De “vieilles dames” à l’assaut de l’Atlantique

Christophe Varène

Le départ de troisième édition de la seule course transatlantique pour yachts classiques sera donné dans un peu plus de sept mois, mais de nombreux voiliers sont déjà pré-inscrits. Ce bon démarrage démontre l’intérêt que suscite cette épreuve unique chez les marins et les passionnés de voile. De la Méditerranée à la Manche, petit tour d’horizon des premières « vieilles Dames » qui participeront à la Panerai Transat Classique 2015 en janvier prochain.

Parmi les premiers bateaux, il faut signaler la présence de Corto, plan Carter de 1970, présent pour la… 3e fois sur la ligne de départ. Si ce redoutable Admiraler avait pâti d’un gros manque de préparation en 2008, il était monté sur la deuxième marche du podium en 2012 : nul doute que son propriétaire Hacène Abbar vise encore plus haut. Faiaoahé, plan Ribadeau-Dumas, et Saint Salomon (ex-Petite Lande), superbe goélette Alden, sont eux aussi des habitués pour avoir été parmi les pionniers de la première édition. De nouveaux venus sont aussi sur les rangs avec Paloma, un yacht de 1964 battant pavillon espagnol, et Skanda, plan Laurent Giles de 1948.

On l’attendait ! Après sa magnifique performance lors de la précédente édition, tous les afficionados des yachts classiques en Méditerranée, où il est connu comme le loup « bleu », et d’ailleurs, espéraient la participation de The Blue Peter à la Panerai Transat Classique 2015. Mathew Barker, propriétaire – et amoureux – de ce plan Alfred Mylne de 1930, a donc officiellement fait part de son intention de prendre le départ de cette course unique le 7 janvier prochain, à Lanzarote, aux Canaries.
Ce superbe voilier est la preuve que les « old Ladies », comme disent les Britanniques en parlant des yachts classiques, aiment l’aventure. Et traverser un océan devient alors pour elles, qui ont été dessinées il y a des décennies pour la course et la haute mer, un jeu d’enfant… ou presque. Pour s’en convaincre, il suffit d’examiner le programme de navigation de The Blue Peter : après avoir participé à la Panerai Transat Classique 2012 (année qui le voit remporter le trophée AFYT) et couru bien des épreuves caribéennes début 2013, l’élégant cotre marconi est reparti en Méditerranée pour participer au Panerai Classic Yachts Challenge, puis, presque sans reprendre son souffle, il remet le cap vers les Antilles à la fin de l’année dernière. Bientôt de retour en Europe par cargo, il pourra enchaîner toute la saison jusqu’à Saint-Tropez… et un nouveau départ vers La Martinique, en début d’année prochaine. A 84 ans, quelle santé !

Mathew Barker aura à cœur de grimper encore plus haut sur le podium. En 2012, après avoir mené la course jusqu’aux Canaries, après le départ de Cascais, au Portugal, The Blue Peter avait combattu jusqu’au bout, dans un incroyable mano a mano, avec le futur vainqueur White Dolphin, se faisant aussi dépasser sur le fil par Corto, en temps compensé. Car, comme nous l’explique François Séruzier, directeur de course, un savant calcul permet de classer ensemble des bateaux de tailles et de gréements différents : « Nous utiliserons la Jauge Classique Handicap– Classic Handicap qui a été créée et développée en France sur la côte Atlantique et en Manche. Comme d’autres jauges, elle prend en compte les caractéristiques des yachts et, en particulier, leur année de construction, les modifications par rapport à l’état d’origine et la forme de la quille. Cette jauge est en application depuis de nombreuses années, mais elle commence à s’internationaliser. Les Britanniques et les Espagnols se montrent très intéressés, ces derniers venant même d’intégrer le Conseil de la jauge. »

A 230 jours (environ) du départ, de nombreux prétendants se préparent à rejoindre la flotte des concurrents déjà pré-inscrits. Dans quelques jours, les Voiles d’Antibes lanceront la saison européenne de voile classique qui cette année se clôturera en beauté avec la Panerai Transat Classique 2015 qui mènera la flotte de Lanzarote à la Martinique.

Source

ENELOS Communication

Liens

Informations diverses

Sous le vent