus de kilomètres en 120 heures de course.

Nicolas Anklin (Eaux Secours), vainqueur 2016 et 2ème au classement provisoire :

Nous faisons une bonne remontée grâce à un joli coup à la sortie du Petit-lac : nous avons enclenché le mode furtif entre 2 et 4 heures du matin (balise éteinte), et avons attrapé la vaudaire par la côte suisse. Cela nous a permis de remonter et jouer avec le groupe des poursuivants ce matin, avant de les distancer en allant au Bouveret. C’est motivant, surtout après quelques erreurs en début de course ; nous avons notamment raté la bouée de Genève mardi matin, nous étions un peu fatigués… Le jeu est presque fait pour les premiers ; nous sommes bien placés pour la deuxième mais tout peut encore arriver jusqu’à demain !

Francine Chatagny (Mayer Opticiens), 4ème :

Nous sommes contents des trois premiers jours de course, c’est plus dur maintenant… Mais nous nous accrochons, c’est une très belle édition ! Nous avons eu des magnifiques conditions au début. Il se passe toujours quelque chose sur les cinq jours, c’est pour cela que nous aimons y participer !

Daniel Bouwmester (Chinook), 13ème :

Nous sommes bien contents que le vent ait faibli, nous avons enfin pu nous reposer. Nous visons le top 5, mais il y a des très bons devant. Il reste 24 h2, nous allons nous battre pour atteindre notre objectif ! L’ambiance est bonne à bord, c’est une magnifique édition.

Source

MaxComm Communication

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : ? (Surprise)