Soulagé d’avoir mon pied au bout de la jambe !

Une semaine après son accident dans le Morbihan, le skipper français Franck Cammas est sorti de l’hôpital. Au micro d’Europe 1, le navigateur évoque son rétablissement et ses objectifs.

Victime d’une grave fracture tibia-péroné lors d’un entraînement en baie de Quiberon le 30 novembre dernier, Franck Cammas a été opéré avec succès. “J’ai mon pied au bout de la jambe”, s’amuse le skipper français au micro d’Europe 1, qui ne devrait pas en perdre l’usage. Sorti de l’hôpital lundi à Nantes, le navigateur a retrouvé son domicile. “C’est parti pour être patient et pour la rééducation. J’espère retrouver toutes mes facultés le plus vite possible (…) Deux mois et demi sans naviguer, ça va me faire drôle”, confie Franck Cammas.

 Cloué au sol, le marin va pouvoir se concentrer psychologiquement sur son objectif. “Pour les JO de Rio, c’est cuit”, regrette-t-il. Les sélections se terminant en février, ce sera trop juste pour remonter sur un bateau d’ici là. Le skipper vise donc la coupe de l’America 2017, sa “priorité absolue”. “Dès aujourd’hui, je vais me concentrer sur cette compétition (…) On est déjà en train de dessiner le bateau”, confesse-t-il.

Malgré son accident, Franck Cammas n’est pas refroidi par la mer. “C’est toujours à cause de nous s’il se passe quelque chose. On prend des risques, on est dans un milieu hostile”, estime le marin. “C’est un monde qu’on ne pourra jamais maîtriser. Et c’est ce qui nous attire”, conclut le skipper.

Source

Europe 1

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : AC World Series