2016 : une saison qui s’annonce riche !

© Pierre Bouras pb.photographie@gmail.com (+33)680557079

Si l’année 2015 a été couronnée de succès avec des premières places au Grand Prix Guyader, à l’Ar Men Race, au Grand Prix Las Palmas – Gran Canaria et au Grand Prix Prince de Bretagne – Sud Goëlo puis une éclatante victoire dans la Transat Jacques Vabre, en double, avec l’Italien Giancarlo Pedote, celle qui s’ouvre promet, elle aussi, d’être très riche en émotions. Et pour bien commencer, Erwan Le Roux se réjouit du retour de l’un des partenaires historiques de son projet, Cardinal Edifice. Après une parenthèse d’une année, le groupe de BTP, dont le siège est installé à Maure de Bretagne, repart pour un tour aux côtés du marin et de FenêtréA, fabricant de fenêtres, portes et volets, basé à Beignon dans le Morbihan. Ainsi, c’est de nouveau sous les couleurs de FénêtréA-Cardinal que le skipper s’apprête à démarrer sa sixième saison sur le circuit des Multi50. Une saison au programme dense, avec notamment un retour à la navigation en solitaire avec The Transat, indiscutablement la course phare du calendrier 2016 de la classe.

C’est donc une année bien chargée qui se prépare pour Erwan Le Roux et les concurrents de la classe Multi50. Le menu ? The Transat – Plymouth-NYC (2 mai), la Québec Saint-Malo (10 juillet), la Dreahm Cup (14 août), le Trophée Prince de Bretagne (26-28 août), le Grand Prix Méditerranée (lieu à confirmer) en septembre, puis la Middle Sea Race (15 octobre). « Ca s’annonce, effectivement bien rempli, mais aussi et surtout très sympa. Contrairement à d’habitude, nous allons débuter la saison par une transat, The Transat, qui n’est autre que l’objectif principal de l’année pour moi. C’est un peu particulier mais ça change un peu, c’est pas mal », se satisfait Erwan Le Roux qui vise, logiquement, le même sans-faute qu’en 2015 en termes de résultats, et qui peut compter, pour cela, de nouveau sur le soutien de ses fidèles partenaires depuis 2010, FenêtréA et Cardinal. « L’idée, c’est de faire aussi bien que l’an passé pour finir mon histoire avec ce bateau de belle manière », confirme le Morbihannais qui projette de remettre son trimaran à l’eau le 7 mars prochain.

The Transat, LE gros morceau de la saison

« Depuis son retour du Brésil, à la fin du mois de décembre dernier, le bateau est en chantier chez Nauty’Mor. Nous n’avons pas procédé à des grandes révolutions, simplement àun entretien classique. De fait, à l’issue de la saison 2015 lors de laquelle nous avons avalé entre 12 000 et 15 000 milles, il y avait logiquement quelques traces d’usures à bord. Nous avons essayé de gagner encore un peu de poids à droite à gauche, refait l’antidérapant du cockpit, les peintures des flotteurs, changé les voiles puis porté une attention particulière à l’électronique et à l’informatique puisqu’une course en solo est au programme bientôt », souligne Erwan qui à d’ores et déjà en ligne de mire la fameuse The Transat, une épreuve de 3 500 milles entre Plymouth et New York qui fait son retour après douze ans d’absence. Sa particularité ? Elle se coure en Atlantique nord au mois de mai. Résultat des courses, il faut faire face à une succession de dépressions qui génèrent des vents de face. « C’est un gros morceau, clairement, car à cette époque de l’année, les conditions peuvent être assez extrême dans la zone. Assurément, stratégiquement, cela promet d’être très intéressant, avec beaucoup de jeu et beaucoup de transitions. C’est d’ailleurs ce qui fait le charme de cette course mythique », précise Erwan dont la dernière compétition en solitaire remonte à la Route du Rhum – Destination Guadeloupe… et une victoire époustouflante.

Retour au mode Solo

« Je suis bien content de goûter de nouveau aux joies du solo. Après le Rhum, je suis d’autant plus motivé », lâche le skipper de FenêtréA-Cardinal. Ses premiers entraînements en solitaire auront lieu dans la semaine suivant la mise à l’eau de sa monture. « Pas question de perdre de temps », indique Erwan, qui a notamment programmé un stage d’une semaine à l’ENV, en baie de Quiberon, fin mars, avec le plus redoutable de ses concurrents, Lalou Roucayrol. « Les choses vont s’enchainer très vite alors il ne faut pas mollir », précise Erwan Le Roux dont le planning est déjà bien calé. De fait, dans la foulée de The Transat et de son arrivée à New York, le bateau passera un mois à Portland afin de se refaire une santé avant le coup d’envoi de la Québec – Saint-Malo. Une transat que le navigateur prévoit de courir avec Daniel Souben mais aussi avec Dominique Lamballe, Président de FenêtréA, tout comme l’avait déjà fait Yves Cardinal, en 2014. « Une fois de retour en Bretagne, nous effectuerons différentes sorties de relations publiques puis nous nous alignerons au départ de la Dreahm Cup et du Trophée Prince de Bretagne dans l’été, avant de convoyer le bateau en Méditerranée pour deux épreuves dont le détail reste à affiner », termine Erwan Le Roux d’ores et déjà très impatient de faire son retour sur l’eau…. avec des rêves de succès plein la tête.

Source

RivaCom

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Multi50