Alexis Loison vainqueur du Grand Prix de Nice

Depuis sa victoire sur la première grande étape entre Sète et Nice, Alexis Loison se sent pousser des ailes. Le Cherbourgeois a fait preuve d’une grande maîtrise du jeu dans les petits airs de la baie des Anges en remportant les deux parcours banane du jour. Imbattable le garçon ! Alexis Loison gagne donc le Grand Prix Métropole Nice Côte d’Azur et fait son nid au classement général provisoire de La Generali Solo : il est premier à 15 points du deuxième Nick Cherry (Redshift). Demain à 15h, les 22 solitaires quitteront Nice pour rejoindre Barcelone via Minorque aux Baléares, soit 432 milles à parcourir.

Les gestes sont lents mais précis. Le marin se déplace à pas de loup sur le pont. Les bouées s’enroulent avec doigté. Le petit temps est d’une exigence de tous les instants. Alexis Loison a survolé la flotte aujourd’hui en s’octroyant les deux courses du jour. Sur ce plan d’eau technique, l’affaire n’était pas simple. Dans 5 nœuds de vent, il a fallu d’abord prendre un bon départ, puis sentir d’où venait les risées, tirer les bons bords, bref avoir du flair. Vincent Biarnès (Guyot Environnement) et Michel Cohen (Tintorel), les dauphins du sieur Loison en ont eu chacun leur tour. D’autres ont vécu des déconvenues comme Sébastien Simon (Bretagne – Crédit Mutuel Performance), Gildas Morvan (Cercle Vert) ou Xavier Macaire (Skipper Macaire).

Le point sur les classements

Si le skipper de Groupe Fiva domine largement le Grand Prix Métropole Nice Côte d’Azur, Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) tire son épingle du jeu en terminant deuxième devant l’incroyable Michel Cohen (Tintorel), bizuth sur le circuit Figaro Bénéteau ! Cet ancien professeur de maths de 54 ans fait office d’outsider dont les concurrents commencent à se méfier… Au général provisoire de cette 20e édition de la Generali Solo, Alexis Loison est en tête avec 44 points devant l’Anglais Nick Cherry, régulier mais manquant de victoire sur ces trois courses à Nice. Gildas Morvan (Cercle Vert) reste troisième à 75 points, tandis que Xavier Macaire (Skipper Hérault) quatrième, est en embuscade avec seulement 10 points de plus. Il va y avoir du contrôle entre Sébastien Simon (Bretagne – Crédit Mutuel Espoir) et Yoann Richomme (Skipper Macif 2014) pour rester dans le top five : ils n’ont que deux points d’écart !

432 milles dans un flux d’est soutenu

Si pour le départ à 15h demain, Météo Consult prévoit 4 à 8 nœuds, le vent devrait se renforcer au large en début de soirée. La direction de course a prévu d’aller chercher une bouée Météo à 27 milles dans le sud de Nice puis de faire route directe vers Minorque à laisser à tribord pour ensuite rejoindre Barcelone. Porquerolles ne sera donc plus un passage obligatoire. Le parcours de 432 milles devrait être avalé rapidement sous spi car un flux d’Est pour 30 nœuds poussera les 22 solitaires vers le but. Ce sera une grande cavalcade où la prudence et la vitesse seront les nerfs de la guerre pour gagner la compétition…

Ils ont dit :

Alexis Loison (Groupe Fiva), 1er du Grand Prix Métropole Nice Côte d’Azur, 1er au général provisoire

« J’ai vu que le vent mollissait, j’avais peur que la fin soit compliquée. J’ai réussi à glisser sous Michel Cohen (Tintorel), je suis content. J’aimerais que ça continue comme ca, je fait quasiment un Grand Prix parfait. C’est top pour la suite ! Mais il reste encore des courses, et celle qui va à Barcelone peut encore chambouler pas mal de choses. Ca va être une course de portant, il faudra être dans le match, j’ai déjà la tête dedans, je ne veux pas perdre de points. »

Vincent Biarnes (Guyot Environnement), 9e du Grand Prix, 9e au général provisoire

« Ce furent deux bananes sympa, je suis content, cela fait du bien de faire de belles manches. Je fais 2 sur la première course du jour, cela fait du bien. Le vent tournait régulièrement, c’était très intéressant tactiquement, on vu un Alexis Loison impérial. Il se détache au classement général, bravo à lui ! On reste concentré dans les petits airs, la moindre risée peut engendrer de gros écarts. J’aurais pu faire mieux sur la deuxième manche, mais je suis content, cela fait du bien au moral. Le comité a beaucoup de mérite pour mouiller le parcours avec des fonds de 300 m. Bravo à lui ! La grande étape devrait être belle, avec beaucoup de portant dans du vent fort pour finir. Ca va aller vite je pense ! »

Michel Cohen (Tintorel), 3e du Grand Prix, 13e au général provisoire

« Ce Grand Prix de Nice s’est correctement déroulé pour moi. J’aime bien ces conditions de petit temps, je connais aussi bien le plan d’eau. Les risées étaient éparpillées, ce n’était pas évident. Ca s’est mal goupillé à la fin du coup Alexis est revenu. Et puis je manœuvre moins bien que lui. C’est vite fait de perdre des mètres… Je voulais faire ma course sans trop le regarder. Il y avait de quoi perdre ou gagner 500 m plusieurs fois. Alexis a bien navigué. »

Source

Rivacom

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Generali Solo