La course contre la montre est engagée !

© Erwan Le Roux

Victime d’une avarie de flotteur le 3 mai dernier, au large du cap Finisterre, alors qu’il menait la flotte des Multi50 dans The Transat bakerly, Erwan Le Roux a désormais rapatrié son bateau en Bretagne. En effet, après avoir dans un premier temps rejoint la marina de Camarinas, au sud de la Corogne (Espagne) et y avoir installé une étrave de fortune, le skipper de FenêtréA-Cardinal a bouclé son convoyage entre l’Espagne et Port-la-Forêt ce vendredi, aux environs de 7 heures, après un peu moins de 30 heures de mer.

Les prochaines étapes :

  • le grutage et l’entrée en chantier chez CDK de son trimaran
  • la poursuite des expertises et la reconstruction du flotteur
  • objectif : s’aligner sur un maximum des courses restant inscrites au calendrier 2016

Après un aller-retour express en Bretagne pour engager le chantier à venir, Erwan Le Roux a donc profité de la fenêtre météo qui s’est ouverte en ce milieu de semaine pour ramener son bateau blessé jusqu’à Port-la-Forêt. « Ca s’est très bien passé. Nous avons vraiment eu les conditions que l’on espérait, c’est-à-dire pas trop de mer ni trop de vent », a noté le navigateur, soulagé d’avoir franchi cette première étape sans (trop) d’encombres. « La fissure dans le flotteur s’est un peu aggravée mais globalement, notre réparation de fortune a bien tenu le coup », a souligné Erwan qui sait qu’à présent, c’est un vrai challenge qui commence pour pouvoir être en mesure de maintenir au moins une partie de son programme de la saison. « Nous n’avons pas encore tous les éléments pour évaluer l’ampleur des dégâts. Les architectes du bateau ont déjà fait une première inspection aujourd’hui mais ils doivent revenir mardi pour des analyses plus approfondies aux côtés des experts », a indiqué le skipper de FenêtréA-Cardinal qui prévoit ce jour-là, de gruter son bateau, de le faire entrer chez CDK – le chantier qui l’a vu naître en 2009 – et d’entamer les premiers découpes dans les flotteurs. « Cela va nous donner de précieux éléments d’informations pour attaquer les travaux de reconstruction », a-t-il souligné, peu après avoir démonté les voiles, cet après-midi, et peu avant de profiter d’un week-end de repos bien mérité. « Ces derniers jours ont été forts en émotions. C’est important de bien recharger les batteries car à partir de la semaine prochaine, tout va s’enchaîner très vite si nous voulons tenir notre objectif de pouvoir faire notre retour sur l’eau cet été, et participer, comme prévu aux courses de fin de saison. La course contre la montre est maintenant engagée », a conclu Erwan Le Roux, fier d’avoir le soutien inconditionnel des ses partenaires en ces circonstances difficiles.

Source

Rivacom

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 14 mai 2016

Matossé sous: Course au Large, Multi50, The Transat

Vues: 1221

Tags: , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Multi50