Changement de parcours

© Christophe Favreau

Les vents très légers annoncés les prochains jours ont obligé les organisateurs de la Solo Maître CoQ à reduire le parcours d’un cinquantaine de milles, pour garantir une arrivée samedi dans la journée. Une réduction synonyme de régate sous haute tension pour les skippers !

Pétole ! Ce terme marin qui désigne l’absence totale de vent est généralement peu aimé des coureurs. « Réduire le parcours en faisant plusieurs tours entre l’Ile d’Yeu et l’Ile de Ré (au lieu de monter jusqu’à Belle-Ile comme prévu initialement) nous permet de faire une arrivée devant les Sables plus facilement, à n’importe quel moment. Nous sommes dans des conditions anticycloniques où il est très difficile de prévoir le vent. Des bulles de pétole sont annoncées. Il suffit que l’anticyclone se décale de quelques milles et le vent peut complètement tomber sur le parcours », explique Denis Hugues, le directeur de la course. Cette situation va rendre cette édition particulièrement difficile pour les nerfs des marins qui vont devoir faire face à beaucoup d’incertitudes et être obligés de s’accrocher à la moindre risée. Les moments de sommeil seront très rares… « les skippers ne vont de toute façon pas dormir du tout les premières 24 h », précise encore Denis Hugues qui dirige la course depuis de nombreuses années.

Incertitudes et coups à jouer

« La pétole implique souvent de grands écarts en temps, plus qu’en milles, et la différence se fait principalement entre ceux qui ne lâchent absolument rien et ceux qui ne parviennent pas à suivre le rythme ». On pourrait également penser que les incertitudes météorologiques gomment un peu les différences de niveaux entre les coureurs, puisqu’elles redistribuent sans cesse et de façon aléatoire la chance parmi les coureurs…mais l’expérience montre que quelques soient les conditions, les meilleurs parviennent à rester devant ! Reste que les 270 milles du nouveau parcours (au lieu de 320) vont permettre à tous les coureurs de tenter des coups. Le fait que la course soit vécue par certains comme un entraînement va considérablement ouvrir le jeu, d’autant que de nombreux skippers qui composent le plateau de cette année sont connus pour êtres très joueurs. Il pourrait bien avoir de grosses options !

Programme :

  • Traversée du chenal entre 10H00 et 11H00.
  • Départ le 13 mars à 12H00 en baie des Sables d’Olonne
  • Retour et arrivée probable aux Sables d’Olonne dans la matinée du samedi 15 mars.

Liste des engagés :

En solitaire :

  • AHRWEILLER Joan FRA
  • BEYOU Jérémie FRA
  • BIARNES Vincent FRA
  • BOMBY Henry GBR
  • BOUTELL Jackson GBR
  • CHABAGNY Thierry FRA
  • DALIN Charlie FRA
  • DELAHAYE Fabien FRA
  • DOUGUET Corentin FRA
  • ELIES Yann FRA
  • GAHINET Gwénolé (Bizuth) FRA
  • GAUTIER Alain FRA
  • GOODCHILD Sam GBR
  • GUILLOU Damien FRA
  • HARDY Adrien FRA
  • HILL Ed GBR
  • HOREAU Corentin FRA
  • JONGH Alexandre (Bizuth) FRA
  • JOSCHKE Isabelle FRA
  • JOSSIER Nicolas FRA
  • KENEFICK David IRL
  • LOISON Alexis FRA
  • MAHE Gildas FRA
  • MARCHAND Anthony FRA
  • MASON Rich (Bizuth) GBR
  • MATSON Sam ( Bizuth) GBR
  • PERON Eric FRA
  • PRUVOT Claire FRA
  • RICHOMME Yoann FRA
  • RIVET Frédéric FRA
  • ROBERTS Alan (Bizuth) GBR
  • SALZES Clément (Bizuth) FRA
  • SHARP Phil GBR
  • SIMON Sébastien (Bizuth) FRA
  • TOMASEVIC Emil (Bizuth) CRO

En double :

  • LIVORY Yannig FRA – FARSY Guillaume FRA
  • VENIARD Gérald FRA – GREGOIRE Jeanne FRA
  • DUTREUX Benjamin FRA – RUAL Lucas FRA

Source

Christophe Favreau

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 12 mars 2014

Matossé sous: Figaro 2, Monotypie, Solo Maître CoQ

Vues: 1726

Tags: , , , , ,

Sous le vent

Au vent