Les manches pour Lagravière, le général Eliès

Des conditions idéales pour cette deuxième journée. 10 à 15 nœuds de Nord Est en baie des Sables d’Olonne ont permis aux 40 Figaro Beneteau 2 de faire deux parcours côtiers aujourd’hui.

Morgan Lagravière sur la première…

Au terme d’un parcours de 22,5 milles, le skipper de Safran s’est brillamment imposé face à ses concurrents. Alain Gautier (Generali 40) fut pourtant le premier à enrouler la bouée de dégagement ainsi que la deuxième marque du parcours mais petit à petit, les habitués du circuit sont parvenus à le rattraper. Côté Bizuths, c’est une nouvelle fois Benjamin Dutreux (Team Vendée) qui s’impose devant Martin Le Pape (Ovimpex Secours Populaire) et Rob Bunce (Artemis 37). A noter également, l’abandon de Yannig Livory (Lorientreprendre) suite à une entorse à la cheville.

… et sur la seconde !

Des skippers énervés : pour le second départ du jour, le comité de couse a dû calmer les ardeurs ! Rappel général suivi de 4 rappels individuels pénalisant Clément Salzes (Bordeaux Terre Atlantique), Jérémie Beyou (Maître CoQ), Rob Bunce (Artemis 37) et Benjamin Dutreux (Team Vendée). Tous ont néanmoins réparé en recoupant la ligne de départ une nouvelle fois, avant de se lancer à l’assaut de leurs concurrents. Morgan Lagravière s’impose une nouvelle fois en menant de bout en bout. Chez les bizuths, Benoit Mariette (Entrepose) remporte la mise.

Morgan Lagravière (Safran) :

Belle journée, longue journée ! C’était assez épuisant mais ça c’est bien passé, j’ai gagné les deux courses du jour, ça fait toujours plaisir ! Ca m’a permis de renouer avec la course en Figaro, de retrouver mes automatismes pour pouvoir continuer à progresser, c’est quand même le but de ma présence ici. Je vais pouvoir aborder la grande course avec plus de confiance. Je vais avoir envie de faire une belle course.

Yann Eliès (Groupe Quéguiner Leucémie Espoir) :

Je ne pensais pas être en tête au général, je pensais que ça serait Morgan avec ses deux victoires. C’est la bonne surprise ! Un peu frustré que Morgan ait gagné les deux manches. Je pense que j’avais entre les mains la première en tout cas. J’aime pas laisser filer les petits points en cours de route mais premier au général, c’est parfait. C’était surtout une journée de voile paradisiaque : du soleil, du vent, de la régate… C’était génial !

Vincent Biarnès (Guyot environnement) :

Une longue journée bien physique. On a enchaîné beaucoup de manœuvres sur ces parcours. Le comité de course nous avait préparé deux grands côtiers avec toutes les manœuvres que l’on peut trouver en Figaro, on a fait des empannages largue-largue, des empannages assez compliqués. C’était très intéressant. Le vent était très irrégulier : 20 nœuds près de la côte, dix nœuds au large. Je suis un peu déçu car j’ai mal réussi mon premier côtier, je fais 22ème et on sait qu’il faut être régulier pour bien réussir.

Martin Le Pape (Ovimpex Secours Populaire) :

C’était compliqué, le vent était tordu mais le comité à été fort pour faire 2 côtiers complets de 20 milles, dans de belles conditions. Il fallait s’adapter en permanence. Je suis content de ma première manche, beaucoup moins de ma deuxième. J’ai fait des erreurs de débutant mais comme je suis bizuth, ça tombe bien ! Être troisième, ça me va car je pense que je suis plus à l’aise sur les grands parcours. Il n’est pas l’heure de compter les points mais de bien préparer la grande étape. C’était une super journée… mais je suis un peu fatigué quand même !

Après 3 grands côtiers, disputés sur deux belles journées, c’est Yann Eliès (Groupe Quéguiner Leucémie espoir) qui domine ce soir le classement général et Benjamin Dutreux (Team Vendée) le classement des bizuths. Après avoir passé près 10 heures en course aujourd’hui, les solitaires auront donc bien mérité la journée de repos qui les attend demain avant le départ de jeudi (12h) pour un long parcours offshore de 320 milles, comptant double pour le classement général.

Classement général provisoire après 3 courses (avant jury) :

  1. Yann Eliès (Groupe Quéguiner Leucémie espoir)
  2. Morgan Lagravière (Safran)
  3. Jérémie Beyou (Maître CoQ)
  4. Gwénolé Gahinet (Safran Guy Cotten)
  5. Nick Cherry (Redshift)
  6. Vincent Biarnès (Guyot environnement)
  7. Charlie Dalin (Skipper Macif 2015)
  8. Paul Meilhat (SMA)
  9. Yoann Richomme (Skipper Macif 2014)
  10. Alain Gautier (Generali 40)

Source

Vanessa Boulaire

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent