Le Vendée Globe 2016 est lancé

© Christophe Launay / sealaunay.com

Le Vendée Globe 2016 entre maintenant dans une logique de compte à rebours, avec l’ambition affichée de véhiculer toujours plus haut les valeurs de la course au large et les couleurs de ses partenaires. Les projets en cours pour la huitième édition étaient présentés ce lundi à la presse, réunie aux Sables d’Olonne.

Un pouvoir d’attraction qui ne se dément pas

Ils sont trente-six marins à élaborer actuellement une stratégie pour franchir la ligne de départ de la course, dans un peu moins de mille jours. Vingt-deux d’entre eux présentaient leur projet aux Sables-d’Olonne, à l’occasion d’un point presse organisé par la SAEM Vendée, la société organisatrice du Vendée Globe. Parmi eux, Alex Thomson, troisième de l’édition précédente, qui prendra le départ sur Hugo Boss et promet, avec son humour british « sinon le budget le plus compétitif, au moins l’équipe au plus beau look ! » Jérémie Beyou (Maître Coq) et Morgan Lagravière (Safran) seront de l’aventure également. Tanguy de Lamotte partira à nouveau sous les couleurs d’Initiative-cœurs, avec son nouveau bateau (construit pour l’édition 2008 et revenant du précédent Vendée Globe). Armel Tripon, qui vient de reprendre l’ex Groupe Bel de Kito de Pavant, n’est plus très loin de concrétiser son rêve. De même que l’Allemand Jörg Riechers, sponsorisé par Mare, qui possède désormais l’ancien Maître Coq de Jérémie Beyou.

La Chine bientôt représentée dans le Vendée Globe ?

Parmi les prétendants au prochain tour du monde en solitaire, Alessandro di Benedetto, Arnaud Boissières, Pascal Bidegorry, Corentin Douguet, Marc Guillemot, Alex Pella, ou Christopher Pratt, ont profité de l’occasion pour faire connaitre leur intention d’être au départ en 2016. La présence de Guo Chan, premier Chinois à avoir fait le tour du monde en solitaire (en 2013 sur un Class40) confirme l’attrait du Vendée Globe à l’international. Cet ingénieur en aéronautique avait fait le déplacement jusqu’aux Sables pour présenter son projet de construction d’un IMOCA : « La voile se développe en Chine depuis les J.O. de Pékin, expliquait-il. Vous savez le film “En Solitaire” a aussi été diffusé chez nous ! »

La direction de course déjà à pied d’œuvre

« Avec des grands marins et des projets différents qui en font sa richesse, le plateau du Vendée Globe s’annonce exceptionnel » exprimait le Président Bruno Retailleau tout en soulignant les palmarès édifiants des skippers présents, avant d’évoquer « une impressionnante concentration de talents ». Afin de soutenir les prétendants dans leurs démarches auprès de partenaires, les organisateurs ont choisi de publier l’avis de course (qui fixe les règles du jeu) dès le mois de juin prochain. Dans cet objectif, le directeur de course du Vendée Globe 2016 a été nommé en la personne de Denis Horeau qui se déclarait « particulièrement heureux de prendre les manettes de la direction de course du Vendée Globe pour la cinquième fois, avec une belle équipe renforcée ». En effet, le marin expérimenté et ancien directeur de course de la Solitaire du Figaro, Jacques Caraes, épaulera Denis Horeau dans sa fonction.

Source

Vendée Globe

Liens

Informations diverses

Au vent

Les vidéos associées : 2016-17

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Vendée Globe