Thierry Douillard prend sa revanche sur la deuxième étape

Le célèbre et talentueux marin Français Thierry Douillard a pris sa revanche sur la première manche de l’EFG Sailing Arabia – The Tour, où son équipe avait dû concéder une victoire de dernière minute, en arrachant la première marche du podium sur le deuxième round de cette classique du Golfe ce vendredi.

Irrité par le résultat de la première étape, dans laquelle l’équipage d’EFG Bank Monaco (MON) et son skipper s’étaient fait piquer la victoire par Team Renaissance (OMA) à la dernière minute sur la ligne d’arrivée, Thierry Douillard a pris le départ du sprint de 140 milles nautiques entre Sohar et Khasab déterminé à rattraper cette erreur.

Dans un autre final d’étape haletant, EFG Bank Monaco, qui a remporté les trois dernières éditions de la course de 763 milles nautiques autour du Golfe Persique, a rattrapé son rival Team Al Mouj Muscat à moins de dix milles de Khasab, sur la magnifique Péninsule de Musandam.

Les hommes de Thierry Douillard ont franchi la ligne victorieux ce vendredi, 24 heures et 37 minutes après le départ de Sohar, et seulement avec trois minutes d’avance sur l’équipe d’Al Mouj Muscat, menée par son compatriote Christian Ponthieu.

La victoire d’EFG Bank Monaco, leur première dans cette nouvelle édition de l’EFG Sailing Arabia – The Tour, leur permet de prendre la tête du classement général provisoire après deux étapes, avec trois épreuves de large et deux séries de course in-port restant à courir.

« C’est très agréable de gagner, et ce n’était pas une étape facile du tout, », a commenté Thierry Douillard, qui est l’un des meilleurs marins Français et un visage familier de l’America’s Cup, des Extreme Sailing Series et du World Match Racing Tour.

« Nous nous sommes livrés une superbe bataille avec Team Al Mouj Muscat pour la tête de la flotte, mais heureusement c’est un combat que nous avons gagné. Contourner la Péninsule de Musandam est pour moi l’un des meilleurs moments de cette régate, malheureusement j’étais un peu occupé, donc je n’ai pas pu en profiter autant que je l’aurais voulu ! Cela soufflait vraiment beaucoup à ce moment là. Mais le paysage est magnifique. Nous sommes tous ici pour donner le meilleur et pour être au sommet de notre art à chaque fois. C’est difficile car c’est une classe monotype très serrée et la vitesse des équipes est très proche. La moindre erreur peut coûter très cher, cela a donc été un très gros effort pour mes équipiers, mais ils ont fait un super boulot, et nous avons bien l’intention de continuer. »

Malgré l’intensité de la manche, Will Harris, à bord d’Al Mouj Muscat, a trouvé le temps de lever les yeux pour admirer Musandam : « Le littoral le long duquel nous avons navigué lors de cette deuxième étape était assez impressionnant. Quand nous naviguions autour de la péninsule, nous avons vu beaucoup d’îles qui étaient incroyables, des falaises énormes, et personne en vue pendant 100 milles de cette étape qui en faisait 150. Il y avait pas mal de vent à ce moment là, et nous avons été bien arrosés, donc je n’ai pas eu trop de moments pour m’imprégner du paysage, mais cela a tout de même été une étape étonnante. »

L’équipe de Team Renaissance, menée par le talentueux skipper Omanais Fahad Al Hasni, a ajouté à sa première victoire sur la première étape une solide troisième place sur la seconde manche, après avoir dépassé Team Zain (KUW) lors du sprint final vers la ligne d’arrivée. C’est la deuxième fois en deux étapes que Team Zain prend la quatrième place.

« Nous nous sommes battus et nous étions en lice pour une place sur le podium pendant longtemps, mais nous sommes restés coincés dans un trou de vent et cela a permis à Team Renaissance de revenir sur nous », a déclaré le skipper de Team Zain, Cédric Pouligny. « Nous avons tout donné ! »

La deuxième moitié de la flotte est arrivée tout juste une heure plus tard, avec l’équipe 100% féminine de DB Schenker (GER) qui a battu Adelasia di Torres (ITA) en prenant la cinquième place, leur meilleur résultat jusqu’ici.

« Nous avons fait une super course en mode match racing avec l’équipe italienne que, heureusement, nous avons battue dans les dernières heures de la manche », a expliqué la skipper Néerlandaise Annemieke Bes, qui mène une équipe de marins Européens et Omanais. « C’était un sentiment très agréable que de terminer une étape de cette façon. Nous voulons vraiment gagner, mais nous devons être honnêtes : une cinquième place est un super résultat pour nous. »

Team Averda (GBR) termine septième et Bienne Voile (SUI) boucle le classement à la huitième place.

La flotte prendra le départ de la troisième manche, une étape de 153 milles nautiques vers la capitale des Emirats Arabes Unis, Abu Dhabi, dimanche matin.

Pour le skipper de Bienne Voile, Lorenz Mueller, la troisième étape représente une opportunité pour l’équipe Suisse de remonter dans le classement.

« Notre esprit de compétition est fort et chaque manche est une nouvelle chance pour nous ! » a-t-il commenté.

Résultats de la deuxième étape :

  1. EFG Bank Monaco (MON/Thierry Douillard) – 1.5 points
  2. Team Al Mouj Muscat (OMA/Christian Ponthieu) – 3 points
  3. Team Renaissance (OMA/Fahad Al Hasni) – 4.5 points
  4. Team Zain (KUW/Cedric Pouligny) – 6 points
  5. DB Schenker (GER/Annemeike Bes) – 7.5 points
  6. Adelasia di Torres (ITA/Renato Azara) – 9 points
  7. Team Averda (GBR/Andrew Baker) – 10.5 points
  8. Bienne Voile (SUI/Lorenz Mueller) – 12 points

Classement général provisoire :

  1. EFG Bank Monaco (MON/Thierry Douillard) – 3.5 points
  2. Team Renaissance (OMA/Fahad Al Hasni) – 5.5 point
  3. Team Al Mouj Muscat (OMA/Christian Ponthieu) – 6 points
  4. Team Zain (KUW/Cedric Pouligny) – 10 points
  5. Adelasia di Torres (ITA/Renato Azara) – 14 points
  6. DB Schenker (GER/Annemeike Bes) – 15.5 points
  7. Team Averda (GBR/Andrew Baker) – 16.5 points
  8. Bienne Voile (SUI/Lorenz Mueller) – 19 points

Source

Daphne Morgan Barnicoat

Liens

Informations diverses

Sous le vent