J-10 pour The Tour

C’est la seule course au large longue distance de la région du Golfe. Elle réunit quelques-uns des meilleurs marins du monde sur une flotte de monotypes Farr 30 One Design entre Bahreïn et Mascate. L’édition 2013 de l’EFG Bank Sailing Arabia – The Tour partira le 10 février prochain de la marina Amwaj à Manama avec un plateau de qualité, composé notamment de Team BAE Systems (mené par le Français Cédric Pouligny), dernière équipe annoncée par l’organisateur de l’événement, Oman Sail.

 

C’est la seule course au large longue distance de la région du Golfe. Elle réunit quelques-uns des meilleurs marins du monde sur une flotte de monotypes Farr 30 One Design entre Bahreïn et Mascate. L’édition 2013 de l’EFG Bank Sailing Arabia – The Tour partira le 10 février prochain de la marina Amwaj à Manama avec un plateau de qualité, composé notamment de Team BAE Systems (mené par le Français Cédric Pouligny), dernière équipe annoncée par l’organisateur de l’événement, Oman Sail.

“C’est formidable de voir revenir Team BAE Systems sur cette épreuve. Ce sera leur troisième participation à l’EFG Bank Sailing Arabia – The Tour”, affirme David Graham, Président d’Oman Sail. “C’est une très bonne équipe dont plusieurs membres sont originaires de la Péninsule Arabique. Elle s’inscrit parfaitement dans la philosophie de l’épreuve, qui veut réunir des talents de la voile locale sur une compétition de haut niveau”.

“C’est la troisième fois que Team BAE Systems participe à la Sailing Arabia The Tour et nous sommes impatients de suivre leur progression dans cette course qui a valeur de modèle dans la région”, explique Andy Carr, Directeur Général de BAE Systems Oman. Nous souhaitons bonne chance à Cédric Pouligny et à toute l’équipe de BAE Systems. Nous pensons bien à eux et nous espérons qu’ils feront une belle course”.

Cédric Pouligny, qui a déjà fait ses preuves sur de nombreuses courses au large, est un des éléments moteurs de l’équipe offshore d’Oman Sail. Il s’est notamment distingué sur des épreuves comme le Tour de France à la Voile et a déjà participé deux fois à l’EFG Bank Sailing Arabia – The Tour. Son expérience sur ce parcours et ses connaissances des conditions en font un interlocuteur idéal pour présenter l’épreuve, qui débutera dans un peu plus d’une semaine :

“Pour gagner cette course, il faut à la fois un bon travail d’équipe dans les manoeuvres et un bon état d’esprit, mais aussi d’excellentes connaissances en matière de navigation et la capacité à se préserver physiquement pour rester compétitif sur les longues étapes de l’EFG Bank Sailing Arabia – The Tour” confie Cédric Pouligny. “Cela fait plusieurs mois que notre équipe s’entraîne pour être au meilleur de sa forme”.

La navigatrice britannique Dee Caffari, qui a bouclé deux tours du monde en solitaire, sera un des plus sérieux adversaires de Team BAE Systems, à bord d’Al Thuraya Bank Muscat dont l’équipage est 100% féminin. Elle considère elle aussi que la forme physique est un élément clef pour espérer gagner l’EFG Bank Sailing Arabia – The Tour :

“L’EFG Bank Sailing Arabia – The Tour est une épreuve très intense, ne laissant que très peu de temps pour se reposer et récupérer. Les équipes qui savent le mieux se préserver auront un avantage certain sur les autres”.

Mais les deux skippers reconnaissent toutefois qu’une bonne condition physique ne suffira pas pour gagner : “Le vent est parfois imprévisible dans le Golfe”, poursuit Cédric Pouligny. “L’année dernière, l’étape la plus difficile était celle du Détroit d’Ormuz. Nous avons du faire face à des courants contraires très forts et à d’énormes bascules de vent”.

Pour Dee Caffari, l’étape la plus difficile lors des éditions précédentes était celle entre le Qatar et Abou Dhabi : “C’est la plus longue du parcours et il y a de nombreuses zones interdites sur la carte. Le vent est également très variable en force et en direction. Mais quelle que soit la météo, cette course sera très disputée et passionnante du début à la fin. Tous les concurrents vont donner le meilleur d’eux-mêmes et ce sera très difficile, c’est évident. On se s’ennuie jamais quand on est sur l’eau ! ”

Team BAE Systems sera au départ de la course à Manama le 10 février prochain où il s’élancera avec le reste de la flotte vers Doha, puis Abou Dhabi, Dubaï, Ras Al Khaimah, Dibba et Mussanah, avant de terminer à Mascate le 25 février, après deux semaines de régate intense. Au total, neuf équipes ont confirmé leur participation. Des équipes originaires d’Abou Dhabi, de Dubaï, d’Oman, et d’Europe.

Source

Donatella Donatelli

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent