Guillaume Girod au Test Event de Rio

  • © Loris von Siebenthal
  • © Loris von Siebenthal

Grâce à son excellent début de saison, Guillaume Girod s’est qualifié pour le Test Event de Rio de Janeiro (Brésil), qui se tiendra en août. Comme lors des Jeux olympiques, seul un bateau par classe représentera la Suisse, et c’est Guillaume Girod qui a été sélectionné par Swiss Sailing Team pour la classe des Laser Standard. « L’objectif de ce Test Event, qui est l’événement pré-olympique officiel, est d’acquérir un maximum d’expérience en vue des Jeux olympiques en 2016, » explique Eze Schargorodsky, qui accompagnera Guillaume à Rio cet été. Rappelons que Guillaume n’est pas encore qualifié pour ces jeux, mais vise une qualification lors du championnat du monde de Laser cet été au Canada.

«En terme de performance, on ne vise pas de résultats », poursuit Eze. « Guillaume Girod naviguera sur son propre bateau, qui a été envoyé par container. Pendant les Jeux, les bateaux sont fournis pour assurer une équité entre tous les concurrents. Nous allons profiter de ce Test Event pour préparer tous les aspects en vue de l’éventuelle participation de Guillaume Girod en 2016 : la logistique, le plan d’eau, le logement etc… Participer à ce Test Event est une excellente opportunité pour Guillaume!»

Un encadrement professionnel

Guillaume Girod s’entraîne avec Diego Romero, l’un des meilleurs coaches de la discipline. L’italo-argentin a remporté une médaille de bronze aux Jeux olympiques de 2008, avant de se consacrer au coaching. Il a mis en place un groupe d’entraînement avec plusieurs laséristes, et a créé des synergies entre différentes nations. Guillaume s’entraîne avec des navigateurs du Guatemala, d’Amérique ou encore d’Italie. Une source de motivation non négligeable pour le genevois. « Nous sommes amis, c’est vraiment sympa de partager mes entraînements avec eux », se réjouit Guillaume. Il navigue avec le guatémaltèque Juani Maegli, l’un des meilleurs laséristes du monde qui vise une médaille à Rio 2016. « C’est une chance de m’entraîner avec lui, il m’apprend beaucoup. Nous sommes différents, je regarde comment il fonctionne. Il me pousse à me donner à fond ! »

Lorsque cela est judicieux, c’est Eze qui prend le relais sur l’encadrement de Guillaume Girod . Un coach de remplacement de qualité, puisqu’il connaît Guillaume Girod depuis de nombreuses années, et a qualifié la Suisse avec lui en 2011 pour les Jeux de Londres.

Début de saison réussi

Avec trois qualifications en Gold Fleet sur les trois premiers rendez-vous de la saison, Guillaume Girod a prouvé qu’il est plus que jamais en course pour Rio 2016 ! 9ème/52 à Clearwater en Floride (USA), Guillaume  Girod a fait preuve d’une régularité impressionnante pour entamer la saison.

Il a ensuite affronté l’élite de la voile mondiale à Palma (Espagne), pour le Trofeo Princesa Sofia. 40ème/164 laséristes, Guillaume Girod est très content de ce résultat : « J’ai eu une bonne progression avec Diego à Palma, j’ai vu que je commence à naviguer vraiment mieux », explique Guillaume. « Il faut maintenant valider les progrès que nous avons fait ensemble, je me réjouis d’attaquer sur les prochaines régates ! » C’est chose faite à Malcesine (Italie), puisque Guillaume termine 16ème/100 à l’Europa Cup, avec deux belles troisièmes places.

En parallèle à ces beaux résultats, Guillaume Girod n’a rien lâché sur le plan universitaire. « Je jongle en permanence entre les deux », poursuit-il. « Quand je suis en entraînement ou en régate, je prends chaque jour un peu de temps pour étudier. Et quand je suis à Lausanne, je fais tous les jours des entraînements physiques. J’essaie de m’améliorer à combiner les deux projets tous les jours, car cela me fait vraiment gagner du temps. Si je rate deux semaines de cours, c’est important que je revienne en ayant quand même travaillé un peu ! Grâce à ma carte Swiss Olympic, je peux étaler mes cours sur plusieurs semestres. »

Calendrier estival

Après la semaine olympique du lac de Garde, Guillaume  Girod va se concentrer sur ses examens à l’EPFL mi-juin. Une trêve Lausannoise avant le marathon qui l’attend cet été.

Première étape et objectif principal de la saison : le championnat du monde de Laser à Kingston au Canada du 28 juin au 8 juillet. Moment clé pour Guillaume  Girod puisqu’il vise à qualifier la Suisse en Laser durant cette compétition ! Retour en Europe avec le championnat d’Europe au Danemark du 14 au 24 juillet. Il n’aura eu que cinq jours entre les deux, et ne visera pas de résultat particulier sur cette compétition.

Guillaume Girod s’envole directement après la fin du championnat pour Rio de Janeiro au Brésil, où il participera au Test Event que l’on vous a présenté ci-dessus. Un calendrier estival chargé pour Guillaume  Girod ! Le championnat d’Europe et le Test Event lui permettant surtout de s’améliorer en vue de la saison prochaine.

Source

MaxComm Media

Liens

Informations diverses

Au vent

Les vidéos associées : Laser