Les Dragon, le coeur du Grand Prix Guyader

© Christophe Launay / sealaunay.com

La baie de Douarnenez célèbrera le Dragon du 4 au 7 mai et rassemblera cette année encore les meilleurs de la série et plus de 10 nationalités différentes.
On l’a surnommé le voilier des rois. Ce quillard magnifique fête ses 87 ans tandis que la classe Dragon demeure très certainement une des plus actives et dynamiques au monde. Aucune autre série internationale, à part le Star, n’a su traverser le temps avec autant de succès. Le Dragon a pris ses quartiers à Douarnenez dans les années 50, c’est autour de ce mythique bateau que le Grand Prix Guyader a été créé par Louis Urvois. L’événement, qui réunit des centaines de bénévoles, est devenu depuis l’un des plus grand rassemblement nautique en Europe, tous supports confondus.

La « Dragonmania » et Douarnenez

Le Grand Prix Guyader Dragon se tiendra du 4 au 7 mai. Fondamentaux, fidèles du Grand Prix et de la baie de Douarnenez depuis l’origine, les Dragon sont déjà venus courir quatre Gold Cup, en 1981, 1996, 2006 et 2013, un championnat du monde en 1985 et… un championnat d’Europe en 1978. L’histoire d’amour entre Douarnenez et les Dragon ne date en effet pas d’hier et la « Dragonmania » frappe de nombreuses familles Pen Sardin, avec désormais la troisième génération qui entre en scène, parfois concurrente de la deuxième…

Mais ils viennent de la planète entière régater en baie de Douarnenez. Qu’ils soient amateurs, très très éclairés, ou ténors de la série, tous sont animés par une passion que l’on peut qualifier de dévorante. Ce bateau est une panacée pour ses adeptes, qui fait dire à nombre d’entre eux qu’ils ne peuvent pas s’en passer et l’expression « être mordu » prend tout son sens lorsqu’on évoque le mythique bateau.

Un plateau prestigieux

Le Grand Prix Guyader est l’un des plus grand rassemblement nautique d’Europe. Il est aussi parmi les plus internationaux et concentre un nombre de titres et de médailles à faire pâlir bien des événements sportifs. Il y a ceux qui pratiquent le Dragon à hautes doses mais aussi des marins qui naviguent également sur d’autres supports, au large ou en dériveur.
Ainsi, Tam Nguyen, qui nous vient de Hong Kong, courra avec les jeunes de l’équipe de France de 470 sélectionnés pour les JO de Rio (Jérémie Mion et Sofian Bouvet) accompagnés de leur coach, Gildas Philippe. « Extrêmement bons, enthousiastes et surtout hyper sympas à bord. A côté d’eux, moi je barre, je me tais, j’observe et je me fais plaisir. Bref, le pied ! » confie Tam.

Les horizons dont sont issus les Dragonistes du Grand Prix Guyader sont multiples, comme en témoigne la liste des inscrits, avec notamment la participation d’Antoine Gallimard. Le Président des Editions Gallimard sera épaulé par Jimmy Pahun, l’expérience de cet équipier de choc ne sera pas de trop face à la meute internationale qu’ils affronteront.

Du côté des Français justement, Christian Guyader, non content d’être le partenaire principal du Grand Prix, a lui aussi été touché par la “Dragonmania” et compte désormais parmi les meilleurs Français (1er du classement français en 2015, sur Ar Youleg), tout comme Fred Gourlaouen, le 1er Français au Championnat du Monde 2015. Enfin, Bruno Jourdren sera aussi de la fête. Médaillé d’argent aux JO de Pékin, multiple vainqueur de semaines olympiques, champion du monde, ce marin d’exception multiplie les titres et change de monture avec un talent déconcertant.

La France est donc bien représentée, pour autant, les adversaires sont forts, très forts, et la tâche sera rude face à une concurrence internationale venue de Russie, des Emirats Arabes Unis, d’Allemagne, du Portugal, du Danemark, de Suisse, de Grande Bretagne, de Belgique, de Hong Kong, des Pays Bas… Parce que les Poul Richard Hoj Jensen (2 médailles d’or 1976 et 1980 en Soling), Klaus Diederichs (Champion du monde 2013), Lawrie Smith (vainqueur de la Gold Cup 2015), Hendrik Witzmann (Vainqueur du Grand Prix Guyader 2015), Jorgen schönherr, Jose SM Matoso, Gavia Wilkinson Cox ou encore Anatoly Loginov ne vont certainement pas leur faciliter les choses…

Un hommage à Louis Urvois

Louis Urvois a créé le Grand Prix en 2000, il est décédé le 29 mars 2016. Très attaché à sa ville natale et talentueux marin, c’est grâce à lui que les meilleurs Dragonistes du monde entier sont venus à Douarnenez. Louis Urvois était respecté et aimé par tous ceux qui ont eu la chance de croiser sa route.
Profondément humain et charismatique, Louis repose désormais à Douarnenez. Les organisateurs, bénévoles et acteurs du Grand Prix Guyader lui rendront un hommage à l’occasion des régates de Dragon.

Source

Société des Régates de Douarnenez

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Grand Prix Guyader