Départ musclé pour les 900 Nautiques de Saint-Tropez

  • © SFS/Gilles Martin-Raget
  • © SFS/Gilles Martin-Raget
  • © SFS/Gilles Martin-Raget
  • © SFS/Gilles Martin-Raget

Samedi 21 mars, sous un ciel menaçant, avec un vent d’est de 15 à 18 nœuds et une forte houle, les conditions météorologiques n’ont guère facilité les manœuvres des douze voiliers à la sortie du Port de Saint-Tropez. C’est dans ces conditions musclées que le comité de course a lancé la 6ème édition de la course des 900 Nautiques de Saint-Tropez by SFS à 12h15 devant la Tour du Portalet. De la terre ou en mer, décoiffés ou ballotés, le public, le partenaire SFS, les amis, les familles et les invités ont pu assister au départ de cette course au large en Méditerranée.

Après une belle soirée organisée par SFS la veille sur le Port, les concurrents étaient plus que motivés à s’élancer sur le parcours n°1 opté par le comité en fonction des prévisions météorologiques. A un rythme effréné, avec une vitesse de plus de 18 nœuds pour le VOR70 SFS !, les voiliers ont très vite rejoint l’île de Port Cros qu’ils devaient contourner à babord avant d’entamer la descente pour contourner l’île de Minorque (Baléares). Naturellement premier en temps réel, SFS devrait franchir cette première porte vers minuit ou 1 heure. Derrière, le Class 40, Route du Large se démarque également du groupe suivi du voilier Imagine. Après le départ, le Catamaran Arcadia IV a connu une avarie de dérive ; après avoir plongé pour la redresser, l’équipage a été en mesure de la remonter et a repris la course jusqu’aux iles d’Hyères où ils se sont arrêtés…

La partie ne fait que commencer et tout peut arriver dans les jours à venir…En attendant, tout le monde peut suivre la course en direct via le lien visible sur le site de la Société Nautique de Saint-Tropez, avoir des nouvelles par les réseaux sociaux et même se mesurer virtuellement en participant au jeu des 900 Nautiques de Saint-Tropez sur Virtual regatta…

Zoom sur les voiliers en lice :

Cette année, douze voiliers ont pris le départ.

  • ANSHA, un JPK 9.60 skippé par Matteo Carli Roy avec deux autres équipiers qui participent pour la première fois à une course au large de cette ampleur.
  • ARCADIA IV, un catamaran Catana 65 skippé par Alain Hamel qui fait 22m et 9.60 de large ! Il n’est certes pas le plus rapide mais le plus confortable. Cette course permet à l’équipage de tester également ce bateau dans toutes les conditions.
  • DONNA LEE BEEPEERS, First 40.7 skippé par Patrick Bascunana avec à bord des équipiers qui ont participé 3 fois à la course sur le voilier Pti Micapu.
  • IMAGINE, l’IMX 45 de Gérard Marchetti avec un équipage tropézien et un Breton à bord. Seconde participation pour le bateau qui avait remporté la course en temps réel en 2012 mais le propriétaire et quelques équipiers sont fidèles à l’épreuve depuis 2010.
  • PATIFIFA, l’X412 appartenant à Pierre ORTOLAN du CNTL de Marseille qui participe pour la quatrième année ! L’équipage qui a remporté la course en compensé l’année dernière compte quatre personnes.
  • PEGASUS est un superbe Akilaria class 950 avec Pietro Boerio qui s’est trouvé cette année un quatrième équipier italien. Pour sa troisième participation, le propriétaire aime cette épreuve et espère finir sur le podium en compensé !
  • PEIPS, un Elan 45, est le plus fidèle de l’épreuve puisqu’il participe pour la 6ème fois à la course. Quatre personnes à bord dont son propriétaire, Christian Deschepper du Club de Bandol qui « avec 71 bougies au compteur » fait un carton plein en participant à cette course qui lui permet de conserver le tonus qu’elle impose…
  • ROUTE DU LARGE, un nouveau venu et un bateau de compétition puisqu’il s’agit d’un Class40 avec cinq équipiers dont le skipper Emmanuel Pironneau. A bord, Rémi Beauvais qui avait fini 8ème de la route du Rhum avec ce bateau.
  • SFS II, le voilier phare de la course puisqu’il s’agit d’un VOR70 (ex Puma) qui a remplacé l’ex VOR SFS qui avait pris feu dans un chantier à Cogolin (Var). Cette véritable machine de compétition est menée par Lionel Pean, qui est également le parrain l’épreuve.Avec au total douze équipiers à bord, des capitaines de voiliers et marins de la région PACA, le voilier devrait finir aisément premier en temps réel. Reste à savoir s’il battra son propre record de 2014 : 3 jours 8 heures.
  • WALI LI est un joli JPK 960 du Club d’Antibes qui participe pour la 3ème année. Il avait d’ailleurs remporté la 3ème place en 2013 et 2ème en 2014 en temps compensé. Il s’agit pour Richard DELPEUT qui vient tout juste de finir second en solo à la Transquadra au départ de Barcelone de décrocher à nouveau un podium avec son co-équipier Daniel Tinmazian.
  • XANTUS, ce X412 du Club de Saint-Tropez participe pour la première fois à la course. Avec un équipage mixte de 7 personnes, le propriétaire Bastien de Brouwer espère principalement finir la course sans autre prétention…
  • YENAEL 3 est un Delher 39Q qui participe pour la seconde fois à l’épreuve (a gagné la course en 2013). Skippé par Franck Perrier avec cinq autre équipiers d’Hyères, il s’agit de leur « grand bol d’air frais du Printemps ». A bord le plus jeune de la flotte qui a 19 ans.

Source

SN St Tropez

Liens

Informations diverses

Sous le vent