TeamWork
Posts

  • Justine Mettraux : des tours du monde plein la tête

    Multiplier les expériences, que ce soit en équipage ou en solo, au large ou sur des formats de course plus côtiers, sur un support ou bien un autre, est assurément l’un des plus sûrs moyens de progresser. Cela, Justine

    24 juin 2020 • 2021-22, Course au Large, IMOCA, The Ocean Race, Vendée Globe • Vues: 195

  • La Solo Maître Coq 2020 aura bien lieu ! Première compétition sportive, toutes disciplines confondues, autorisée en France depuis le déconfinement, la Solo Maître Coq se tiendra du 24 au 28 juin au départ et à l’arrivée des Sables-d’Olonne. Le coup d’envoi sera donné jeudi 25 juin à 13h. Nils Palmieri et les 29 skippers engagés effectueront une boucle de 360 milles entre Belle-Île, l’île de d’Yeu et l’île de Ré.

    Prévue mi-mars, la Solo Maître Coq avait été stoppée nette dans son élan du fait de la crise sanitaire liée au Covid-19. Alors que toutes les équipes étaient aux Sables-d’Olonne, la course avait été annulée. Nils Palmieri avait dû rebrousser chemin et rentrer à Lorient. Au terme d’un travail collaboratif des acteurs majeurs de l’événement, la compétition a pu être validée, mais seule la grande course est maintenue afin de respecter le cahier des charges imposé par le contexte sanitaire actuel. Après le lancement manqué du circuit Figaro Bénéteau 2020, c’est enfin l’heure de prendre le large. Le skipper suisse, qui a pris la suite de Justine Mettraux sur le projet Figaro de l’entreprise internationale de services informatiques TeamWork, a hâte d’en découdre et de pouvoir enfin se mesurer aux pointures de la classe Figaro qui seront présentes jeudi au départ de la course.

    À 3 jours du coup d’envoi de ta première compétition en Figaro, comment te sens-tu ?

    Nils Palmieri : « Je me réjouis, je suis vraiment impatient de prendre le départ ! Je me sens prêt, le bateau est prêt. On a fait pas mal de côtier ses deux dernières semaines avec des nuits en mer. Je me sens à l’aise sur le bateau, la vie à bord se passe bien, donc c’est cool. Au niveau confrontation, je n’ai navigué que face à mes camarades de Lorient. Ça va être la grande découverte de se mesurer aux autres. »

    Quel est ton programme avant le départ ?

    NP : « On part de Lorient demain matin. On a prévu de quitter le ponton très tôt… à 5h30 ! L’idée c’est d’arriver en début de soirée aux Sables-d’Olonne. On devrait mettre 14h pour convoyer. Ça va faire une bonne grosse journée. J’ai déjà fait ce convoyage en class40 pour la course Les sables – Horta – les Sables. En mars, j’ai fait un aller-retour pour la Solo Maître Coq. Je commence à bien connaître le coin ! »

    Te fixes-tu un objectif pour cette première course de la saison ?

    NP : « Ce n’est pas possible de se donner un objectif vu que je ne connais pas du tout mon niveau. J’ai plutôt des objectifs de naviguer propre et de faire de belles trajectoires. Ce qui va être important pour moi, c’est de sentir que je peux suivre le gros du peloton. Il va forcément falloir se mettre dans le dur, mais l’idée, c’est que je ne sois pas dépassé par les événements et que j’ai toujours un coup d’avance dans ma stratégie et mes manœuvres. »

    • Retour à la compétion pour Nils Palmieri ! •

  • Après une belle histoire de 4 années aux côtés de Justine Mettraux, TeamWork continue l’aventure Figaro Bénéteau avec Nils Palmieri. Le skippeur suisse sera à la barre du Figaro 3 de l’entreprise internationale de services informatiques pour la saison 2020.

    Nils Palmieri collabore avec TeamWork depuis plusieurs années. Avec 2 victoires au classement général du M2 Speed Tour, une 5ème place sur la Transat Jacques Vabre 2015 aux côtés de Bertrand Delesne sur le Class40 TeamWork, une 12ème place aux championnats du monde de ClassA en 2019, Nils a déjà porté haut les couleurs de l’entreprise TeamWork. Ayant navigué sur de nombreux supports différents, Nils possède une expérience vélique riche et variée et de bonnes armes pour bien démarrer dans la Classe Figaro Bénéteau.

    « Je pense avoir tous les prérequis pour naviguer dans cette classe, » raconte Nils. « Je suis un régatier avant tout et en Figaro, ça navigue vraiment beaucoup au contact. Après mes premiers mois d’entraînement, je peux dire que je me plais déjà beaucoup dans cette classe. J’aime bien le bateau, il est très physique, il faut attaquer. Je me sens vraiment à ma place, c’est chouette. Cette première année va être une année d’apprentissage, je ne connais pas toutes les ficelles du bateau et des courses en Figaro. Je vais apprendre. »

    Justine restera aux côtés de Nils jusqu’à la Transat AG2R la Mondiale qu’ils courront ensemble :

    « J’ai fait 4 belles années de Figaro avec TeamWork et je pense que c’est le bon moment pour moi de lever le pied, de prendre un peu plus de temps pour moi et d’aller vers d’autres projets. J’ai commencé à laisser la main à Nils dès cet automne. On a pas mal navigué ensemble. Je serai encore à ses côtés jusqu’à la Transat AG2R la Mondiale. Je suis là pour le conseiller, naviguer avec lui et lui transmettre au mieux le projet, » explique Justine.

     

    « Avec le choix de Nils nous sommes dans la continuité de notre culture qui est de permettre à nos athlètes de progresser et de se confronter à de nouveaux défis dès lors que leur engagement est à la hauteur de nos attentes, » indique Philippe Rey-Gorrez, Président directeur Général de TeamWork. « Nils a une vivacité, une combativité et une accumulation d’expériences à haut niveau sur de nombreux supports qui lui permettent de prétendre à bien figurer. En Figaro 3 le niveau est tellement relevé qu’il va falloir en tant que Bizuth démarrer avec humilité, force et détermination pour obtenir de bons résultats. Nous croyons très fort en sa capacité et nous lui apporterons tout le soutien nécessaire.

    C’est avec aussi une grande émotion et un profond respect que nous allons voir Justine partir vers d’autres projets à la mesure de son talent. Nous lui sommes extrêmement reconnaissant de tous les moments de bonheur qu’elle nous a fait vivre et sommes fiers de l’avoir accompagnée dans cette nouvelle dimension. À tous les 2 je souhaite bon vent pour les années à venir. »

    En mars prochain, Nils s’alignera sur la Solo Maître Coq, première course de la saison du circuit Figaro. Il enchaînera ensuite, en duo avec Justine, avec la Duo Concarneau Trophée Guy Cotten puis la Transat AG2R La Mondiale. La Solitaire du Figaro se déroulera quant à elle en septembre avec un départ donné en Baie de Saint Brieuc.

    À propos de Nils Palmieri

    Né en 1987, Nils tire ses premiers bords à 7 ans en Suisse du côté de la Tour de Peilz. Il intègre rapidement le groupe compétition du club nautique de Pully et participe à plusieurs championnats du monde juniors en Optimist. Après 2 saisons en 470, Nils fait une pause de 4 ans pour se consacrer à une autre passion : le triathlon. En 2008, l’envie de naviguer est de retour et Nils rejoint le Centre d’Entraînement à la Régate (CER). Du D35 au Tour de France à la Voile en passant par les Extrême Sailing Series et une expérience en mini 6.50, Nils accumule les expériences sur différents supports. Il rejoint TeamWork en 2015 pour barrer le Ventilo M2 TeamWork. Il participe également à la Transat Jacques Vabre 2015 aux côtés de Bertrand Delesne sur le class40 TeamWork et s’essaye au Class A au cours des ces 3 dernières années.
    Nils est un passionné de sports outdoor. Lorsqu’il n’est pas en mer, il passe du temps en montagne sur ses skis, sur une paroi ou dans les airs en parapente. Le combo idéal pour un athlète TeamWork.

    • Nils Palmieri skipper du Figaro3 TeamWork •

  • Swiss Medical Network vainqueur du M2 Speed Tour 2019

    Grand dominateur sur l’ensemble de l’année, le voilier Swiss Medical Network, barré par Didier Pfister, a remporté l’ultime régate de la saison 2019, le Grand Prix M2 d’Estavayer, devant DCM, skippé par Christophe

    2 octobre 2019 • M2, Monotypie, TeamWork M2 Speed Tour • Vues: 648

  • Wize by TeamWork remporte le Grand Prix de Neuchâtel

    L’avant dernière étape du M2 Speed Tour 2019 a eu lieu au Cercle de la Voile de Neuchâtel ce week-end. Après un beau premier week-end sur le Lac de Neuchâtel, à Grandson, bien venté, ce Grand Prix n’a pas été gâté

    15 septembre 2019 • M2, Monotypie, TeamWork M2 Speed Tour • Vues: 517

  • Conditions idéales sur le Lac de Neuchâtel

    Huit manches disputées, neuf bateaux et des belles conditions samedi et dimanche : décor idéal pour la reprise du M2 Speed Tour au Cercle de la Voile de Grandson. Du sud-ouest samedi a permis au comité de lancer cinq manches,

    1 septembre 2019 • M2, Monotypie, TeamWork M2 Speed Tour • Vues: 505

  • Camille Lecointre et Aloïse Retornaz décrochent le bronze

    Organisé du 2 au 9 août, soit tout juste un an avant les Jeux Olympiques, précisément sur le plan d’eau d’Enoshima, les championnats du monde 2019 de 470 (dériveurs doubles) s’annonçaient comme un très grand

    10 août 2019 • 470, Séries Olympiques, Voile Légère • Vues: 616

  • Wize by TeamWork, grand vainqueur du GP de Crans

    Les concurrents du M2 Speed Tour ont fait preuve d’une solidarité extraordinaire au terme du Bol d’Or Mirabaud, et permis aux équipes les plus meurtries de panser leurs plaies en leur prêtant qui un mât, une bôme ou une

    30 juin 2019 • M2, Monotypie, TeamWork M2 Speed Tour • Vues: 598

  • Camille Lecointre et Aloïse Retornaz championnes d’Europe de 470

    Promesse tenue pour les champions français de 470 (dériveur double) qui avaient à cœur de performer sur le championnat d’Europe à San Remo en Italie. Le duo féminin, Camille Lecointre (médaillée de bronze aux Jeux

    14 mai 2019 • 470, Séries Olympiques, Voile Légère • Vues: 659

  • Des conditions dantesques pour le M2 Speed Tour à Versoix

    Les dix catamarans M2 avaient rendez-vous à Versoix ce week-end pour le Grand Prix TeamWork. Après un premier Grand Prix déjà venté à la Société Nautique de Genève fin avril, la deuxième régate du M2 Speed Tour 2019 a

    12 mai 2019 • M2, Monotypie, TeamWork M2 Speed Tour • Vues: 598