Patrick Girod qualifié pour la Mini Transat 2015

© Breschi /breschi-photo-video.com

Le navigateur genevois Patrick Girod sur Nescens est arrivé aux Sables d’Olonnes aujourd’hui, au terme de la deuxième étape des Sables-Les Açores-Les Sables. Il se dit satisfait de cette première longue course au large, malgré un contact avec une baleine qui lui a arraché un safran. En bouclant les deux étapes éprouvantes de 1270 miles nautiques chacune, il confirme sa qualification à la Mini Transat 2015.

Patrick Girod sur Nescens a bouclé la deuxième étape de la course Les Sables – Les Açores – Les Sables, et s’est ainsi qualifié pour la Mini Transat 2015. Cette course au large a quitté Les Sables d’Olonne (France) le 20 juillet dernier, direction les Açores avec 1270 miles de navigation en solitaire. Après une escale de quelques jours à Horta, les 33 marins solitaires ont pris le départ de la deuxième étape le 7 août dernier, sur des bateaux de 6m50.

Le marin genevois Patrick Girod se dit satisfait de cette première course au long cours. Après un début de course brillant où il naviguait aux avant-postes, il termine dixième de la seconde étape, malgré une avarie subie au troisième jour de course: « J’ai senti un gros « crac » alors que j’étais dans la cabine », explique le skipper de 27 ans. « J’ai tapé une grosse baleine dans le safran, ce qui a créé une voie d’eau dans le tableau arrière. J’ai dû démonter le safran pour réparer la voie d’eau, le tout dans une mer bien formée. » Après avoir essayé de le réparer à plusieurs reprises sans succès, Patrick prend la décision de continuer avec un seul safran. « C’était un gros coup dur pour moi, je ne savais plus où j’en étais. Mais j’ai réfléchi, en gardant en tête la qualification pour la Mini Transat qui était en jeu, et j’ai continué du mieux que je pouvais. »

Son pilote automatique ne fonctionnait pas avec un seul safran, Patrick a donc du barrer Nescens tout le golfe de Gascogne. « Je n’ai fait que quelques siestes de 15 minutes. Mais je suis content de moi, j’ai bien navigué malgré la fatigue. J’ai laissé plusieurs bateaux avec deux safrans derrière, donc c’est positif ! »

Patrick s’avouait tout de même un peu frustré à l’arrivée. Alors qu’il a été très prudent sur la première étape, pour redécouvrir son bateau après plusieurs semaines de chantier, il comptait sur la deuxième étape pour faire un meilleur résultat. « Au début de la deuxième étape, j’ai vu que je pouvais naviguer vite en étant sage et que le bateau marchait bien. Mon avarie est « la faute à pas de chance », c’est frustrant. Mais la préparation de mon Mini Nescens était parfaite, c’est de bonne augure pour la Mini Transat 2015 ! »

Patrick sur Nescens termine dixième de la deuxième étape. Le classement final est calculé avec le cumul du temps de navigation des deux étapes, et sera disponible lorsque tous les navigateurs seront arrivés sur http://lessables-lesacores.com

Le navigateur de 27 ans va profiter des prochaines semaines sans régates dans le circuit Mini pour réparer les petits pépins survenus pendant cette longue course. Il sera de retour à Genève et sur le Léman pour la Translémanique en Solitaire.

Source

MaxComm Communication

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 14 août 2014

Matossé sous: Course au Large, Mini 6.50, Mini en Mai

Vues: 2059

Tags: , , ,

Sous le vent

Au vent