Coup d’envoi aujourd’hui du 4e Round

ARMIN STROM Sailing Team, Bullitt GC32 Racing Tour, GC 32, Marseille One Design, SPAX Solution, Spindrift racing, Team Alinghi

© Pierick Jeannoutot

Les catamarans à foils monotypes arrivent pour la première fois sur la côte Méditerranéenne de l’Italie avec la 4ème étape du Bullitt GC32 Racing Tour : le “Trofeo di Roma”.

L’événement se tient à Civitavecchia, à 50km au Nord-Ouest de la capitale italienne, et les GC32 sont postés près de l’imposante forteresse de Michelangelo, dans la station balnéaire préférée des Romains.

Les 4 jours de régate de l’étape Italienne du Bullitt GC32 Racing Tour démarrent aujourd’hui à 11h30 heure locale. Comme d’habitude, le programme est de 6 courses par jour de type America’s Cup : départs et arrivées au reaching, permettant aux catamarans à foils d’atteindre une vitesse maximale, avec des équipages capables de montrer leur potentiel en terme de tactique et de maîtrise du bateau sur des bords de près et de vent arrière.

Cinq équipes s’affronteront à Civitavecchia : Alinghi, l’équipe d’Ernesto Bertarelli, 2 fois vainqueur de l’America’s Cup, arrive sur l’étape forte de sa victoire à Kiel.
Morgan Larson, son tacticien Américain, est impatient d’en découdre : « nous voici sur la Riviera Italienne ! Soleil et vent thermique au programme – la question c’est « jusqu’à combien ? » C’est vraiment un très bel endroit. »
Alinghi, actuellement 2ème au classement général provisoire du Bullitt GC32 Racing Tour 2015, n’est qu’à 1 point de Sultanate of Oman après trois étapes. Et quand il évoque son rival direct : « ils sont en forme, mais nous sommes contents de les avoir battus à Kiel, cependant ils avaient un équipier souffrant », commente Morgan Larson. Cette fois-ci c’est au tour d’Alinghi de ne pas être dans une situation classique. Pete Cumming, marin anglais expérimenté en multicoques, va remplacer le régleur de Grand Voile Suisse, Arnaud Psarofaghis, actuellement sur un autre événement de catamarans à foils en Suède…

Sultanate of Oman mène le Bullitt GC32 Racing Tour 2015, mais après avoir gagné l’étape Autrichienne en mai, l’avance de l’équipe de Leigh McMillan s’amenuise après qu’ils aient terminé 3ème à Kiel.
Quant à Leigh McMillan, il déclare : « c’est très agréable d’être sous le soleil Italien et sur un plan d’eau ouvert, j’espère que nous aurons suffisamment de vent pour que les bateaux volent. C’est un bon spot pour la régate devant la plage pour le plaisir des yeux des spectateurs. »
Par rapport à Kiel, Leigh McMillan sent son équipe plus affûtée. « Les choses évoluent dans le bon sens pour nous depuis la première étape. On se sent mieux préparé et nous avons tiré les leçons de Kiel. Nous savons que nous avons encore beaucoup de travail à fournir pour maîtriser les manoeuvres et les réglages du bateau. »

Pour l’expérimenté Skipper de Spindrift racing, Yann Guichard, c’est assez inhabituel pour lui d’être sur un plan d’eau sur lequel il n’a jamais navigué : « Je suis impatient de naviguer ici – c’est un endroit magnifique et ensoleillé, j’espère un thermique, normalement autour des 10 nœuds, et une mer plate. »
Alors qu’il navigue sur tout type de multicoques, dont Spindrift 2, le trimaran océanique le plus rapide du monde, il brûle d’impatience d’en découdre en GC32. « C’est un plaisir intense à chaque fois que je monte à bord avec l’équipage. Nous avons encore à travailler avant d’être totalement efficaces. A chaque sortie, en entraînement ou en régate, il y a toujours un objectif à atteindre. Je me sens de plus en plus à l’aise, mais il reste du travail. »

Sébastien Rogues, skipper de l’équipe Française Team ENGIE, est tout aussi impatient. Avec son vécu en course au large, il préfère régater sur des plans d’eau ouverts comme celui-ci, en comparaison à l’espace confiné dans la rivière de Kiel le mois dernier. « Je pense que c’est un bel endroit ensoleillé, et nous avons eu plus de temps qu’à Kiel pour nous entraîner et préparer l’équipage », dit-il au sujet de l’étape Italienne.
Team ENGIE va naviguer avec 2 nouveaux équipiers : Matthieu Souben et Olivier Herledant.

Une autre équipe a changé ses équipiers pour Civitavecchia : celle du Président de la classe GC32, Flavio Marazzi, skipper d’ARMIN STROM Sailing Team. Pablo Völker, jeune navigateur Argentin en catamaran, s’occupe désormais de la tactique et du réglage de la grand voile, tandis qu’Adam Piggott, l’expert anglais en multicoques, sera chargé de la partie gréement.
ARMIN STROM Sailing Team qui a gagné la Cowes Cup en juin, avait terminé dernier à Kiel : « nous avons revu nos objectifs à la baisse car nous n’avons navigué qu’une seule journée avec nos nouveaux équipiers », admet Flavio Marazzi, « mais nous avons un bon esprit d’équipe à bord ».

Les régates auront lieu entre 11h30 et 17h00 pendant quatre jours, sauf dimanche où elles se termineront à 16h00 pour la remise des prix à 17h00.

Source

Stéphanie Nadin

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : GC32