L’épreuve du près avant les plaisirs de la glisse

  • © Pierre Bouras pb.photographie@gmail.com (+33)680557079
  • © Pierre Bouras pb.photographie@gmail.com (+33)680557079
  • © Pierre Bouras pb.photographie@gmail.com (+33)680557079
  • © Pierre Bouras
  • © Pierre Bouras pb.photographie@gmail.com (+33)680557079

Sous spi serré, les 154 équipages de l’ArMen Race ont pris leur envol, ce matin, au petit jour. Du Mini 6,50 au MOD 70, en passant par Pen Duick III, les Imoca, le VOR 60, les Multi 50 et 30 et la foule d’IRC et Osiris : le spectacle valait vraiment le détour par la Trinité-sur-mer ce matin ! Tous sont partis vers le large, pour 20 à 40 heures de course, d’abord au près dans une mer pas facile avant la récompense, la nuit prochaine… Rendez-vous demain samedi pour des arrivées en série.

La « montée » vers la pointe Bretonne ne se fait pas sans peine pour les concurrents de l’ArMen Race. Le passage du coup de vent hier a laissé derrière lui une mer formée, avec laquelle chacun doit composer au mieux. Mais, en fin de journée ou dans la nuit, selon les progressions et les parcours de chacun, la récompense sera là. Les spis seront à nouveau hissés et les marins pourront glisser… sous la pluie !

A 16h, le MOD 70 Musandam Oman Sail et les deux Multi 50 FenêtreA – Prysmian et Arkema Région Aquitaine, au coude à coude avec un légère avance pour l’équipe d’Erwan Le Roux, sont déjà en Mer d’Iroise et s’apprêtent à négocier le délicat passage entre Sein, Basse du Lis (au large de la presqu’île de Crozon) et l’Occidentale de Sein. Les manœuvres vont s’enchainer, il faudra être vigilant et dans le bon timing.

La renverse à l’heure du goûter

16h c’est aussi l’heure où le courant va s’inverser à la Pointe Bretagne, ce qui risque de compliquer la donne pour le reste de la flotte, dans les six heures à venir…

C’est justement ce que craignait hier Paul Meilhat, skipper de l’Imoca SMA : « arriver après la renverse à l’Occidentale va nous faire perdre pas mal de temps… ».

Les deux Imoca de la flotte (SMA et Initiative Cœur de Tanguy de Lamotte) ont bataillé bord à bord depuis le départ. Au large de Penmarch, le duo Meilhat/Desjoyeaux (embarqué à bord de l’Imoca SMA) a pris l’avantage.

Au large des Glénan, ou pas : that is the question

Sur le parcours « court » de 216 milles, dédié aux Multi 30, aux Class40, aux IRC 1, 2, 3 et doubles, la flotte s’est scindée en deux grands groupes à l’approche des Glénan : avec les partisans du large à l’image du VOR 60 Team Jolokia (Pierre Meisel), en tête des IRC 1, du Mach 45 Bretagne Telecom (Nicolas Groleau), du Multi 30 Accapella – Soreal (Charlie Capelle), du Class40 Afdiag Sodelec (Bruno-Jean Desmaizières)… D’autres optent carrément pour un passage entre l’archipel des Glénan et la côte comme le Class40 Solidaires en Peloton (Thibaut Vauchel Camus) ou encore l’A35 Hey Joe (Antoine Croyère).

Quant au Multi 2000 No Limit Yacht (Yann Marilley) il est presque au même niveau que les Imoca…

Bref, ça bataille ferme dans chaque catégorie !

Nuit stratégique

Sur le parcours de « La Nuit de l’ArMen » de 130 milles, ça optionne également : chaque placement par rapport à son adversaire le plus proche et en fonction de chaque petite bascule de vent compte. Les premiers sont en passe d’enrouler la marque de parcours située juste dans l’ouest des Glénan. Au cœur de cette flotte d’Osiris, d’IRC 4 et double et de Pogo 8,50, les deux Mini de la course Quentin Vlamynck (Arkema) et Brendon Achin (Up down wind) ne se lâchent pas d’un safran !

La brise devrait rester stable, au secteur Nord Ouest jusqu’à demain samedi. Elle devrait cependant faiblir cette nuit avec l’arrivée d’une période pluvieuse. Le soleil devrait être de retour dans l’après-midi !

Premier rendez-vous à 4h00

Les premiers concurrents sont attendus dans la nuit à la Trinité-sur-mer et les arrivées vont s’échelonner toute la journée samedi.

Les tous premiers concurrents sont ceux qui disputent le parcours de La Nuit de l’ArMen : ils devraient couper la ligne dès le milieu de nuit (vers 4h00).

Viendront ensuite les premiers concurrents du grand parcours de 316 milles : le MOD 70 Musandam Oman Sail est attendu vers 7h00, les Multi 50 à la mi-journée et les Imoca en soirée.

Sur le parcours ArMen court, le Multi 2000 est attendu en matinée, les premiers IRC et Class40 à la mi-journée.

Le gros du peloton devrait être à quai en fin d’après-midi.

6 abandons ont été déclarés :

Antarès, Avel et Fric Frac (sont rentrés ou rentrent à la Trinité-sur-mer), Magic Dragon (démâtage il se dirige vers Lorient), Mor Brazh (Locmiquelic) et Ushan (au Pouldu).

POINTAGE 15 MAI A 17h

Parcours ArMen long de 320 milles

Ultime

1er Musadam Oman Sail

Imoca

1er SMA

2e Initiative Cœur

Multi 50

1er FenêtreA – Prysmian

2e Arkema Région Aquitaine

Parcours ArMen court 216 milles

Class40

1er Solidaires en peloton

2e Moustache Solidaire

3e Palanad 2

IRC 1

1er Team Jolokia

2e Bretagne Telecom

3e Goa

IRC 2

1er Lann Ael

2e Cofely GDF – Suez

3e Rhapsodie V

IRC 3

1er Nauti-stock.com

2e Chacastral 3

3e SNSP Hakuna Matata

IRC Doubles

1er Warhorse

2e Grassi Bateau

3e Hey Joe

Multi 30

1er No limit boat

2e Accapella Soreal

3e Groupe Berto

Osiris

1er Canhabaque

2e Bevrenn

3e Sweet Lili

Source

Kaori

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent