Groupama ne renonce pas

© Llyod Images

La troisième journée de course des Extreme Sailing Series avait pourtant bien débutée avec une belle deuxième place de Groupama. La fin allait pourtant être moins favorable puisque Groupama était abordé par l’un de ses concurrents à quelques mètres de la ligne d’arrivée. Equipier légèrement blessé, mât brisé et voiles déchirées ne suffiront toutefois pas à faire renoncer Franck Cammas et son équipe.

En approche de la ligne de l’arrivée, Groupama empanne tribord amure pour respecter la priorité qu’il doit à l’un de ses concurrents. Malheureusement, ce dernier perd le contrôle de son bateau dans une violente risée et vient percuter Groupama qui ne peut l’éviter.
Le flotteur au vent d’Aberdeen, largement déjaugé, vint briser le mât de Groupama après avoir fauché Tanguy Cariou, le blessant légèrement à la tête, tandis que trois des quatre autres équipiers sautaient à l’eau pour éviter l’accident.

Interrogé lors de son retour à terre, Franck Cammas précisait :

Je n’ai absolument rien vu venir, si ce n’est une ombre. Nous venions de terminer notre empannage et filions vers la ligne d’arrivée quand c’est arrivé. Nick Moloney était désolé mais il n’a pas pu à abattre (modifier sa route) à cause de son gennaker qui battait dans une forte rafale de vent. Son flotteur au vent qui était très haut est venu percuter notre mât qui s’est cassé en deux dans le choc. Avec Sophie (de Turckheim) et Thierry (Fouchier), nous avons sauté par-dessus bord pour ne pas être blessé. Tanguy Cariou qui était au milieu du bateau, sur le trampoline, s’est pris le bateau sur le corps et a été touché à la tête. Il est allé à l’hôpital mais heureusement, ce n’est pas grave. Quant à Devan Le Bihan, il n’a rien eu.

Déçu mais très calme, Franck Cammas envisageait rapidement de réparer Groupama afin d’être en mesure de naviguer demain. Aidé de son équipage et de son équipe technique, il se mettait immédiatement au travail et mâtera demain matin un mât de secours après avoir échangé dans la nuit le trampoline déchiré de Groupama contre celui d’Aberdeen, trop endommagé pour pouvoir régater demain.
Reste maintenant à savoir si Tanguy Cariou pourra prendre sa place de tacticien :

Je sors des urgences. On m’a fait quelques points sur l’arcade sourcilière. Mais j’ai le dos en compote, l’épaule droite en vrac et j’ai quand même pris un bon choc. A l’heure qu’il est, je me vois mal tenir ma place à bord demain. On va en parler avec Franck Cammas.

Affaire à suivre en attendant l’audition du jury prévue demain matin à 9 heures (2 heures Fr) suite à la réclamation déposée par Groupama contre Aberdeen.

Source

Welcome OnBoard

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Extreme Sailing Series