La persévérance vient à bout de tout

© Franck Lefou

Gwen Riou n’a pas réussi à boucler un budget à la hauteur de ses ambitions pour s’inscrire à l’édition 2016 du Tour de France à la Voile. Il a donc accepté la proposition de Bernard Stamm et il participera avec le Team Poujoulat à la prochaine édition de la régate dont le départ sera lancé le 8 juillet prochain. Entre temps, il continue ses recherches car il compte bien s’aligner sur la course en 2017, avec la même équipe et un budget qui lui permettra de viser le podium.
Grâce à des partenaires fidèles et passionnés parmi lesquels figurent, entre autres, Carrefour Market Aix les deux Ormes, Château de Pic et l’entreprise Duarte, Gwen Riou et Lucas Boniface ont pu s’entrainer pour une première fois à bord du diam 24, support qu’ils ne connaissaient pas auparavant.

Gwen Riou dresse un bilan positif de ce début de saison :

« Ces premières courses ont été enrichissantes pour nous : nous avons participé à l’ensemble du programme méditerranéen et pris part à la Primo Cup à Monaco et au Grand Prix de la Motte. Nous nous sommes ensuite alignés sur le départ du Spi Ouest France, première régate en Atlantique. A la mi avril, nous avons participé au Grand Prix à Pornichet sous les couleurs du Diam24 Guyader et avons couru sur le même support au Grand Prix Guyader à Douarnenez ».

La saison a été intense, malgré le manque de moyens. L’évolution des performances de son équipe a été palpable au fil des courses et, encore plus, lorsque que Vianney Bergot a fait appel à Gwen Riou et Lucas Boniface pour courir sur le Diam24 Guyader :

« Nous avons beaucoup évolué au fil de la saison » confie le skipper breton de 38 ans « en s’associant avec Guyader nous avons eu l’opportunité de naviguer sur un bateau compétitif et nous avons fait 7ème et 6ème… Nous n’avions pas le budget pour nous entrainer de manière régulière et c’était notre première saison en Diam 24 : nous pouvons être satisfaits des résultats car des nombreuses équipes avaient déjà participé au Tour l’année dernière ».

Malheureusement Gwen et son équipe n’ont pas réussi à boucler l’ensemble du budget pour 2016 et ils sont obligés de reporter le projet à l’année prochaine. Ils cherchent pour cela des partenaires souhaitant accompagner une équipe de professionnels ambitieux et aguerris. Gwen pourra tout de même tirer des bords en Atlantique lors du Tour de France à la voile 2016 : Bernard Stamm, qui a souvent fait appel aux compétences du skipper finisterien, lui a proposé de naviguer sur les parcours sur la Manche et en Atlantique.

Source

Gaia CORETTI

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Diam 24

Les vidéos associées : Tour de France à la Voile