Une première manche validée dans de petits airs

© Patrice Aim

Une seule manche a pu être courue aujourd’hui, pour l’ouverture de la 15e Semaine de Porquerolles. Une entame dans de tous petits airs – cinq à sept noeuds de secteur est – qui a déjà donné lieu à la fois à un joli spectacle… et à quelques surprises.

Une chose est sûre : on ne pourra pas reprocher au Comité de course d’avoir tout essayé ! Partis dès 11h ce matin, les 61 équipages en lice dans les trois groupes (IRC1, IRC2 et IRC3+IRC4) sont restés sur l’eau jusqu’à 17h à la recherche d’un souffle de vent, dans l’espoir de lancer une deuxième manche. Las, Eole était aux abonnés (presque) absents aujourd’hui en rade d’Hyères, n’autorisant qu’une seule et unique manche, disputée sur le coup de midi, et au cours de laquelle il a fallu faire une modification de parcours pour tout le monde et une réduction pour le Groupe 3.
Magnifique spectacle d’ailleurs que ce parcours banane d’environ 5 milles nautiques (3,5 pour les “petits” IRC3 et IRC4), disputé dans l’axe du vent faible et irrégulier de secteur Est. Après un premier rappel général – ce qui, au passage, démontrait à la fois la motivation et l’impatience des concurrents ! – le deuxième départ – sous pavillon noir – était le bon. Un seul bateau se faisait prendre pour avoir été de nouveau un peu trop gourmand sur la ligne : Teddy 5, le Class 10 de Bernard Daurelle (groupe 3).

Groupe 1 : Axelle S devant Ikra et Cantankerous
Pour le spectacle, Ikra, le splendide 12MJI d’Yves-Marie Morault barré par Sébastien Destremau, s’était élancé une minute avant la meute, en accord avec tous les autres skippers du premier groupe. Explication : cette carène de légende n’est pas aussi manoeuvrable que les bateaux modernes et le voir quelques instants en éclaireur sous le soleil était un régal pour les yeux. Bien vite, il était logiquement repris par le TP 52 suisse Near Miss de Benoît Briand et son équipage très affûté faisait parler toute sa classe, loin devant. Le seul à pouvoir réellement soutenir la comparaison était Cantankerous, le magnifique Cookson 50 italien de Germana Tognella. La toute fin de manche, sur l’ultime bord, voyait hélas le vent s’évanouir… à tel point que 8 bateaux sur 25 ne pouvaient terminer dans les temps : INXS, Vito 2, Tactic, Chaud Bouillant, MAD IV, Cachou, Flo d’Orient et TPM Coych. Rien de grave cependant : la Semaine de Porquerolles ne fait que commencer et au bout de quatre manches courues, tous les équipages auront la possibilité de retirer leur plus mauvais résultat du classement général. Au final, après une course ensoleillée marquée par cet effondrement du vent, la manche était remportée par le Swann 45 Axelle S d’Hubert Wargny, devant le 12 MJi Ikra et le Kookson 50 Cantankerous.

Groupe 2 : Revelation 3 au top
Mêmes conditions évidemment pour le Groupe 2, parti quelques minutes plus tard et où les 14 équipages concurrents parviennent à se classer après avoir offert eux aussi une jolie bagarre, aussi bien sous voiles plates qu’au portant. Dans ce groupe, on notait une jolie bataille fratricide entre trois J Boats : les 111 Espritsud.net d’Oliver Krauss et Merlin de Michel Buffet et le 122 Noisy Olster d’Olivier Parchet. Les trois A40 RC (Sealance, Geranium Killer et Glen Ellen V) en faisaient autant et se montraient à leur avantage… mais au final ce sont cinq modèles différents qui trustaient les premières places ! Vainqueur, le X40 Révélation 3 de Roco Giorgio prenait le meilleur sur le Grand Soleil Albacor 5 de Jean-Louis Pezin et le First 45 Relayer de Patrick Schmitt. Ils devançaient l’IMX40 Jacanda 2 de Marc Rouanne (4e) et le First 40 Sheamapu de Jacques Kovache.

Groupe 3 : chassé-croisé A35/J109
Chez les IRC 3 et 4 – qui ont donc eu droit à une petite réduction de parcours – la bagarre a été sévère entre deux modèles qui ont littéralement survolé cette première régate : les A35 et J109. Dans un ordre parfait, ils alternent aux cinq premières places comme suit : A35, J109, A35, J109, A35 ! L’équipage de Tahina, le First 35 de Pierre-Alain Tocci, n’en a que plus de mérite de s’être hissé en 6e position… Marc Alperovitch (Prime Time) est au top une fois de plus, devant le Jet Lag de Richard Burton et le Coco de Frédéric Ponsenard.

Source

Mer & Média

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 10 mai 2013

Matossé sous: IRC - ORC, Régates, Semaine de Porquerolles

Vues: 1295

Tags: , , ,

Sous le vent

Au vent