Laser
Posts

  • World Cup Series Final – Marseille

    3 juin 2018 • • Vues: 0

  • Quelles disciplines pour Paris 2024 ?

  • Récent vainqueur des World Cup Series Hyères – TPM en Laser, Jean-Baptiste Bernaz est sur une bonne dynamique. Actuellement engagé dans le Championnat d’Europe à La Rochelle, il se prépare pour le grand objectif de la saison 2018, le Championnat du Monde à Aarhus (Danemark) en août. Il y visera la gagne et tentera aussi de qualifier la France pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Jean-Baptiste, qui ambitionne légitimement l’or olympique, rêve aussi de prendre part à la prochaine Coupe de l’America. Il multiplie donc les expériences et les supports pour progresser et transposer ses compétences de Lasériste. Entretien.

    Jean-Baptiste, peux-tu nous raconter ta victoire à Hyères, acquise en quelque sorte « à domicile », devant 67 autres Laséristes de top niveau ?

    « Je n’avais pas très bien commencé l’année à Miami et j’avais à cœur de faire une belle semaine en France pour voir si tout était rentré dans l’ordre. Tous les meilleurs mondiaux répondaient présents. J’ai passé sept ans au Club de Hyères et il y avait forcément beaucoup de sollicitations. Mais j’ai composé avec cette pression et été dans le bon tempo du début à la fin de l’épreuve. J’ai l’impression d’avoir eu beaucoup de maîtrise sur l’événement. Ma connaissance du plan d’eau a forcément été un atout, mais finalement assez minime, car les autres gars présents viennent à Hyères tous les ans et la zone n’a plus tellement de secrets pour eux. Cette victoire fait beaucoup de bien, elle rassure. Je me suis remis sur les rails. »

    Tu as ensuite enchaîné en équipage à l’occasion de la PalmaVela à Majorque, à bord d’un TP 52, un support très différent du Laser. Pourquoi ce grand écart ?

    « Car je prépare ma reconversion. En fait, j’ai deux grands objectifs dans ma carrière : décrocher une médaille d’or olympique et participer à la Coupe de l’America en 2021. La Coupe est un rêve de gosse, je ne comprends pas pourquoi on n’arrive pas à la gagner en France. C’est dans cette optique que je navigue sur des plus gros bateaux, en TP 52 par exemple. Je fais aussi du match race très régulièrement depuis une dizaine d’années, j’ai été Champion de France en 2018. Je navigue également sur des supports volants comme le Moth à foil ou le Easy To Fly. Je multiplie les expériences, les bateaux, les postes. J’apprends, je me forme pour faire en sorte que mes compétences de Lasériste puissent être efficaces sur des bateaux plus grands. »

    Tu es actuellement engagé sur le Championnat d’Europe de Laser à La Rochelle mais le grand objectif de la saison reste le Championnat du Monde à Aarhus, au Danemark…

    « Oui, je vois l’Européen comme une épreuve de transition, un entraînement pour travailler certaines phases et aussi une occasion d’observer où en sont mes concurrents. Je ne me mets pas trop de pression sur cette épreuve. Le grand objectif de la saison 2018, c’est effectivement Aarhus où je tenterai de décrocher mon premier titre de Champion du Monde. Je me sens dans le match mais je vais continuer à travailler dur car mes concurrents ne vont pas s’arrêter ! Sur cette épreuve, il s’agira aussi de qualifier la France en Laser pour les JO de Tokyo 2020. Pour cela il faudra terminer dans les 14 premières nations. Normalement ça devrait le faire mais je n’ai pas le droit de me louper. »

    Tu vas donc tout faire pour te qualifier pour les Jeux de Tokyo puis pour décrocher l’or. Penses-tu aussi aux Jeux de Paris en 2024 ?

    « Oui, bien sûr ! Les Jeux Olympiques de 2024 m’intéressent fortement. Ce ne serait pas incompatible avec la Coupe de l’America et il serait bien dommage de passer à côté de JO organisés en France. D’autant que je m’entraîne au Pôle France à Marseille, sur le site où seront organisées les épreuves de voile. Décrocher l’or à Tokyo en 2020 serait le meilleur tremplin pour gagner les Jeux Olympiques de Paris. Une médaille d’or à la maison constituerait une superbe fin de carrière olympique. »

    Viser des objectifs si élevés doit demander beaucoup d’investissement et de sacrifices…

    « Effectivement, tout tourne autour de ça, c’est 100 % de ma vie. Heureusement j’ai une copine qui fait la même chose, cela facilite un peu la donne. Mais je vois peu ma famille, et mes amis encore moins. Depuis l’adolescence, je n’ai pas la même vie que mes amis. Mais je prends beaucoup de plaisir, ma passion pour la voile est énorme et je sais que ce n’est qu’une période de ma vie et que je profiterai davantage après. Pour le moment je travaille dur tous les jours. Je suis suivi pour la musculation, la diététique, la préparation mentale… On n’a rien sans rien ! »

    RESULTATS PRINCIPAUX

    • 2018
      Vainqueur de l’étape de coupe du monde de voile olympique, World Cup Series Hyères – TPM
      Champion de France de Match Racing
    • 2017
      Vainqueur de la Sailing World Cup Finale à Santander
      Vainqueur de la Sailing World Cup à Miami
    • 2016
      5e aux JO de Rio
      Vice-Champion du Monde
    • 2015
      3e de la World Cup Finale – Abu Dhabi
      2e au Test Event de Rio
    • 2012
      10e aux JO de Londres
    • 2008
      8e aux JO de Pekin

    🏆10 podiums en World Cup

    PROGRAMME COMPETITIONS 2018

    • 30 mars – 7 avril Trofeo S.A.R. Princesa Sofía – Palma de Mallorca (ESP)
    • 22 – 29 avril World Cup Series Hyères – TPM (FRA)
    • 2 – 6 mai Palma Vela (TP52 avec Paprec) – Palma de Mallorca (ESP)
    • 7-12 mai Laser Senior European Championships
    • 3 – 10 juin World Cup Series Final – Marseille (FRA)
    • 30 juillet – 12 aout Sailing World Championships – Aarhus (DEN)
    • 21 – 24 sept Test Event – Enoshima (JAP)

    • Une passion,deux grandes ambitions •

  • J – 30 pour les World Cup Series Final à Marseille

    7 mai 2018 • 470, 49er, 49erFX, Equipe de France, FFVoile, Finn, ISAF, Laser, Nacra 17, RS:X, Séries Olympiques, Voile Légère • Vues: 143

  • 300 concurrents au championnat d’Europe de Laser à La Rochelle

  • 5 médailles pour l’Équipe de France à Hyères

  • Windsurf masculin : le triplé français !

  • En route pour les finales

    27 avril 2018 • Equipe de France, FFVoile, ISAF, Sailing World Cup, Semaine Olympique Française, Voile Légère • Vues: 294

  • La pression monte

    26 avril 2018 • Equipe de France, FFVoile, ISAF, Sailing World Cup, Semaine Olympique Française, Voile Légère • Vues: 256

  • Dans de petits airs

    25 avril 2018 • Equipe de France, FFVoile, ISAF, Sailing World Cup, Semaine Olympique Française, Voile Légère • Vues: 135