Vingt Bleus en Medal Race

© Jean-Marie Liot / DPPI

Veillée d’armes ce soir pour tous les Français qui ont réussi à se hisser dans le top 10 de leur série. Demain, ils seront 20 à expérimenter le nouveau format mis en place par la Fédération Internationale et joueront gros sur les medal races. Car pour la première fois à Hyères, ce ne sont pas une mais deux medal races qui seront disputées et même trois pour les 49er qui joueront sur un parcours qui tiendrait dans une piscine municipale. « Demain, ce sera une nouvelle régate avec 40 points à distribuer. Tout peut arriver » prévient Billy Besson qui a pris les commandes de la flotte des Nacra 17 aujourd’hui.

Avec Marie, ils enfilent le maillot jaune du leader avec une seule certitude, ils ne peuvent pas monter plus haut alors que – si les choses tournent mal – ils peuvent dégringoler jusqu’à la septième place. Les Suédois Shuwalow et Klinga sont en embuscade et les autres français peuvent eux aussi convoiter le podium à l’image de Moana Vairaux et Manon Audinet, troisièmes du général. Car c’est peut-être la meilleure surprise de cette semaine, le cata français fait école puisque Matthieu Vandame et Audrey Ogereau sont eux aussi dans le top 10 et que l’équipage Cammas / de Turckheim a montré lors des qualifications sa capacité à aller vite, et au bon endroit.

Picon et Giard en tête
En planche à voile, tous les espoirs reposent sur Charline Picon qui semble imbattable depuis ce début de semaine. Quelques soient les conditions, la Rochelaise a dominé la flotte et le vent s’annonce faible demain, sa spécialité. Chez les hommes, le breton Louis Giard est deuxième, à égalité de points avec le premier et promet d’attaquer la dernière journée l’aileron entre les dents alors que Julien Bontemps occupe la 4ème place.

Le 470 toujours en forme
Chez les 470, plusieurs équipages sont aux avant-postes. Pierre Leboucher et Nicolas Le Berre occupent la troisième place à égalité avec Sofian Bouvet et Jérémie Mion, revenus de l’au-delà sur la deuxième manche du jour. En féminine, Camille Lecointre et Mathilde Géron sont elles aussi deuxièmes, derrière les Brésiliennes Oliveira et Barbachan qui ont tout raflé depuis le début de l’année.

Laser et Finn
En dériveur simple, Jean-Baptiste Bernaz est 5ème chez les Lasers alors qu’en Finn, Jonathan Lobert (6ème) et Thomas Le Breton (7ème) se tiennent dans un mouchoir de poche. En féminines, Mathilde de Kerangat est quatrième à 18 points du podium. Marie Bolou jouera elle aussi sa carte en medal race. Elle y accède juste sur le fil en accrochant ce soir la 10ème place.

Triple dose de medal race pour les Skiffs
Qualifiés in extremis pour la medal race, Julien D’Ortoli et Noé Delpech peuvent mathématiquement convoiter le podium même si la partie ne sera pas facile. Ils devront réaliser l’exploit à trois reprises pour espérer déloger les Britanniques qui occupent ce soir toutes les marches du podium. « On n’a rien à perdre » lâche Julien, bien décidé à tout donner sur ces parcours riquiqui où le départ compte plus que tout. Mouillés tout près de la digue, les parcours des 49er devraient permettre d’assurer le spectacle !

La Marseillaise pour le Sonar français
Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary ont faire résonner la Marseillaise ce soir à Hyères. Après avoir été toute la semaine au coude à coude avec le Norvégien Wang Hansen, les Français ont pris l’avantage en remportant la première manche et n’ont eu qu’à enfoncer le clou sur la seconde. « On est contents, et on le serait à moins » lâche Bruno qui valide ainsi une préparation tous azimuts. Le Breton passe en effet sur tous les supports et navigue aussi bien à bord de son 40 pieds flambant neuf qu’en Longtze, un spectaculaire quillard de sport. Sur ce bateau, il embarque notamment Eric Flageul ainsi que deux équipiers « valides ». On pourra retrouver l’équipage en Sonar dès la semaine de Medemblick, dans un peu moins d’un mois. En 2. 4 Damien Seguin termine 4ème à un point du podium. C’est l’allemand Heiko Kroger qui s’impose.

Grand Angle :

Pavlos Kontides : héros chypriote
En août dernier, la vie de Pavlos Kontides a basculé. Le Chypriote a remporté la médaille d’argent sur les Jeux Olympiques de Londres et offert à son pays la première médaille, tous sports confondus. « L’arrivée à Chypre a été merveilleuse » se rappelle le laseriste devenu un héros national.

Interview : « La médaille a changé ma vie dans la mesure où les gens me reconnaissent dans la rue maintenant. Parfois, ils m’arrêtent pour prendre une photo ou me demander un autographe. Mais d’une manière générale, j’essaie de rester le même et de ne rien changer à mes habitudes. Je continue à m’entraîner de la même manière. Je sais comment j’ai pu arriver à cette médaille d’argent donc je continue de chercher de meilleurs réglages, de meilleures améliorations. Il me reste beaucoup de travail. C’était la première médaille olympique pour Chypre et ce, quel que soit le sport. C’était une réussite merveilleuse pour moi, mais aussi pour mon pays et ma famille. Les gens me considèrent maintenant comme un héros national. L’arrivée à Chypre après les Jeux a été merveilleuse. Il y avait 5000 ou 6000 personnes à m’attendre à l’aéroport et à scander mon nom. Quand je suis arrivé dans ma ville natale de Limassol, et ça a été fou pendant 5 jours. »

Lu Xijia : « La médaille est un bon moyen de faire la promotion de la voile en Chine ».
Championne olympique à Londres, la Chinoise Lu Xijia est présente à Hyères. Elle occupe la 19ème place du général mais compte bien passer la vitesse supérieure dans les prochains mois.

« J’ai fait un break de neuf mois après les Jeux et je reprends petit à petit. En ce moment, je ne me suis pas préparée suffisamment pour avoir une bonne performance. Pour les prochains mois, je vais essayer de m’entraîner plus pour retrouver ma forme et donner plus sur le bateau pour avoir une meilleure vitesse que cette semaine. Car en ce moment, je ne contrôle pas vraiment le bateau. La médaille n’a pas changé ma vie car je suis de retour à l’école pour poursuivre mes études. J’ai maintenant plus d’activités publiques. La médaille est un bon moyen de faire la promotion de la voile en Chine. De nombreux élèves d’école primaire s’essaient à l’optimist. J’espère que je participe à cet élan pour faire de la voile un sport populaire en Chine et en Asie. »

> Interviews :

Bruno Jourdren, vainqueur en Sonar :
« C’était serré ce matin parce qu’on était à égalité de points. On aspirait à conjurer le sort et c’est fait. C’est une bonne chose. On a fait deux manches et les conditions ont été on ne peut plus clémentes car on a jamais eu plus de 10 nœuds de vent. On s’attendait à plus. Sur la première, on prend un super départ et on a réussi à faire le break très vite sur le reste de la flotte et on a préservé l’avantage jusqu’à l’arrivée. Ça, c’était quand même une bonne chose. Vu notre place à la première manche, on ne pouvait pas faire plus loin que second et on n’avait plus qu’à gérer le Norvégien. Ça permet d’être un peu plus serein. On est contents, et on le serait à moins. »

Heiko Kroger, vainqueur en 2.4mR :
« J’allais assez vite et je montais haut au près. Au début de la semaine, j’ai rencontré quelques problèmes au portant mais j’ai réussi à en venir à bout. Beaucoup de bons navigateurs sont ici et il y a de nombreux médaillés. J’ai eu une bonne préparation et, quand tu vas vite, tout est plus facile. Ça aide beaucoup. »

Damien Seguin, 4ème en 2.4mR :
« J’ai quand même gagné trois manches, dont une aujourd’hui dans le petit temps. En fait, j’ai gagné des manches dans tous les types de temps donc c’est plutôt rassurant, ça prouve au moins que je sais encore gagner des manches. Il y a peut-être eu des prises de risques un peu trop importantes surtout sur la dernière manche. La météo était vraiment bizarre. Ce matin, il y avait une quinzaine de nœuds et c’est tombé à moins de 5 nœuds. C’était compliqué à gérer. Je partais pour continuer à attaquer parce que dans ce type de temps, les écarts sont faibles. J’ai pris une option, ce n’est pas trop passé. Je passe tout près du podium, c’est dommage. »

Interview de Jean-Baptiste Bernaz, laser :
« C’était des conditions très compliquées avec un vent instable. Sur la première manche, j’étais pas mal mais je prends une pénalité et je recule. Sur la deuxième, j’ai pris un très très mauvais départ. Je n’ai fait que revenir mais je ne peux pas non plus rattraper tout le monde. Ça va devenir plus dur de jouer le podium, j’ai 25 points à rattraper. »

Interview de Julien d’Ortoli, 49er :
« Ca fait deux jours que c’est dur pour nous. On prend plutôt de bons départs mais on garde trop la tête dans le guidon. On n’est pas assez en confiance. On n’est pas très rapides et du coup, on regarde nos réglages mais pas ce qui se passe autour. Demain, on n’a rien à perdre. Il y a trois medal races avec beaucoup de points en jeu. Mathématiquement, on peut toujours faire un podium. Ce qui est important, dans ces parcours, ce sont les départs et ça a été un de nos points forts cette semaine. »

Interview de Billy Besson, leader en Nacra 17 :
« On est contents de notre semaine. C’est vraiment génial d’être sur le podium d’une semaine olympique alors qu’on a commencé il y a peu. Marie s’est très bien adaptée au bateau, elle n’a qu’une quarantaine de jours de catamarans derrière elle et elle sait bien gérer. Le bateau peut-être surprenant. J’ai eu peur de la perdre parce que c’est parfois un peu du rodéo mais elle reste toujours avec moi. Tout le team français va bien quand il y a du vent. Les trois équipages sont capables de gagner des manches. Demain, ce sera une nouvelle régate avec 40 points à distribuer. Tout peut arriver, c’est une nouvelle régate qui commence. »

Interview de Moana Vairaux et Manon Audinet, 3ème du général en Nacra 17 :
« On est contents d’être à cette place et d’enfiler le maillot rouge le dernier jour. On a un peu de pression. Après des qualifications moyennes, on est remontés pendant tout le championnat jusqu’à revenir sur le podium aujourd’hui. Tout va se jouer demain et on peut terminer aussi bien premier que 7ème. Il faudra calculer vite entre les manches pour savoir qui marquer. »

Interview de Jonathan Lobert, Finn :
« C’était une journée difficile dans du vent instable. Sur la première manche, je m’en sors pas mal avec une place de 7 mais au début, j’étais en tête ! Sur la deuxième, il y a eu une grosse bascule sur le deuxième près. On va voir demain avec ce système à deux medal races. »

Interview de Louis Giard, RS :X :
« C’est un peu plus difficile aujourd’hui, il y avait du clapot et un vent pas facile à suivre. Je n’ai pas été hyper bon mais j’ai encore toutes mes chances et je vais essayer de faire deux belles medal races. Je considère que la meilleure défense, c’est l’attaque et je compterais les points à la fin. Les mecs autour sont des bons, je ferai au mieux. »

Interview de Robert Scheidt, Laser :
« Toni m’a beaucoup impressionné cette semaine car il a très bien navigué, que ce soit dans le vent faible ou le vent fort. Il a toujours pris de bons départs. Il a joué un peu de malchance et a pris un black flag et fait une mauvaise manche. S’il n’y avait pas eu ça, il serait loin de nous en points. Donc demain, ça se jouera entre lui, moi et Tom Burton qui est lui aussi un excellent marin. Je suis content de ma course, je n’ai pas fait beaucoup de grosses erreurs. Demain, il y a deux medal races donc beaucoup de choses peuvent encore changer. »

Interview de Jérémie Mion, 470 :
« Aujourd’hui, on prend deux mauvais départs. Sur la première, on n’a pas trouvé le moyen de revenir. C’était un peu frustrant. Pour la dernière, on voulait tout donner. C’était assez mal parti mais on n’a pas arrêté de gagner des places. Que ce soit au près ou au vent arrière, on était toujours au bon endroit. On est super contents de cette semaine. A part deux manches moyennes, on a navigué proprement toute la semaine. Demain, c’est une nouvelle régate qui commence. A part l’Australien qui a pris de l’avance, tout est jouable et cette dernière manche nous a mis en confiance. »

Interview de Pierre Leboucher, 470 :
« On a un peu loupé le coche aujourd’hui car l’Australien s’en va en points. Les conditions ont changé, le vent était irrégulier en force, en direction. Même le météorologue ne nous a pas livré une météo ce matin. C’est la première fois qu’il fait ça ! Ça n’a été facile pour personne. Techniquement, il nous reste un peu de travail mais il n’y a pas d’inquiétude pour autant. On est super contents d’être en medal race et d’être restés sur le podium toute la semaine. Demain, ce qu’on veut, c’est gagner donc on va surveiller l’Australien. Nicolas n’a pas encore une grosse expérience des medal races donc il faut le voir comme un apprentissage. Je voulais par ailleurs saluer le comité de course. Ils ont fait un super boulot, comme toujours. »

Interview de Camille Lecointre et Mathilde Géron, 470 :
« On reste dans le match avant demain. Nous ne sommes pas très loin de la Brésilienne et derrière, il y a un peu d’écart. Nous avons hâte d’être à demain. Nous n’avons jamais fait deux medal races. Encore plus qu’avant, rien n’est fait ! Le vent était bizarre aujourd’hui. Nous étions entre deux systèmes (vent d’Est et thermique). C’était des conditions incertaines donc assez stressantes. Jusque-là, c’est plutôt bien pour nous. Il y a pas mal de choses positives notamment nos départs même si les premiers jours, il a fallu se recaler. Ici, nous avons déjà terminé 2 et 3, ce serait bien d’avoir toutes les couleurs ! On ne regarde que devant, on ne sait même pas qui est derrière nous ! »

Interview de Mathew Belcher, en tête en 470 :
“Les deux derniers jours ont été assez inattendus et nous attendions plus de vent et je pense qu’à un moment, nous n’avions qu’un ou deux nœuds. Malgré tout, c’était une grande course. Le dernier jour des finales, il y a un peu plus de pression pour tout le monde. Les Français ont surement été les plus réguliers toute la semaine et ont eu deux très mauvaises manches aujourd’hui. Donc on sait que tout peut arriver.”»

Classements provisoires par série au vendredi 26 avril :

RS:X Femmes : classement provisoire après 7 manches:

1 – Charline Picon (Palmyr Atlantic Voile): 6 pts
2 – Bryony Shaw (GBR): 17 pts
3 – Blanca Manchon (ESP): 18 pts
….
9- Eugénie Ricard (YCMC) : 53 pts

RS: X Hommes: classement provisoire après 7 manches

1- Ivan Pastor (ESP) : 11 pts
2- Louis Giard (Yacht Club de Carnac): 12 pts
3- Piotr Myszka (POL) : 18 pts
4 – Julien Bontemps (ASPTT Nantes) : 20 pts

8- Thomas Goyard (A Caledonienne PAV): 50 pts

Finn: classement provisoire après 7 manches

1 – Gilles Scott (GBR): 11 pts
2 – Andrew Mills (GBR): 17 pts
3 – Pieter Jan Postma (NED): 34 pts …

6 – Jonathan Lobert (SNO Nantes – Equipe de France Militaire) : 43 pts
7 – Thomas Le Breton (SR Brest / Equipe de France Militaire) : 47 pts

Laser radial : classement provisoire après 7 manches

1 – Marit Bouwmeester (NED):15 pts
2 – Alison Young (GBR): 16 pts
3 – Tuula Tenkanen (FIN): 18 pts
4- Mathilde de Kerangat (S R Rochelaises) : 36 pts

10- Marie Bolou (CN Lorient) : 61 pts

Laser standard : classement provisoire après 5 manches:

1 – Stipanovic Tonci (CRO): 7 pts
2 – Bruno Fontes (BRA): 15 pts
3 – Robert Scheidt (BRA): 16 pts

5 – Jean-Baptiste Bernaz (CN Ste Maxime) : 30 pts

470 Femmes, classement provisoire après 7 manches:

1 – Fernanda Oliveira et Ana Barbachan (BRA) : 16 pts
2 – Camille Lecointre et Mathilde Géron (SR Brest – Equipe de France militaire / CMVSB – Equipe de France militaire) : 25 pts
3- Wang Xiaoli et Huang Xufeng (CHN) : 28 pts

470 Hommes, classement provisoire après 7 manches :

1- Mathew Belcher et Will Ryan (AUS) : 19 pts
2- Sofian Bouvet et Jéremie Mion (YC Antibes / SR Havre) : 35 pts
3- Pierre Leboucher et Nicolas Le Berre (ASPTT Nantes / FFVoile) : 35 pts

7- Vianney Guilbaud et Vincent Guillarm (CVSQ / USAM Voile) : 50 pts

49er : classement provisoire après 7 manches :

1 – Carlos Paz et Anton Paz (ESP) : 31 pts
2 – Dylan Fletcher et Sign Alain (GBR) : 32 pts
3- Erik Heil et Thomas Ploessel (GER) : 35 pts

7 – Julien D’Ortoli et Noé Delpech (YCPR Marseille / YCPR Marseille) : 46 pts

49er FX, classement provisoire après 10 manches :

1- Alex Maloney et Molly Meech (NZL):18 pts
2- Charlotte Dobson et Mary Rook (GBR): 36 pts
3 – Martine Soffiatti et Kahena Kunze (BRA): 38 pts

14 – Lili Sebesi et Hélène Defrance (YCPR / ASPTT Marseille) : 118 pts

Nacra, classement provisoire après 10 manches :

1 – Billy Besson et Marie Riou (SNO Nantes / USAM BREST) : 39 pts
2 – Tim Shuwalow et Hanna Klinga (SWE) : 41 pts
3 – Moana Vaireaux et Manon Audinet (Y C Carnac/ St Georges Voiles) : 43 pts

8 – Audrey Ogereau et Matthieu Vandame (ASPTT Nantes / SR Vannes) : 76 pts

2.4 MR, classement provisoire après 10 manches :

1 – Heiko Kroeger (GER): 10 pts
2 – Helena Lucas (GBR) : 30 pts
3 – Megan Pascoe (GBR) :31 pts

4 – Damien Seguin (SNO Nantes): 33 pts

Sonar,classement provisoire après 10 manches :

1- Bruno Jourdren, Nicolas Vimont Vicary et Eric Flageul (CN Carantec, PEC Voile Poitiers, YC Carnac) : 17 pts
2- Jens Kroker, Robert Prem et Siegmund Mainka (GER) :20 pts
3- Aleksander Wang-Haansen, Marie Solberg et Kristiansen Per Eugen (NOR) : 20 pts

Source

Agence Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent