A eux l’hémisphère sud !

Multi50 - Route des Princes 2013

© Marcel MOCHET

Ils seront douze à partir en Multi50. Douze garçons, pour la plupart rompus à ce genre d’exercice : sortir de la Manche et passer le Cap Finisterre à la Toussaint pour être les premiers à fouler le sable chaud de l’hémisphère sud, trois semaines plus tard.

Brasil !!! La suprême récompense d’une Transat Jacques Vabre qui s’annonce longue et bien corsée.

Ils ont réservé leurs hôtels près de la plage, et entendent déjà un écho lointain de la Batucada qui les accueillera à Itajai, au sud du Brésil. Forcément, cela motive quand il faut prendre la mer à la Toussaint au départ du Havre….
Six Multi50 sont engagés dans cette Transat, la flotte la plus importante de multicoques. Et si certains defenders vont s’accrocher à leur titre, le plateau de challengers n’a jamais été aussi relevé.

Combien de vainqueurs de Transat Jacques Vabre ? Deux

  • Yves Le Blévec (Actual), tenant du titre, fut aussi le vainqueur de la Mini Transat 2007 qui arrivait à… Salvador de Bahia ! Il connaît donc le goût d’une victoire brésilienne…
  • Erwan Le Roux, vainqueur en 2009 avec Franck-Yves Escoffier, c’était au Costa Rica, sous la pluie d’un feu d’artifice.

Combien l’ont déjà faite ? Sept

  • Kito de Pavant et Lalou Roucayrol sont les recordmen du nombre de participations. Six fois déjà ils ont quitté Le Havre pour des contrées lointaines et chaudes.
  • Yann Eliès s’y est collé trois fois (en monocoque) ;
  • Loïc Féquet deux fois (en Multi50) ;
  • Loïc Escoffier une fois.

Combien de bizuths ? Cinq

Les bizuths sont donc Erik Nigon et Samy Villeneuve qui comptent quand même neuf transats à eux deux « et toujours placés ! » comme ils se plaisent à le dire, pour rire de la pression qu’ils sentent bien monter chez les dix autres… Erik et Samy ont un atout qu’ils ne partagent avec aucun autre équipage : ils n’ont pas LA pression… La pression, c’est quand on a dit au moins une fois à un journaliste qu’on partait pour faire un podium… voire même dans les cas de pression extrême, que l’on partait pour gagner. Erik et Samy, eux, n’ont rien dit… (pour l’instant…)

Gilles Lamiré et Andrea Mura comptent aussi parmi les bizuths. Gilles a fait une Route du Rhum et une Québec Saint-Malo. Il va découvrir l’hémisphère sud. Andrea est italien et s’il fut champion du monde de 470, il a également couru une Route du Rhum, une Québec Saint-Malo et une America’Cup comme régleur à bord de Moro di Venezia.

Enfin le cinquième bizuth sera co-skipper de Lalou. C’est un homme volant, Mayeul Riffet, celui qui rallie Marseille à Calvi en une poignée d’heures, suspendu à une aile de Kite… Mayeul, le rapide, a beaucoup navigué sur les trimarans de 60 pieds et compte une quinzaine de transats au compteur.

Et le vainqueur sera…

Jamais un plateau de Multi50 n’avait été aussi relevé. Si le tandem Le Roux/Eliès (FenêtréA Cardinal) a pour lui un bateau déjà vainqueur (ancien Crêpes Whaou !, en 2009) et une bien jolie saison, que dire alors des deux Loïc, Féquet et Escoffier (Maitre Jacques), équipage rôdé, auteur d’un début de saison tonitruant et à la barre d’un bateau complètement optimisé. Le duo Le Blévec/de Pavant (Actual) dispose d’une très grande expérience et d’un bateau taillé pour cette longue transat….et le vainqueur de la dernière édition part bien évidemment avec une étiquette de favori. Enfin, l’équipage Roucayrol/Riffet (Arkema Région Aquitaine), que certains n’attendaient pas si tôt aux avant-postes, a remporté la difficile Route des Princes et devrait abattre quelques nouvelles cartes avant le départ de cette transat, notamment une garde-robe à la hauteur de ses ambitions.
Logiquement, le vainqueur se trouve là… Mais… Mais… la course au large a prouvé qu’elle savait faire fi de la logique et le duo Lamiré/Mura (Rennes Métropole St Malo Agglomération), même s’il se connaît peu et dispose de moins d’expérience, a un bateau bien taillé pour une transat au long cours, vainqueur de la dernière Route du Rhum (ex-Prince de Bretagne de Lionel Lemonchois).
Et pendant ce temps là… Erik et Samy (Vers un Monde sans SIDA) observent… en embuscade. “Toujours placés…”, ont-ils dit…

Les six Multi50 seront au Havre dès le vendredi 25 octobre. Le départ sera donné le dimanche 3 novembre pour toutes les classes. Puis les Multi50 regagneront le port du Havre au terme d’un petit parcours, et se mettront en stand-by jusqu’au mardi 5 novembre. Alors, un nouveau départ leur sera donné. Une mesure qui permet d’espérer des arrivées groupées à Itajai.

Source

Anne Guillard

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Multi50

Les vidéos associées : Transat Jacques Vabre