Magnifique victoire de Jethou (en IRC 0) et Near Miss (en IRC A)

© Rolex / Carlo Borlenghi

Les superlatifs pour décrire cette dernière journée des régates de la Giraglia Rolex Cup ne manquent pas. En effet avec un vent d’Ouest de près de 30 nœuds et 35 dans les rafales, le spectacle a été grandiose. À 10h ce matin, le comité de course demandait aux concurrents de se tenir à disposition sur le plan d’eau. 1h30 plus tard et dans des conditions musclées, une très grande partie de la flotte, certains préférant rester au port pour préserver le matériel avant la grande course, venait virer une bouée mouillée juste devant le village de la course. Des centaines de spectateurs pouvaient assister à d’incroyables manœuvres, les applaudissements venant couronner les plus belles. Au terme d’un parcours d’une trentaine de milles pour les grandes unités et de 26 milles pour les plus petites, les favoris ont une nouvelle fois répondu présents. Ces conditions ont été un avant-goût de ce qui attend les engagés dans la 60e édition de la grande course de la Giraglia Rolex Cup. Mais à l’heure actuelle, les regards sont tournés vers les différents classements et la remise des prix qui a lieu ce soir place de la Mairie de Saint-Tropez.

Temps réel, Jethou (Uk) survole la compétition

D’une aisance à toute épreuve, Jethou du Britannique Sir Peter Ogden, a de nouveau survolé les débats dans cette ultime manche des régates côtières de la Giraglia Rolex Cup 2012. Après un premier bord au près vers une marque de parcours mouillée devant le village officiel de la course, la fusée noire a déroulé sous Grand Voile haute et solent sur l’ensemble du parcours. Une rapide tentative sous spi s’est finalement révélée trop périlleuse. Après 2 heures et 28 secondes de course, Sir Peter Ogden a de nouveau imposé sa puissance et son aisance dans ces conditions qu’il affectionne tout particulièrement. Ces trois jours de régates au large de Saint-Tropez ont été le meilleur moyen de s’échauffer avant le grand départ pour Sanremo demain midi mais une victoire en temps réel pour la grande course semble difficile face à Esimit Europa 2.

Temps compensé

§ IRC 0
Depuis le début de la compétition, Jethou est solidement accroché à la première place en temps compensé et avec trois victoires en trois manches, il vire tout naturellement en tête et s’impose au classement général du Groupe IRC O. Lupa of London, le Baltic 78 de Jeremy Pilkington termine deuxième au général devant l’équipage russe de Bronenosec.

§ IRC A
Dans ce groupe le plus représenté, Near Miss réalise la passe de trois en remportant chaque manche des régates côtières. Avec trois points au classement général, Franck Noël propriétaire de Near Miss remporte non seulement les régates côtières et le Trophée mais il reçoit également une montre Rolex. Aurora de Bruno Bonomo et Earlybird d’Hendrik Brandis complètent le podium.

§ IRC B
Depuis le début de la compétition, Ondine de l’Italien Marco Garbaudo a élevé son niveau de navigation et grâce à sa victoire aujourd’hui, l’équipage transalpin s’offre la première place très disputée dans ce groupe. En effet, les deux premiers monocoques sont à égalité de points, mais le plus grand nombre de victoire d’Ondine lui assure le titre. Hakunamatata termine donc second tandis que Seawolf of Southampton de l’Anglais David Latham monte sur la troisième marche de ce podium.

§ ORC A
La nouvelle victoire de cette ultime manche revient à Paul&Shark Competition, qui, avec 4 points au classement général remporte la victoire dans sa classe. Il devance Mandolino de Martino Orombelli et Jam d’Alberto Seralvo.

§ ORC B
Avec 6 points au cumul sur ces 3 journées de régates, les Russes de Symfony s’imposent au classement général. Brancaleone et Lunatica complètent ce podium du groupe ORC B.

La remise des prix des régates côtières de la Giraglia Rolex Cup qui s’est déroulée sur la place de la Mairie de Saint-Tropez en ce mardi 12 juin a rassemblé l’ensemble des acteurs de ce formidable spectacle nautique.

Dès demain, la course reprend ses droits avec le départ à midi de la grande course qui va mener les participants de Saint-Tropez à Sanremo via le rocher de la Giraglia au Nord de la Corse. Les conditions météorologiques devraient êtres similaires à celles d’aujourd’hui. Beaucoup de vent et de mer en perspective avec très certainement un nouveau record de l’épreuve pour Esimit Europa 2 qui va faire son entrée dans la compétition.

Le maxi devra couvrir la distance en moins de 18 heures 3 minutes et 54 secondes pour établir un nouveau temps de référence.

Source

Agence Olivia Payerne

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Giraglia Rolex Cup