Jeunesse et expérience sur le Tour de France à la Voile

© Robin Christol

Depuis la création de l’écurie Made in Midi en 2013, Kito de Pavant avait à cœur de mettre en avant les jeunes talents du Sud. C’est chose faite ! Du 3 au 26 juillet, le DIAM 24 Made in Midi s’alignera sur le Tour de France à la Voile avec un équipage constitué pour l’essentiel de jeunes marins méditerranéens issus de la filière olympique ou du match race. De Dunkerque à Nice, l’équipe de Made in Midi emmenée par Kito de Pavant, Bruno Jourdren et Gwen Gbick, portera fièrement les couleurs d’une trentaine d’entreprises du Sud de la France. Rendez-vous le 3 juillet !

Le Tour de France à la Voile ‘nouvelle génération’ fait le plein !

Exit les étapes de large, place au spectacle, à la glisse et à la régate au contact en DIAM 24, un petit trimaran de 7,25 mètres qui a séduit 29 équipages. Une occasion rêvée pour les jeunes de Made in Midi de se confronter à la fine fleur de la course au large. « Avec cette nouvelle formule le Tour de France à la Voile renoue avec ses grandes heures ! Sur l’eau, avec tous ces marins d’horizons très différents, cela constitue une belle photo de la voile française d’aujourd’hui », analyse Achille Nebout, 25 ans, tacticien sur le DIAM 24 Made in Midi. Après plusieurs années passées en équipe de France de Voile Olympique en 470, le jeune navigateur s’est tourné vers de nouveaux supports. « Le DIAM 24 est un bateau simple et accessible. On prend tout de suite beaucoup de plaisir à naviguer. En revanche pour performer, cela devient plus technique et très exigeant physiquement. J’ai appris beaucoup de choses ces derniers mois en termes de réglages notamment, cela n’a rien à voir avec la navigation en monocoque. »

Made in Midi en première division

Avant de s’attaquer au Tour de France à la Voile, l’équipage du Sud s’est confronté au printemps à ses futurs adversaires sur le Grand Prix de l’Atlantique à Pornichet et sur le Grand Prix Guyader à Douarnenez que Made in Midi termine à la 4ème place sur 22 concurrents. « Il nous a fallu un petit temps d’adaptation avant de jouer avec les meilleures équipes. On a parfois fait de petites bêtises mais nous avons été présents aux avant-postes. Ces deux régates de préparation ont donné le ton de ce que sera le Tour de France à la Voile en terme d’intensité ! » Confie Kito de Pavant.

Trois capitaines expérimentés…

Autour de Kito de Pavant, Bruno Jourdren, double champion du monde de Sonar et médaillé aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008, et Gwen Gbick, skipper du Figaro Made in Midi et vainqueur du Tour de France à la Voile 2003. Tous les trois se relayeront pendant un mois pour encadrer et coacher les jeunes du Team Made in Midi. “J’ai tout de suite accroché au projet de Kito qui est axé sur la transmission des savoirs. Il nous offre la possibilité de montrer notre valeur ajoutée dans le cadre d’un projet structuré. C’est ‘pro’ mais pas trop”, lance Pierre Quiroga, 25 ans. Certaines équipes naviguent tous les jours et pour nous qui avons d’autres projets ou des études en cours, cela n’aurait pas été gérable.” Présent sur les deux premières étapes à Dunkerque et Fécamp, Kito de Pavant laissera ensuite la main à Gwen et Bruno. ” Je reviendrai sûrement un peu en Méditerannée, mais à partir de mi-juillet, je me concentrerai sur la préparation de l’Imoca 60’ Bastide-Otio en vue de la prochaine Transat Jacques Vabre », précise le skipper du Grau-du-Roi, décidément sur tous les fronts !

…et six jeunes sans complexe !

Du côté de la nouvelle génération du team Made in Midi la moyenne d’âge est de 23 ans ! Ils s’appellent Pierre Quiroga, Achille Nebout, Maxime Garbay, Robin Christol, Thibaut Soler et Marie Soler. De l’optimist au 420 en passant par la planche à voile et le 470, de la filière olympique au match race, ils ont tous brillé dans leurs disciplines respectives et débarquent avec enthousiasme dans la cour des grands ! « Le plateau fait rêver et c’est une chance inouïe de pouvoir naviguer aux côtés des plus grands, explique Achille Nebout, mais on y va sans complexe ! On a des atouts pour rivaliser et on l’a déjà prouvé.” ” Nous avons une gestion atypique du Tour Voile car nous sommes neuf à tourner presque en permanence ! On a pas de préparateur mais nous sommes tous très investis dans le projet et ça c’est une force !” Ajoute Pierre Quiroga. Le rythme va être intense et le fait d’alterner les naviguants va nous permettre d’apporter un peu de fraîcheur tout au long de l’épreuve. L’objectif est de se faire plaisir et de ne pas se priver de quelques coups d’éclats ! ” Le ton est donné…

En attendant de retrouver la compétition dès le 3 juillet à Dunkerque, entre deux entraînements à Port-Camargue, les jeunes de Made in Midi se concentrent sur leurs examens de fin d’année. Sportifs accomplis à la tête bien faite, les jeunes du Sud ne manqueront pas de nous prouver cet été qu’il faut désormais compter sur eux !

Source

Windreport'

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Diam 24

Les vidéos associées : Tour de France à la Voile