Junior et Llanoria champions du monde !

© Fiona Brown

Lors d’une spectaculaire épreuve de force à deux manches sous des brises légères, l’enfant du pays, Yann Marilley, et son équipage, Nicolas Berthoud, Kaspar Schadegg, Philippe Durr et Alexandre Nicole, à bord Junior FRA177, un Pelle Petterson de 1981, a revendiqué le titre du Championnat International Mondial 2015 des Six mètres, organisé par la Société Nautique de la Trinité-sur-mer. C’est la deuxième fois que le nom de Yann Marilley aura été gravé sur le Trophée de la Coupe du Monde de Six Mètres, la première fois étant en 2011 à Helsinki. Junior a par ailleurs déjà emporté le trophée pas moins de trois fois, en 1999, 2007 et 2011.

La Division des Classiques, réunissant les yachts construits avant 1965, a, elle aussi son vainqueur dans un final très serré, avec l’élégant Llanoria, US83 un plan Olin Stephens de 1948, à Peter Hoffman. Skippé par Éric Jespersen et son équipage composé de Herb Cole, Peter Watkins, Kris Bundy , Peter Hoffmann et Matthew Henley il est au final le gagnant. C’est la deuxième fois qu’Eric Jespersen gagne le prestigieux Trophée Djinn de la Division des Classiques, la première étant à Rhode Island en 2009.
La course, manche par manche

Avec les espoirs de toute la Trinité reposant sur ses épaules, Yann Marilley est entré dans la dernière journée des courses de la Division Open avec juste un point d’avance sur Sophie II, SUI 132, son concurrent le proche, appartenant à et skippé par Hugo Stenbeck et son équipage : Martin Westerdahl, Stu Argo, Bernardo Freits et Alvaro Morihno.

Yann Marilley reprend l’histoire :

“Nous n’avions qu’un point d’avance sur Sophie. Nous étions très calmes, car nous naviguons ensemble depuis huit ans, nous nous connaissons tous et savons que notre bateau est bon tout comme notre équipage. Nous connaissons Sophie très bien aussi parce que cela fait longtemps que nous courons contre elle. Nous avons pris un bon départ en ayant Sophie sous contrôle, nous avons passé trois bateaux à la première marque et avons finalement pris la tête dans les derniers vingt mètres avant la ligne d’arrivée, ce qui a mis Sophie sous pression. Dans la deuxième manche, sachant qu’on voulait partir à droite, notre départ n’a pas été terrible mais nous avons bien fait car nous avons repris le contrôle et ainsi pu remonter à la troisième place et gagner le championnat. En bref, un bon jour et un grand soulagement!”

Sophie II a fini la course finale en quatorzième place, se plaçant ainsi second au tableau général de la Division Open à sept points de Blade CAN 111, appartenant à Reiner Muller et skippé par Steve Kinsey. Ce n’est pas très souvent que vous vous trouvez en extase en terminant troisième dans un championnat important, mais Reiner Muller était ravi du résultat. “Nous venons d’arriver troisième aux Mondiaux des Six Mètres avec un bateau qui nous a coûté que 30,000 £.” dit-il avec un énorme sourire après les courses. “Nous avons acheté le bateau pour 14,000 £ et ensuite dépensé encore 2,000 £ avant le Championnat d’ Europe 2014 à Falmouth. Seulement quatre courses avaient été courues, ne permettant pas de valider ce championnat , nous étions quatrièmes avec un bateau de 16,000 £ et deux ou trois nouvelles voiles. Cet hiver nous avons dépensé encore 10,000 £ pour des réparations donc nous avons dépensé à peu près £30k pour arriver troisième dans les Mondiaux. Il y a beaucoup de bons bateaux qui ne naviguent pas, mais qui ont un grand potentiel, c’est donc facile de s’impliquer ».

Dans la Division des Classiques, Llanoria a commencé la journée à égalité avec Titia GBR 22, appartenant à Andy Postle, un plan David Boyd de 1952, et mené par l’équipage comprenant Brian Pope, Chris Webber, Jeremy Hartley et Neil “Jaffa” Harrison. Les deux bateaux ont pratiquement pris le départ de pair à la septième manche et à la marque un Llanoria se trouvait à la tête de la flotte avec Titia sur ses talons. L’équipage de Titia a donné son tout pour réussir un dépassement, mais Llanoria a maintenu son avantage pour entrer dans la huitième manche, c’est-à-dire la dernière course, en menant d’un seul point.

Llanoria a pris la bonne décision de partir directement à droite sur la ligne du départ de la huitième course alors que Titia est parti à gauche, tactique qui l’a menée aux oubliettes. naviguant par un vent arrière mollissant lors de la dernière manche de championnat, Llanoria a gardé une avance lui permettant de surveiller son rival de loin et de décrocher aisément la sixième place et la victoire dans la Division des Classiques. Titia a finalement terminé vingtième, de loin son pire résultat de la série, prenant la deuxième place sur le podium à six points derrière Llanoria et trois devant le troisième, Gallant KC10, skippé par Ben Mumford.

Après les courses, Peter Hoffman a chanté les éloges de son équipage.

“La troisième fois c’est la bonne. Nous avons essayé deux fois auparavant en arrivant deuxième et troisième. Cette victoire des Mondiaux est un rêve. Kris a commencé à naviguer avec Llanoria quand il était à l’université et était à bord lorsqu’elle a été endommagée en 1984 [le bateau a été sauvé par le père de Peter Harry qui, à un moment donné, a possédé sept Six Mètres, les sauvant ainsi d’une destruction certaine]. Eric a couru sa toute première régate internationale sur l’étrave de Llanoria lors des Mondiaux de 1979 à Seattle et Herb est avec nous depuis environ quatre ans maintenant.”

Interrogé sur sa participation avec Llanoria pour le Championnat du Monde des Six en 2017 dans sa ville natale de Vancouver, Peter a partagé un petit secret avec nous.

“Llanoria courra certainement, mais pas avec cet équipage. A sa place nous réunissons déjà une équipe féminine de premier ordre pour faire courir le bateau. Nous avons quelques marins féminins remarquables dans la région de Vancouver ayant une grande expérience des bateaux olympiques et grands bateaux et nous voulons les intégrer à Llanoria dès que possible. Ainsi elles auront l’opportunité réelle non seulement d’être les premières d’une équipe de féminine à courir dans les Mondiaux des Six mètres, mais aussi celle de pouvoir ainsi prétendre à la victoire.”

Autres trophées du Championnat du Monde des Six Mètres

Il y a un certain nombre de trophées de Championnat du monde supplémentaires et très spéciaux établis en hommage à l’histoire incroyable et à la diversité de la Classe. Ceux-ci seront présentés à la Remise des prix lors du Dîner de Gala vendredi soir.

La Coupe Kungl Svenska Segel Sällskapet, présentée au premier des bateaux construit en conformité avec la première ou deuxième jauge des Six Mètres, sera attribuée à Matt Brooks, Président de l’ISMA, et son yacht Lucie USA55, un plan Clinton H. Crane, qui finit quatrième au général des Classiques. Lucie recevra aussi le Trophée millésimé Baum & König destiné au yacht Classique le mieux placé ayant des voiles blanc ou crème, un mât, un bôme et espars en bois et qui arbore un pavillon de course.

La Classe des Six Mètres attire les marins de tous âges, un fait habilement démontré cette semaine par André Chaudoye, Maybe VIII F105, qui à 89 ans était le concurrent le plus âgé et l’équipage de Warhorse FRA106, mené par Marin Pinson, tous encore soit adolescents ou au début de leurs vingt ans. Un autre jeune équipage qui a fait une excellente prestation était celui d’Irène SUI 91, skippé par Nicolas Jaton, qui se verra attribuer le Trophée Nelson destiné au yacht le mieux placé des Vintage Modernes construits entre 1966 et 1978.

C’est aussi une classe qui prône la parité avec un certain nombre de concurrents féminins comme Catharine Larson, équipière de Rebecca SWE119, appartenant à et mené par son mari John Larson, et qui remporte la Lucie Cup attribuée au yacht le mieux placé ayant une femme à la barre ou membre de l’équipage.

Outre les trophées perpétuels indiqués ci-dessus, les équipages gagnants recevront aussi un certain nombre de prix très spéciaux qui seront présentés par les partenaires de l’événement. Ceux-ci incluront les vêtements techniques du spécialiste Musto, les couteaux et couverts uniques inspirés par la mer de Neptunia et les Cognacs Hine millésimés qui proposeront une dégustation lors de la soirée de clôture. Finalement les concurrents recevront chacun une médaille commémorative unique, conçue et frappée exclusivement pour le Championnat par Arthus-Bertrand, bijoutier de renommée.

Après les courses, les marins se sont réunis lors du cocktail de crêpes offert par No Limit Marine pour féliciter les vainqueurs et compatir avec les perdants. Des éloges unanimes ont été exprimé quant à la performance du Président du Comité de Course, Gilles Bricout et son équipe sur l’eau et des membres du Société Nautique de la Trinité-sur-Mer qui ont œuvré à créer ce qui a été unanimement reconnu comme étant un des meilleurs Championnats du Monde des Six mètres jamais tenu.

Championnats mondiaux des Six Mètres à venir

Le Regattaverein Brunen sur le Lac Lucern, Suisse, accueillera le Championnat d’Europe des Six mètres 2016 du 8 au 20 juillet. Les informations complémentaires relatives à la régate seront disponibles sur www.6metreeuropeans.com.

Le Club Nautique Royal de Vancouver accueillera les prochains Mondiaux des Six Mètres à Vancouver, Canada, du 27 juillet au 4 août 2017. Les informations complémentaires concernant cette régate sont disponibles sur www.6mvancouver2017.com.

Open Division

  1. FRA177 – Junior – Yann Marilley – 6,1,1,2,1,(9),1,3 = 15 pts
  2. SUI32 – Sophie II – Huge Stenbeck – 7,4,2,1,4,1,2,(14) = 22 pts
  3. CAN111 – Blade – Steve Kinsey – 1,2,4,6,6,2,7,(12) = 29 pts
  4. GER118 – Courage X – Alba Batzill – (13),6,5,10,4,5,4,1 = 35 pts
  5. GBR86 – Scoundrel One – Bertie Bicket – 3,(12),3,4,10,8,5,6 = 40 pts
  6. FRA107 – Tsigane – B Berthier/N Driss – 9,1,8,8,2,4,(20),2 = 44 pts

Classic Division

  1. USA83 – Llanoria – Eric Jespersen – 5,5,2,4,1,4,1,(6) = 22 pts
  2. GBR22 – Titia – Andy Postle – 3,3,10,1,3,6,2,(20) = 28 pts
  3. KC10 – Gallant – Ben Mumford – (17),1,1,17,2,3,4,1 = 29 pts
  4. US55 – Lucie – Matt Brooks – 9,(11),8,3,8,1,5,2 = 36 pts
  5. N71 – Flapper – Lars Guck – 4,4,3,1,2,5,(14),5 = 38 pts

Source

Fiona Brown

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 6 juin 2015

Matossé sous: 6MJI, Classic, Jauge Métrique

Vues: 2062

Tags: , , , , ,

Sous le vent

Au vent