Victoire confirmée pour le CER

© Carlo Borlenghi

Après avoir gagné en début de saison la Primo Cup 2015 à Monaco, le CER continue sur sa lancée et ramène une nouvelle victoire de Sanremo où se tenait ce week-end le deuxième acte de l’Europ’ Sails European Surprise Sailing Serie 2015.

Après une troisième victoire d’affilée à la Primo Cup à Monaco, un team building dans la neige et le réveil hivernal de tous les bateaux du CER, les jeunes navigateurs étaient bien préparés mentalement et physiquement.

Lors de ce deuxième acte, Mathieu Cadei (18 ans) jeune et nouveau barreur au sein du CER, est intégré dans l’équipe composée de Nicolas Groux (embraque spi), Cédric Pochelon (embraque génois), Stéphane Meylan (tacticien) et Valentin Gautier (no 1).

Une première journée de navigation sur place permet de mettre en place la communication au sein de l’équipe, de travailler sur les réglages de mat et de se mettre dans le bain de la compétition. Vendredi soir, alors que les autres concurrents sont occupés avec la mise à l’eau de leurs bateaux, les navigateurs du CER peaufinent leur préparation.

Quatre manches ont pu être courues samedi dans 15 à 20 nds de NE. Malgré quelques imperfections améliorées au fil des manches, CER 1 – Signaterre est, à la fin de la journée, en tête avec deux victoires de manches (4/2/1/1). Le classement ne changera plus car dimanche le comité décide d’annuler les courses prévues à cause d’un vent trop fort. CER 1 – Signaterre remporte donc ce deuxième Acte de la série internationale des Surprises devant les bateaux suisses Teo Jacob et Moi non plus. L’équipe conserve ainsi la première position du classement de l’Europ’ Sails European Surprise Sailing Serie 2015 avec trois points d’avance après deux évènements courus sur quatre.

Le prochain acte de la série est le Championnat Suisse Surprise qui aura lieu à Lugano au mois de mai. Entre temps, l’équipe du CER change de support et participera la semaine prochaine à la Semaine Nautique Internationale de Méditerranée avec le M34 Ville de Genève – Carrefour Addictions.

Interview de Mathieu Cadei, barreur CER 1 – Siganterre:

Comment la régate était pour toi?

Pour ma part, j’ai à nouveau beaucoup appris avec un équipage déjà très expérimenté. Mon objectif personnel était avant tout le départ. Un objectif quasiment validé puisqu’on en a réussi trois sur quatre. En effet, nous avons raté notre premier départ car je n’ai pas réussi à suffisamment bien communiquer à l’équipage ce que je voulais faire.

Ensuite, nous avions en général une bonne technique de base en ce qui concerne les manœuvres et le VMG (=sigle anglais de Velocity Made Good) grâce à une bonne préparation lors des entrainements. Malgré cela, nous avons quand même commis quelques imprécisions sur des virements de bord, des envois de spinnaker et un mauvais réglage de GV qui se sont améliorés au cours de la journée. Mais nous avons appris de toutes ces erreurs et nous avons fait toute la dernière course en tête. Ceci prouve une progression tout au long de la journée. Le dimanche, j’étais motivé à partir sur l’eau pour prendre de l’expérience dans des conditions difficiles, donc j’étais un peu déçu que le comité ait pris la décision d’annuler. Mais la saison est encore longue et un peu de repos ne fait aucun mal.

Comment tu vis le fait d’être le plus jeune à bord et d’avoir un poste important et de responsabilité: barreur?

Naviguer avec des personnes qui ont une très grande expérience de la régate est quelque chose de génial pour moi. J’apprends beaucoup d’eux. Je n’aurais jamais cru un jour pouvoir naviguer avec des navigateurs s’étant fait un nom sur de grandes courses comme le Tour de France à la Voile ou la mini-Transat. Je suis également très étonné de l’attention que l’équipage me porte. Dans le passé, j’ai du longtemps me débrouiller avec les réglages qu’on me proposait, alors qu’avec le CER, je peux partager mes sensations et dire ce que je veux modifier dans les réglages. Et surtout, c’est une grande chance pour moi de leur montrer de quoi je suis capable, surtout sur un poste que je pratique depuis déjà tout petit : celui de barreur. Quand je barre, le plus important c’est d’avoir du plaisir à régater, mais aussi de bien connaître ces priorités lors de situations difficiles.

Résultats :

  1. CER 1 – Signaterre (8 pts)
  2. Téo Jacob (9 pts)
  3. Moi non plus (13 pts)

Source

CER News

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 25 mars 2015

Matossé sous: ? (Surprise), Monotypie

Vues: 1924

Tags: ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : ? (Surprise)