Les premiers au coude à coude

© Fiona Brown

 Après un jour à terre pour cause de vents forts, le troisième jour du Championnat du Monde à La Trinité était en question, mais cette fois pour cause de manque de vent. La météo prédisait pas plus de 4 nœuds de vent toute la journée, mais le comité de course espérait voir une brise de mer se lever et a emmené la flotte en mer pour attendre des développements sur la zone de course.

A l’heure désignée de 11h00 il y avait un espoir avec une léger brise, brièvement stable, qui a duré juste assez longtemps pour que le comité de course se prépare à lancer une manche et commencer la séquence pour la Division Open. Malheureusement avec les secondes qui s’égrenaient vers le départ, le vent est à nouveau tombé et l’Aperçu a été hissé et une longue attente a commencé.

Heureusement l’attente était enfin récompensée par un après-midi de voile magnifique dans une brise d’ouest de 7 à 10 nœuds qui a permis au comité de course de lancer trois manches bananes, les manches quatre à six de la série des huit manches. La competition était une vraie bagarre avec l’introduction du décompte du plus mauvais résultat et il y avait des bouleversements dans les deux Divisions, Open et Classic. Avant le dernier jour de course, le classement est serré que toutes les places sur le podium restent à déterminer.

Dans la Division Open le bateau local FRA 177 Junior No Limit Yacht, dont le proprietaire et barreur est Yann Marilley, a terminé deuxième, troisième et neuvième et a pris la tête du classement en tête avec un petite avance de deux points sur Sophie II SUI 132 à Hugo Stenbäck, qui a remporté une paire de victoires et une cinquième place pour passer au deuxième rang. Les fortunes du précédent leader, Steve Kinsey, à la barre de CAN 111 Blade, n’étaient pas si bonnes et malgré une deuxième place dans le sixième manche, il descend à la troisième place, deux points derrière Sophie.

La Division des Classiques a aussi connu des grands changements de position tant en course qu’au général avec ce soir Llanoria US83 à Peter Hoffmann, qui avait remporté le Medaille d’Or aux Jeux Olympiques en 1948, et qui est skippé cette semaine par Eric Jespersen, et Titia GBR 22 à Andy Postle, dont l’architecte en 1952 était David Boyd, qui se retrouvent a égalité en tête avec seize points. En troisième place, cinq points derrière eux, on trouve Lars Guck sur Flapper N71, qui a gagné le médaille d’argent au dernier Championnat Mondial dans la Division des Classiques en 2013. Lars détient toujours l’espoir de pas être la demoiselle d’honneur cette fois, mais avec deux manches restantes, il va devoir se frayer un chemin difficile pour prendre la plus haute marche du podium. Comme disait Andy Postle de Titia après les régates, <<C’était une journée difficile au bureau, et ça va être une journée encore plus difficile au bureau demain !>>

La fin tardive des régates du jour n’a pas diminué l’enthousiasme des concurrents pour une bonne fête, ce qui tombait bien car ils pouvaient profiter de deux fêtes le soir même. A l’arrivée aux pontons les bateaux étaient accueillis par la musique d’un bagad breton pour leur souhaiter la bienvenue à une fête spectaculaire sur le quai donnée par le Président de l’ISMA Matt Brooks et Pam Rorke-Levy, propriétaires de Lucie, un Classique magnifiquement restauré. Lucie, conçu en 1931 par Clinton H. Crane et construit par Nevins pour Briggs Cunningham, skipper de la Coupe America, était à une place d’honneur au ponton et était ornée de fleurs, pour fêter l’ hôtesse de cette Party et le gagnant de la sixième manche.

Immédiatement après le fête sur le quai, s’est tenu le Dîner des Equipages sous le chapiteau de la grande tente où les équipages ont apprécié une délicieuse soirée informelle accompagnée de magnifiques vins et mets locaux et bien sûr dans une grande camaraderie. Matt Brooks a profité de l’occasion pour remercier ses merveilleux hôtes, la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer, de leur hospitalité très généreuse.

Deux manches restent à courir avec des prévisions météo indiquant un vent d’est de autour de 11-14 noeuds demain matin, passant au sud et tombant à moins de six noeuds en milieu d’après-midi; le comité de course sera soucieux de pouvoir lancer rapidement la procédure à 11h demain et de conclure la régate. Si toutes les huit manches n’ont pas été courues demain, les régates continueront vendredi. La régate se terminera par un dîner de gala et la remise des prix vendredi soir.

Source

Fiona Brown

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 3 juin 2015

Matossé sous: 6MJI, Classic, Jauge Métrique

Vues: 1382

Tags: , , , , ,

Au vent