Parfait !

novembre, arrivee, arrival, bresil, amerique du sud, south america, transatlantique, voile, classe, mer, atlantique

© Jean Marie Liot / DPPI

Troisième jour de course à l’Armen Race et de nombreux bateaux ont déjà franchi la ligne d’arrivée. De jour comme de nuit, toute l’équipe de la Société Nautique de le Trinité-sur-mer est sur le pont pour accueillir les concurrents. Après le tir groupé des Imoca en début de soirée vendredi, qui a vu la victoire de Thomas Ruyant sur Souffle du Nord, suivi de Bertrand de Broc sur MACSF et enfin d’Arnaud Boissières sur la Mie Câline, la nuit a été riche en arrivée de marins, ravis d’être à quai après cette belle aventure.

C’est tout d’abord Nicolas Groleau sur le MACH 45 Bretagne Télécom qui a ravi la première place des IRC 1, en temps réel et en temps compensé, après une très belle navigation :

“C’était une navigation paisible, il y a eu peu de vent. Mais nous avons fait avec ce que l’on avait, et nous avons mis beaucoup d’écart entre nous et nos poursuivants. C’est une belle édition de l’Armen Race, sans problème, avec aucun moment de tension. Tout s’est très bien enchaîné pour nous, nous avons eu des courants favorables. J’avais un bon équipage (Nicolas Cottais, Alan Pennaneac’h, Laurent Mermod, Loïs Berrehar et Nyels Mahé) et nous avons de la chance.”

C’est un peu avant minuit que l’équipage du Multi 30 No Limit, skippé par Yann Marilley, est arrivé. Yann, entouré d’équipiers aguerris (Alexandre Nicolle, Daniel le Mené, Jean-Pierre Nicol et Edouard-Marie Alikiagalelei), rentre ravi de cette course :

“Parcours superbe, course superbe, ambiance superbe, équipage superbe! C’est ma troisième Armen Race, je l’ai remporté il y a deux ans sur Oman Sails et l’année dernière sur ce même bateau. Le parcours et l’organisation sont parfaits, il y a une super ambiance. C’est très sympa d’avoir les pros et les amateurs mélangés. Nous nous sommes beaucoup bagarrés contre Nicolas Groleau et il passe la ligne avec dix secondes d’avance sur nous après 30h de course! Nous étions aux Antilles pour des courses de bateaux et nous sommes rentrés en convoyage avec pour objectif d’être présents à l’Armen Race.”

Massimo Juris, Pietro Luciani et Aymeric Chappellier, premiers dans la catégorie Class 40 sur Colombre XL, sont arrivés tout sourire et dynamisés par leur victoire malgré l’heure tardive. Massimo, le skipper, revient sur leur première participation à l’Armen Race :

“Je navigue avec Pietro depuis un moment, nous avons fait toute la saison dernière ensemble. Nous avons demandé l’aide d’Aymeric, qui a beaucoup d’expérience en Class 40 et qui a beaucoup participé à cette victoire. Nous sommes basés à Lorient mais nous vivons à Venise, nous avons acheté le bateau l’année dernière pour participer à l’ensemble de la saison sur la façade atlantique. Tout s’est bien déroulé dès le départ, il y a eu un choix difficile à faire au niveau de Groix, nous avons hésité longtemps et finalement Aymeric a pris la décision de passer par le sud. A partir de ce moment-là, nous avons pris beaucoup d’avance et la course était jouée. Mais même si nous étions en tête, nous avons navigué comme si nos concurrents étaient juste derrière nous, et nous avons augmenté notre avance. J’estime que si nous avons gagné, c’est vraiment grâce à mon équipage. C’était la première fois que nous passions Belle-Ile, c’est magnifique, très spectaculaire. Nous avons passé un excellent moment, c’est une superbe course et nous comptons bien revenir l’année prochaine. Nous sommes très heureux et nous remercions l’organisation pour cette régate où l’ambiance est détendue, c’est vraiment top!”.

Nootka, l’unique Multi 50 de la flotte, skippé par Gilles Buekenhout, est arrivé au ponton après plus de 36h de course:

“Sur cette Armen Race, j’étais accompagné de personnes de l’Amicale Sportive et Culturelle de la BNP (Chloé Prieur, Loïc Loppin, Alain Saig, Laurent Bertonnaud et Simon Terver) qui n’avaient jamais mis les pieds sur un Multi. J’étais en mode “solo accompagné”, je n’ai donc pas dormi. C’était vraiment super, nous avons eu des conditions changeantes. Nous n’avons rien cassé et l’équipage est content d’avoir appris à naviguer en Multi. Même si ce bateau a plus de 25 ans, il est encore vraiment performant et nous avons une bonne position au scratch. Notre but était d’être là pour s’amuser, contrat rempli!”

En Osiris, c’est Akela qui arrive premier au scratch, avec son skipper Hervé d’Arexy:

“C’est notre première Armen Race, et c’était passionnant. Question météo, pour nous qui sommes Sablais, c’était un vrai temps breton! Il y a une bonne ambiance à bord, nous naviguons ensemble depuis très longtemps (avec Didier Godmer, Philippe de Froment, Hugues de Malherbe, Guillaume d’Arexy et Benjamin Gillet). Bien sûr, on s’engueule mais on se réconcilie après! Pour ma part, cela fait 55 ans que je goûte l’eau de mer. Nous avons un très beau bateau, qui avance comme un avion. Virer la bouée près de Sein, c’était très impressionnant, on reviendra!”

Dans la matinée, c’est le premier IRC 2 au scratch qui a franchi la ligne. Jean-Yves Le Goff, le skipper de Realax, est ravi de sa quatrième participation à l’Armen Race :

“C’était très sympa. Le parcours était parfait. Les deux nuits ont été calmes mais nous avons eu du vent dans la journée. Nous n’avons pas eu de casse, nous sommes contents car j’avais dû abandonné deux fois dans les précédentes éditions. Nous sommes un super équipage de copains (Alexandre Korniloff, François Blossier, Adrien Korniloff, Augustin Korniloff et Richard Massiot), nous naviguons régulièrement ensemble. Nous participons aux Challenges d’hiver et de printemps à la SNT. Nous avons eu du petit temps, de la mer, du vent et un retour agréable et rapide sous spi.”

En temps réel, ce sont Frédéric et Yann Level, deux cousins, qui passent la ligne d’arrivée en tête dans la catégorie IRC double. Ravis mais fatigués, les deux marins comptent bien revenir l’année prochaine:

“C’est une très bonne course. Nous avons eu tous les temps, nous avons aussi croisé des dauphins au large de Groix. La descente sous spi avant l’arrivée était splendide. Nous avons pris une belle option à la sortie de la Teignouse qui nous a mis en joie pour toute la suite! C’est notre troisième participation à l’Armen Race et c’est une très belle régate. Maintenant, nous avons envie d’une bonne douche!”

Dans la catégorie IRC 3, c’est l’équipage de Chacastal 3, qui court sous les couleurs de MACSF / Voiles des Anges qui est arrivé premier en temps réel. Des étoiles plein les yeux, François Badatcheff, Marc Carré, Patrick Granier, Cédric Petit Le Manach, Hervé Granier et Thomas Dissoubray ont posé le pied sur la terre ferme après 50h de bataille acharnée contre les éléments et les autres concurrents. Cédric, co-skipper et porteur du projet, comme il aime à le dire, “des joyeux sociétaires MACSF” :

“Nous sommes un équipage amateur, tous professionnels de santé. Nous sommes très heureux, ce projet est fait de belles rencontres et c’est une grande joie de faire partager notre aventure aux familles de l’association Voiles des Anges. La voile est un sport d’équipe, nous avons pris beaucoup de plaisir et nous espérons que les personnes qui nous ont suivis et soutenus aussi. Nous arrivons en première position grâce à la motivation, un superbe bateau et un équipage extra. Nous avons envie d’être ensemble et nous sommes très complémentaires. Les décisions pour la régate ont été prises en commun, nous étions 2e jusqu’à ce matin mais nous n’avons rien lâché et voilà le résultat. J’espère que cette aventure durera longtemps.”

A 19h00, environ cent bateaux étaient d’ores et déjà arrivés à la Trinité-sur-Mer.

Ce soir la fête battra son plein dans le village de l’Armen Race avec un concert du groupe Harisson Swing à partir de 21h00.
La clôture de la ligne d’arrivée se fera dimanche à 9h00. La remise des prix aura lieu au village de l’Armen Race à 11h00.

Classements en temps compensé

IRC Nuit de l’Armen

1. OceanVox 2 – JF. Guillet
2. Alliance – R. Gauvin
3. Enigma – H. Gastinel

Osiris Nuit de l’Armen

1. Ogic – P. Chombart de Lauwe
2. AOD LOR – T. Appamon
3. Lily la Tigresse – G. Touren

IMOCA

1.Le Souffle du Nord – T. Ruyant
2. MACSF – B. de Broc
3. La Mie Câline – A. Boissières

Class 40

1. Colombre XL – M. Juris
2. Groupe Setin – M. Cousin
3. Axar – P. Losq

Multi 50

1. Nootka – G. Buekenhout

Multi 30

1. No Limit yacht – Y. Marilley
2. Acapella-Soreal – C. Capelle
3. Hissy Fit – S. Baker

IRC1

1. Bretagne Télécom – N. Groleau
2. Saga – J. Fournier Le Ray
3. Qualiconsult – J. Pelletier

Pogo 8.50

1. Cache la Poudre – D. le Doeuff
2. Fleur de Sel – C. Granger
3. The Architectes – A. Juhel

Grand-Surprise

1. Filox IV – J. Laborde
2. US Natixix 1 – F. Laroche Joubert
3. Groupe ENSTA – H. Lauras

Source

Célia Mas Delfault

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent