Le départ des 5 Jours du Léman, c’est demain à 14h à Vidy

Les vingt-huit équipages des 5 Jours du Léman 2016 se sont affairé une bonne partie de la journée aux derniers préparatifs de leur monture. Le comité d’organisation a par ailleurs procédé aux incontournables contrôles de sécurité ainsi qu’à la validation des inscriptions.

Pierre Fayet, président du comité d’organisation s’est réjouit de pouvoir boucler la plupart de ces contrôles avant midi. “Globalement, les gens sont plutôt prêt” a-t-il déclaré. Et de poursuivre: “Il y a bien sûr toujours des détails à régler. Pour certains, il s’agit de documents incomplets, comme les assurances ou le certificat de jauge. Pour d’autres, on trouve parfois des fusées périmées. Nous ne faisons aucun compromis avec la sécurité, et l’inscription n’est pas validée tant que tout n’est pas à jour. D’une manière générale, les visite se passent néanmoins bien et les régatiers sont à jours avec les exigences.”

Côté équipe, les concurrents profitent de la journée pour améliorer encore ce qui peut l’être. La plupart des travaux tournent autour du matelotage, ou du matériel de rangement. Certains règlent, en dernière minute, des problèmes d’électricité. Chacun doit en effet être autonome en terme d’énergie, pour charger les téléphones portables destiné à communiquer avec le comité de course, mais également pour alimenter ses feux de navigation la nuit. Les choix stratégiques sont multiples, surtout pour ceux qui emportent une tablette pour consulter la météo, et la position des autres concurrents. Chacun a ses petits trucs pour gérer au mieux ses batteries durant 120heures.

La nourriture fait aussi partie des sujet de conversation sur le ponton. Entre ceux qui veulent gagner un maximum de poids en emportant des aliments lyophilisés, et ceux qui se sont mitonnés des plats préparé sous vide, deux écoles s’affrontes. L’équilibre entre performance pure, et ménagement de l’équipage avec des petits plaisirs quotidiens est toujours difficile à trouver.

Hubert Telfser, le président du comité de course, aborde cette 24ème édition sereinement. “Je crois que nous allons avoir une belle régate” a-t-il confié. Et de poursuivre: “Cette année, chaque bateau est marqué avec les noms de chaque co-skipper, sur un sticker placé à la proue. Un peu comme sur les voitures de rallyes, ça donne un peu plus de visibilité aux régatiers. Je suis aussi très content d’avoir pu disposer de tout le ponton situé sous la grue. Nous avons pu y amarrer vingt bateaux et il y a une ambiance particulière de départ de grande course.”

Au niveau météo, la situation est assez complexe, et les concurrents vont devoir compter avec des conditions très instables pour les 48 premières heures de courses. Le temps devrait ensuite s’améliorer avec des systèmes de brises thermiques. Philippe Jeanneret précédera à son traditionnel briefing météo demain matin.

Programme :

  • Dimanche 24 juillet ; Briefing des concurrents 10h30, repas des équipages 11h45, et départ 14h00.
  • Vendredi 29 juillet ; ouverture de la ligne d’arrivée dès 14h00.
  • Samedi 30 juillet ; Clôture de la ligne d’arrivée à 11h00, Remise des prix à 16h30

Source

MaxComm Communication

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : ? (Surprise)