J-15 !

© ACEA 2017 / Photo Austin Wong

A deux semaines de la cérémonie d’ouverture de la 35ème Coupe de l’America et du début des matchs, Groupama Team France, le défi français mené par Franck Cammas, poursuit sa préparation à l’abri des regards sur sa base de 3500m2, près de Dockyard, à l’extrême Nord de l’archipel des Bermudes.
Les Français vont entamer la semaine à venir, du 15 au 19 mai, la dernière session d’entrainements avec tous les concurrents en quête du plus vieux trophée sportif au monde, sur le plan d’eau de Great Sound. Dernière ligne droite avant le début des hostilités qui débuteront le vendredi 26 mai par deux matches pour Groupama Team France : le premier contre le Defender et le second contre Emirates Team New-Zealand !
En attendant, peut-être subsiste-t’il encore des interrogations que ce soit sur le format des courses, le planning, le Class AC etc… ; ci-après quelques réponses.

Qu’est-ce que le match racing ?

C’est un duel, donc un match à un contre un ! Le 22 août 1851 autour de l’île de Wight lors de la Coupe de cent Guinées préambule à ce qui va devenir la Coupe de l’America, la reine Victoria suivant l’épreuve et s’étonnant de n’apercevoir que le premier, se voit répondre : « Majesté, il n’y a pas de second… ». Depuis maintenant 166 ans, la coupe de l’America se dispute en duels et par élimination. Tout est permis, ou presque, à condition de finir devant. Sur des catamarans de 15 mètres qui aujourd’hui volent et atteignent des vitesses supérieures à 40 nœuds, la difficulté est de contrôler l’adversaire par tous les moyens, et ce, dès l’avant départ.

Tous les bateaux sont-ils identiques ?

Pas exactement ! Les Class AC ou Class America’s Cup, catamarans de 15 mètres, munis d’une aile rigide et de foils permettant de voler au-dessus de l’eau, ont tous la même plateforme. Les coques sont monotypes et la surface de voilure est identique pour tout le monde. Les seules différences proviennent de la structure de l’aile en carbone, des carénages qui, comme en Formule 1, ont pour but de proposer la meilleure aérodynamique afin de limiter la trainée, et surtout des foils, véritables lames capables de « sortir » le bateau de l’eau. Enfin, et ce sera une des clés de cette 35ème édition, tout devrait se jouer sur l’asservissement manuel des foils, qui s’effectue par le barreur au moyen de commandes hydrauliques proches de celles de l’aéronautique.

Comment se déroulent les phases éliminatoires ?

Dès le 26 mai, lors des Louis Vuitton America’s Cup Qualifiers, les cinq challengers et le defender vont se rencontrer deux fois chacun en duel, sur des régates durant environ 20 minutes. À l’issue de ces dix courses, le dernier sera purement et simplement éliminé de la compétition. Ensuite, lors des Louis Vuitton America’s Cup Challenger Playoffs (du 4 au 12 juin), les quatr challengers restants et répartis en deux groupes vont s’affronter. Le premier de chaque groupe comptant 5 points sera qualifié pour la finale. Et à l’issue de cette dernière, le premier qui atteindra à nouveau 5 points sera désigné Challenger, avec le droit d’affronter le Defender américain sur le Match final se tenant sur deux week-end les 17 et 18 juin et les 24 et 25 juin.

Pourquoi le defender américain Oracle Team USA a le droit de participer aux Louis Vuitton America’s Cup Qualifiers ?

C’est l’une des caractéristiques du plus vieux trophée sportif de l’ère moderne que de voir le détenteur du trophée (le defender) modifier à sa guise le règlement, dans le but de tout faire pour conserver son bien. Et cette année, les Américains ont décidé de « s’inviter » à cette première série d’éliminatoires du 26 mai au 3 juin, histoire de se confronter à leur futur adversaire avant la finale.

Pourquoi deux concurrents ont déjà des points au classement ?

Durant deux ans, pour permettre aux équipes de se confronter, ont été organisées les Louis Vuitton America’s Cup World Series, régates en flotte disputées en AC 45 Foiling (catamaran de 13, 5 mètres, monotype) sur plusieurs continents. À l’issue de ce championnat du monde qui a vu une étape à Toulon en septembre dernier, les Anglais de Land Rover Bar et les Américains d’Oracle Team USA, respectivement 1er et 2ème du classement, se sont vus octroyer deux et un point…

Quels sont les adversaires de Groupama Team France ?

Ils sont quatre autres challengers : Emirates Team New Zealand avec l’Australien Glenn Ashby, Land Rover Bar avec l’Anglais Ben Ainslie, SoftBank Team Japan avec le Néozélandais Dean Barker, et enfin les Suédois d’Artemis Racing avec l’Australien Nathan Outteridge.
N’oublions pas bien sûr, le Defender américain, Oracle Team USA, mené par l’Australien James Spithill.

Y a-t-il une règle de nationalité dans les équipages pour cette 35ème édition ?

Oui dans la mesure où chaque équipe navigante doit comprendre au moins une personne de la nationalité du pays représenté. Pour Groupama Team France, la règle est plus que respectée puisque l’équipe compte 8 Français sur les 9 navigants.

Avant l’édition de 1992 à San Diego, la règle était différente, architectes et équipages devant être nés dans le pays du syndicat.

Les dates à retenir :

  • 15 au 19 mai 2017 : Courses d’entraînements
  • 26 mai au 4 juin 2017 : Louis Vuitton America’s Cup Qualifiers (Round Robin 1 et 2)
  • 4 au 12 juin 2017 : Louis Vuitton America’s Cup Challenger Playoffs (demi-finales et finale des challengers)
  • 12 au 16 juin puis 20 et 21 juin : Red Bull Youth America’s Cup (La Coupe des 18-24 ans )
  • 17 et 18 – 24 et 25 juin 2017 : America’s Cup Match presented by Louis Vuitton (La finale de la Coupe de l’America)

Source

Groupama Team France

Liens

Informations diverses

Au vent

Les vidéos associées : AC World Series