La Normandie Cup, c’est parti !

  • © DR
  • © DR
  • © Vincent Rustuel
  • © Vincent Rustuel
  • © DR

Cette journée marque le coup d’envoi de la 1ère édition de la Normandie Cup en baie du Havre.

« Nous sommes fiers d’organiser ce grand rendez-vous de la voile au Havre. C’est une opportunité supplémentaire de faire valoir le dynamisme de notre ville qui est un spot de voile reconnu. C’est également l’occasion pour les Havrais d’assister à un week-end sportif. Cette course mêle des équipages amateurs et professionnels qui régateront au large et avec des parcours “banane” plus proches de la plage, avec de nombreuses animations qui rythmeront le week-end », commente Sébastien Tasserie, Adjoint au Maire du Havre chargé du sport, du nautisme et de la jeunesse.

Ce sont les seize DIAM 24OD qui ouvrent le bal. Aujourd’hui, ils sont demandés aux inscriptions et sa redoutable épreuve de la balance : il n’est pas certain qu’ils échappent aux petites foulées d’amaigrissement le long du port de plaisance pour atteindre les 260 kilos de poids maximum autorisés par la classe.

Les hostilités sur l’eau commenceront quant à elles demain à 10h30 pour les trimarans, avec un raid côtier jusqu’à Fécamp soit une cinquantaine de milles nautiques au plus près des blanches côtes d’albâtre et deux bouées à contourner : l’une à Antifer et l’autre à Etretat. 
Avec au programme un flux de nord plutôt soutenu, les concurrents auront à enchainer les virements de bord lors de la montée vers la cité fécampoise. Si l’on en croit le logiciel de routage, ils partent pour un peu plus de 2heures30 de course à l’aller et au bout du chemin, une pause déjeuner bien salvatrice offerte par la Ville de Fécamp. Requinqués, ils pourront savourer le retour au portant où vents et courants les mèneront sans effort à bon port en moins de deux heures.

A terre, la journée de jeudi sera dédiée aux inscriptions des J/80 qui iront pour leur part chercher leur 1ère bouée de dégagement et des points supplémentaires au classement de la Coupe de France de J/80 dès vendredi à 11h30.
Ils partageront le plan d’eau avec les Diam 24 qui seront en stade nautique toute la journée sous la fameuse règle du pavillon noir où aucun départ prématuré ne sera toléré. Pour ceux qui s’y essaieraient, la sanction serait sans appel : la disqualification de la manche.
Tous viendront effleurer les galets de la plage du Havre pour être au plus près des spectateurs et assurer un show rare en baie de Seine.
La soirée d’ouverture au bar de la Petite Rade et sa splendide vue panoramique sur l’estuaire de la Seine viendra ponctuer cette belle journée sportive.

Enfin les autres équipages à savoir les IRC/OSIRIS, les quarters, les FC 7.5, les J70 et les open 5.7 rejoindront le bal dès samedi. La baie du Havre sera alors couverte de voiles pour cette 1ère édition de la Normandie Cup à laquelle 90 bateaux sont d’ores et déjà inscrits.
Il n’est cependant pas trop tard pour les retardataires qui auraient des remords et qui souhaiteraient nous rejoindre en voyant poindre le soleil et le petit flux d’ouest prévus en fin de semaine…

Francis Le Goff, Organisateur de la Normandie Cup 2016

« Je vise tout d’abord la qualité sportive des régates, ainsi que le temps passé sur l’eau. Cela doit être le plus exploité possible en course, et ce quelles que soient les séries. L’aspect de convivialité à terre est primordial, il est important que tout le monde soit bien accueilli et reparte avec ce ressenti. Un certain nombre de festivités est prévu pour permettre au mieux cet accueil. Pour cet événement les clubs du havre sont à la manœuvre orchestrés par la Ligue de voile. Tout le monde est réuni pour faire en sorte que cette première édition soit réussie : nous voulons harmoniser au mieux les projets les plus professionnels avec les projets des amateurs. »

Cédric CHATEAU – barreau du Diam 24 EMCC by Normandy Elite Team

«Nous sommes très contents de participer à cette première Normandie Cup. On a une équipe qui n’a quasiment pas navigué ensemble en Diam 24. C’est la 1ère fois qu’on navigue dans cette configuration-là : on doit apprendre à maitriser le bateau et nous allons avoir à faire beaucoup de milles pour augmenter notre performance. Cela va être top, on va se confronter aux concurrents, l’idée est de trouver des solutions aux problèmes de vitesse si on en a pour être au top pour le Tour de France à la Voile. »

Source

Sirius Events

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : Diam 24

Les vidéos associées : J80