Dernière nuit sur l’eau

© Yves Ryncki

Les dix-neuf concurrents encore en lice attaquent ce soir leur dernière nuit sur l’eau. Trois bateaux, EPFL, Corto et Hypnautic accusent un retard conséquent sur le reste de la flotte. Alors que les autres voiliers sont encore relativement groupés. Pour l’heure, aucun pronostique n’est envisageable tant le Léman peut être imprévisible.

Mayer Opticien, de Loïc Forestier et François Morvan, qui a pris la tête la nuit dernière à la faveur de la côte française, avait pris une confortable avance ce matin. Cette dernière s’est réduite comme peau de chagrin à l’approche de la bouée de Vidy et le bateau s’est fait rejoindre par la moitié de la flotte. « On est resté planté sans vent à Morges, et tout le monde nous est revenu dessus » a expliqué Loïc Forestier, qui navigue en début de soirée en deuxième position. L’équipage n’est cependant pas trop inquiété par la situation : « J’ai assez d’expérience sur cette course pour savoir que ce genre de chose n’est pas exceptionnelle. Il m’est arrivé d’avoir vingt kilomètres d’avance, et de tout perdre en une demi-journée. »

Les dernières heures de courses s’annoncent particulièrement éprouvantes pour les meneurs. « Le jeu, c’est de rester avec le groupe de tête, de ne pas trop perdre de terrain, mais de se préserver. On repart un peu à zéro. La course risque de se jouer à l’approche de la ligne d’arrivée. Il faudra avoir l’énergie d’être agressif au bon moment, et savoir être opportuniste » a encore expliqué Loïc Forestier qui se garde bien de parler de classement. « Le niveau est exceptionnel, je suis étonné de voir l’homogénéité de la flotte. Les têtes de séries ne sont pas venues, mais il y a d’autres régatiers qui en veulent tout autant. Tout le monde est dans le match, c’est très grisant. »

On l’a bien compris, à moins de 24h du dénouement, ils sont encore une dizaine à pouvoir l’emporter. HappyCalosse, Mayer Opticien, Mirabaud 1, Mordicus-Girod Piscine, Luna, le CER 3 et 1, ainsi que Montchoisi sont tous en position de se démarquer à un moment ou l’autre. Grr, R2D2 et Velasco Quantum restent par ailleurs en embuscades et n’ont pas dit leur dernier mot.

Les concurrents évoluent maintenant sur un parcours raccourci entre Vidy et Genève (la bouée du Bouveret a été retirée de ce dernier tour). Le comité de course décidera, en fonction de l’évolution du vent, sur quel parcours il envoie les bateaux lors du prochain passage, probablement demain matin. L’ouverture de la ligne d’arrivée est prévue demain à 14h. Vu l’homogénéité de la flotte, la plupart des bateaux devraient terminer dans un laps de temps assez serré.

Source

MaxComm Communication

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : ? (Surprise)