Erwan Le Roux ravit son titre à Maitre Jacques et clôt la saison Multi50

© Fanch Galivel

Dès vendredi, Loïc Féquet (Maitre Jacques) avait prédit que le titre se jouerait sur la dernière manche, mais il aura attendu cette dernière manche en vain… Même si le tenant du titre a remporté la seule manche de la journée, FenêtréA-Cardinal l’emporte avec quatre très belles victoires de manches sur les trois jours de ce Trophée. Erwan Le Roux et son équipage signent magnifiquement la fin de la saison Multi50.

Le soleil a tapé fort aujourd’hui sur le plan d’eau de Fécamp et il était donc bien légitime d’espérer que la brise thermique se lève en milieu de journée. Que nenni ! A 13 h, le plan d’eau ressemblait à un véritable miroir, la plage était bondée et les équipages procédaient à un concours de plongeons en attendant que l’eau prenne quelques rides. A terre, spectacle hallucinant que les baigneurs se jetant à l’eau depuis la plage pour aller tourner autour des trimarans en panne de vent. Après une manche courue dans la matinée, le Comité de course finissait par jeter l’éponge à 15 h 30.

Maitre Jacques dominait la seule manche du jour et ultime course de ce Trophée, malgré une pression constante de FenêtréA-Cardinal dans son tableau arrière. Mais cette performance n’aura pas suffi à l’équipage de Loïc Féquet pour conserver son titre. Le nouveau bolide d’Erwan le Roux, avec lequel il vient de remporter la Transat Québec Saint-Malo, était bien intouchable à Fécamp, notamment au portant, enchainant les belles manœuvres et se pliant aux pertinents choix tactiques de Daniel Souben, stratège du bord.
Actual (Yves Le Blévec) qui avait tutoyé la bouée de départ et devait donc réparer en effectuant un tour sur lui-même, parvenait à remonter toute la flotte pour finalement attraper la troisième place.

A noter ce matin la très belle performance de Delirium (Hervé de Carlan, catamaran construit par la famille de Carlan et mené par cette même famille, réputée pour sa légendaire bonne humeur et son plaisir de naviguer. Il terminait 6ème de la manche, juste derrière Vers un Monde sans Sida (Erik Nigon) qui ravit à Nootka (Gilles Buekenhout) et Fondation pour l’Enfance (Pierre Antoine) le leadership du second peloton.

Cette quatrième édition du Trophée du Port de Fécamp aura été marquée par un soleil omniprésent. Le vent, oscillant de 5 nœuds vendredi, à 15 nœuds samedi, aura néanmoins permis de courir huit manches, essentiellement des parcours techniques, sollicitant la concentration de l’équipage lors des départs et des nombreuses manœuvres, et la pertinence des tacticiens sur un plan d’eau très joueur.
Les Multi50 vont se refaire une beauté pour réapparaitre en avril 2013, plus nombreux encore puisque Lalou Roucayrol devrait mettre son nouveau bateau à l’eau en décembre prochain.

Ils ont dit :

Erwan Le Roux (FenêtréA-Cardinal) : « Nous allons vraiment vite au portant mais Maitre Jacques est assez véloce dans les petits airs et au près. Notre nouveau gennaker est venu combler un petit « trou » de vitesse que nous avions au portant. Hier il y a eu du match et nous attendions une belle bagarre aujourd’hui. Dommage qu’elle n’ait pas eu lieu faute de vent. Notre victoire nous la devons aussi à notre régularité. Nous remportons 4 manches sur 8. On n’a rien lâché tant que les lignes d’arrivée n’étaient pas franchies et on a bien fait puisqu’hier, nous passons Maitre Jacques deux fois de suite juste avant la ligne. Nous commençons à bien connaître le bateau, ses réglages. Il y a une grande cohésion dans l’équipage, c’est essentiel car nous sommes peut-être le bateau qui a le plus manœuvré pendant ces trois jours. Ce soir je ramène le bateau à La Trinité, son port d’attache qu’il n’a pas revu depuis le mois de juillet, quand je suis parti vers Québec. Ensuite je ferai un petit entrainement en solo pour préparer notre objectif de victoire sur la prochaine Route du Rhum, puis le bateau entrera en hivernage. Je reviendrai à Fécamp l’année prochaine pour défendre mon titre ! »

Loïc Féquet (Maitre Jacques) : « On a fait quelques erreurs, on a un petit déficit au portant que nous avons réglé en partie grâce à quelques petits réglages effectués hier. Nous avons passé la plupart des bouées au vent, en tête et sur le papier on a un bateau quand même un peu moins rapide que certains autres. Le format de ce Trophée est très bien. C’est de la régate pure, nous pouvons montrer les bateaux au public et faire naviguer des invités à bord. Les parcours techniques nous permettent de progresser. Quand on se fait doubler, cela nous pousse à chercher pourquoi ! »

Bertrand Duboys-Fresney, Président de la CCI de Fécamp-Bolbec : «C’est un grand week-end nautique très réussi sur le plan d’eau de Fécamp. Le Salon Nautique de Normandie a très bien marché et les multicoques nous ont offert huit belles régates avec des marins qui ne se sont pas fait de cadeaux. Le public est très intéressé. Le Trophée déplace beaucoup de monde, de très loin, hors département. Et les Fécampois sont bien présents. Fécamp est une ville de marins».

Lalou Roucayrol, co-skipper de Vers un Monde sans SIDA : « On était à égalité de points avec Fondation pour l’Enfance et on avait 2 points d’écart avec Nootka. On connaissait donc nos adversaires ! Nous avons été dans le bon timing sur le départ. Romaric, le tacticien, avait une bonne idée du plan d’eau. On a été perspicaces, on a poussé le bord de près, très loin à terre et on a profité d’un lift que les autres n’ont pas eu.
Maintenant, je vais me consacrer à mon nouveau bateau qui sera mis à l’eau en décembre. L’assemblage a commencé. Nous avons la coque centrale et les bras, les flotteurs sont en cours. Nous serons là pour la prochaine saison. Il nous reste encore une petite partie du budget de fonctionnement à trouver ».

Source

Anne Guillard

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Multi50