194 bateaux à l’assaut … des Glenan

© Bruno Bouvry

Les 194 concurrents (soit près de 700 navigateurs), un record, de l’ArMen Race se sont élancé à partir de 14h30 ce jeudi, depuis La Trinité-sur-Mer. Au programme, une brise médium cet après-midi, des conditions légères la nuit prochaine, ensuite, les prévisions divergent, la direction de course a donc pris des mesures en conséquence pour satisfaire au mieux tous les coureurs et faire de cette 4e ArMen Race une belle fête sportive !

Le parcours en deux temps de l’ArMen Race 2014

L’ensemble de la flotte sauf les deux Ultimes (Oman Sail Musandam de Sidney Gavignet et Edmond de Rothschild de Sébastien Josse) s’élance d’abord sur une boucle ArMen Race 2014 . Depart . Gymkhana … © Bruno Bouvry de 120 milles (le parcours n°11) au départ de La Trinité, cap vers Groix puis la Jument des Glénan, Hoëdic, et retour à la bouée du Trého (face à la pointe de St Philibert).

Là, une porte sera mouillée et la direction de course annoncera alors aux concurrents s’ils rentrent directement à la Trinité ou s’ils repartent sur une autre boucle.

Trois possibilités ont été envisagées pour cette deuxième boucle complémentaire :

  • un parcours 1 de 90 milles vers la bouée SN1 (au large Saint-Nazaire),
  • un parcours 2 de 64 milles vers les Birvideaux, Belle Ile, Hoëdic et retour,
  • un parcours 3 de 97 milles vers SN1, Belle Ile, les Birvideaux et retour.

Les deux Ultimes (Oman Sail Musandam de Sidney Gavignet et Edmond de Rothschild de Sébastien Josse) partent sur le parcours 8 des instructions de course : un long tracé de 310 milles entre l’Occidentale de Sein, l’île d’Yeu et retour.

Les mots de …

Jean-Luc Laurent, directeur de course : « Cette ArMen Race se présente bien. Ce n’était pas évident de prendre une décision sur les parcours avec une météo très changeante et des fichiers qui ne s’accordaient pas. Aujourd’hui, ça a l’air de s’améliorer même s’il reste des incertitudes sur les prévisions pour la nuit, le vent risquant de rester très faible. Nous avons gardé la possibilité de neutraliser la course à l’issue de la première boucle. Ensuite, nous avons préparé trois parcours possibles de 65 à 97 milles complémentaires. Les Ultimes, eux, ont choisi de faire un grand parcours de 310 milles entre l’Occidentale de Sein et l’île d’Yeu.

Notre objectif est de satisfaire le plus grand nombre, nous avons travaillé en ce sens, j’espère que ce sera un beau week-end de course pour tous ! »

Bruno Jean Poitou, président de la SNT : « C’est ma première édition en tant que président, sinon je participe à l’organisation de l’ArMen Race depuis le début. La météo de ce week-end n’est pas facile, nous avons préféré faire une course en deux temps, ce qui permettra d’avoir une vision de la météo plus précise d’ici 24 heures, lorsque les concurrents reviendront au Trého demain après-midi. Notre objectif est de faire naviguer les coureurs le mieux possible et le plus possible pour qu’ils aient envie de revenir l’année prochaine ! 194 bateaux c’est un très beau record, nous en espérons encore plus en 2015 ! »

Jean-Pierre Kelbert (IRC double – 3D Developpeur Immobilier – JPK 10,80) : « Je suis là pour m’entrainer en vue de la Transquadra, nous sommes en double avec Hervé Perroud. Notre objectif c’est la performance, nous avons un nouveau bateau, il faut reprendre ses marques. Le petit temps, c’est toujours un peu compliqué avec des risques de mistoufle… »

Nicolas Groleau (IRC1 – Alternative Sailing – Mach 45) : « Je participe à l’ArMen Race depuis sa première édition. Nous sommes dans un ArMen Race 2014 . Bon depart des Multi30, Multi50, Multi70 © BOUVRY Bruno schéma météo changeant avec très peu de vent. En IRC 1 les ratings sont très dispersés et en fonction du vent, certains bateaux sont sensiblement avantagés. Le fait de disputer un parcours en deux temps n’est vraiment pas un problème, le seul qui nous embête est de revenir jusqu’au Trého pendant la nuit, car on est presque sûr qu’il n’y aura pas de vent là-bas. L’objectif est de faire une bonne course, nous avions remporté l’ArMen en 2012, nous étions 2e en 2013 … »

Sébastien Josse (Ultime – Edmond de Rothschild) : « Mon objectif de la saison est la Route du Rhum mais les sorties en solitaire ne me semblaient pas suffisantes dans ma préparation. Sur l’ArMen Race, le but est avant tout de retrouver des sensations au large et rien ne vaut une course avec l’émulation d’un départ et des bateaux qui régatent à côté de nous. » (Source Gitana Team)

Source

Kaori

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent