La Solitaire
Posts

  • Une cinquantaine pour les 50 ans

    Pour fêter ce demi-siècle de course au large en solitaire qui a formé les plus grands skippers français, La Solitaire URGO Le Figaro 2019 propose un parcours atypique passant par l’île de Man, au départ de Nantes, via

    18 avril 2019 • Figaro 3, La Solitaire, Monotypie • Vues: 103

  • Alain Gautier rempile pour une 18ème Solitaire.

    Piqué par le virus de la course au large dès 1978 et la course de l’Aurore, ancêtre de l’actuelle Solitaire Urgo Le Figaro, à laquelle son frère Yves participait, Alain Gautier n’a eu de cesse depuis cette véritable

    18 avril 2019 • Figaro 3, La Solitaire, Monotypie • Vues: 117

  • Michel Desjoyeaux de retour sur la Solitaire du Figaro !

    Double vainqueur du Vendée Globe et marin le plus titré en solitaire, Michel Desjoyeaux fait son grand retour sur un circuit dont il a été spécialiste pendant des années. Triple vainqueur de la « solitaire » en 1992, 1998

    3 avril 2019 • Figaro 3, La Solitaire, Monotypie, Solo Concarneau, Solo Maitre CoQ • Vues: 246

  • Alexis Loison en double avec Frédéric Duthil sur la Sardinha Cup

    Alors que c’est désormais dans moins de quatre jours que les duos de la Sardinha Cup se retrouveront sur la ligne de départ au large de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, la préparation se poursuit et chacun tente d’apprivoiser au

    27 mars 2019 • Figaro 3, Monotypie, Sardinha Cup • Vues: 126

  • En route pour la Sardinha Cup !

    Après des semaines studieuses au Pôle Finistère Course au Large, Tom et Loïs s’apprêtent à rentrer dans le vif de leur saison. Ce soir, ils prendront la direction de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, ville d’accueil de la

    26 mars 2019 • Figaro 3, Monotypie, Sardinha Cup • Vues: 192

  • Loïck Peyron embarque Amélie Grassi

    « Pour les courses en double de la saison, j’ai choisi d’embarquer une jeune femme pour plusieurs raisons : il n’y a pas assez de femmes dans notre milieu et j’avais également envie de transmettre, de partager mais

    23 mars 2019 • Figaro 3, Monotypie, Sardinha Cup • Vues: 394

  • En 2019, Justine Mettraux s’alignera pour une 4ème année consécutive sur le circuit Figaro. Mais pour cette saison, c’est avec les tout nouveaux Figaro 3 que les skippers s’affronteront. Les compteurs sont donc remis à zéro avec ce monocoque monotype à foils et plus que jamais ce sont des courses à armes égales qui se dérouleront tout au long de la saison.

    Justine s’est concentrée sur la prise en main de son Figaro 3 depuis la réception de celui-ci fin janvier à Lorient. Au programme, beaucoup d’entraînements en double avec Gwénolé Gahinet, qui sera aux côtés de Justine sur le Figaro TeamWork pour la première compétition de la saison.

    Tu as réceptionné ton Figaro 3 en début d’année, comment ça se passe avec ce nouveau bateau ?
    Justine Mettraux : « Ça se passe bien. C’est intéressant de découvrir un nouveau bateau. Il est vraiment différent du Figaro 2, avec une voile en plus, des foils… Depuis la réception du bateau fin janvier, c’est bien intense ! On s’est dépêché de faire le chantier pour pouvoir le mettre à l’eau et commencer à naviguer. On a enchaîné avec beaucoup de jours de navigation jusqu’à maintenant. C’est chouette, il faut apprendre à se servir du bateau, trouver les bons réglages, trouver comment faire les manœuvres au mieux, il y a beaucoup de boulot sur pas mal de dossiers ! »

    Comment se déroulent les entraînements ?

    Justine Mettraux : « On est un assez gros groupe à s’entraîner ensemble maintenant que tout le monde est à l’eau. Il y a notamment Charles Caudrelier, Fabien Delahaye, Loïck Peyron qui nous a rejoint ces derniers jours, Pascal Bidégorry qui est avec Arthur Le Vaillant. Donc ça fait du beau monde et c’est intéressant. On échange beaucoup entre nous, on débriefe ensemble, on essaye de partager des infos sur les réglages, sur la préparation des bateaux pour que tout le groupe progresse ensemble et que les entraînements restent les plus intéressants possibles pour tout le monde. »

    Tu t’entraînes surtout en double pour le moment ?

    Justine Mettraux : « Jusqu’à maintenant, la plupart des entraînements étaient en double avec Gwénolé en vue de la Sardinha Cup. S’entraîner à deux, c’est aussi beaucoup plus rapide pour faire toutes les manœuvres sur le bateau et ça permet de travailler plus de choses en une journée. On a déjà pas mal navigué avec Gwénolé et on va continuer jusqu’à l’arrivée de la 1ère course. On a aussi quelques stages en solo parce qu’après la Sardinha Cup, on enchaîne rapidement sur la Solo Maître coq et la Solitaire Urgo Le Figaro, donc il faut déjà avoir pas mal avancé. »

    Comment te sens-tu actuellement ?

    Justine Mettraux : « C’est un peu du 6 jours et demi sur 7 par semaine depuis le début du mois de janvier ! Il y a eu beaucoup de travail jusqu’à maintenant. Là ça commence gentiment à se calmer, on a bien avancé sur la préparation du bateau. Je me sentais un petit peu fatiguée ces derniers jours, on n’a pas eu beaucoup de pauses mais cette semaine c’est plus tranquille, ça va permettre de finaliser les choses et de ne pas être trop dans le jus pour la première course. »

    Tu as été élue navigatrice suisse de l’année aux SUI Sailing Awards en février dernier, peux-tu nous dire un mot à ce sujet ?

    Justine Mettraux : « J’avais fait deux bonnes Solitaire ces deux dernières années, une bonne Jacques Vabre avec Bertrand Delesne en 2017, donc c’est chouette d’être reconnue pour ça. Mais c’est vrai que je suis toujours la seule suissesse à faire de la course au large en solitaire, j’étais la 1ère à faire la Mini-Transat, la 1ère à faire la Solitaire, la 1ère à faire la Jacques Vabre… J’espère que ce prix donnera envie à d’autres filles de se lancer là-dedans ! »

    • Nouvelle saison et nouveau bateau pour Justine Mettraux •

  • 100 fois sur le métier tu remettras ton ouvrage !

    Ça s’entraîne dur pour les Figaristes qui ont reçu leurs nouveaux jouets (alias Figaro 3 à foils). À deux semaines de la première épreuve de la saison, il faut accumuler les milles pour dompter ce nouveau monotype

    11 mars 2019 • Figaro 3, La Solitaire, Monotypie • Vues: 419

  • Les Morvan Père et Fils en duo à bord de Niji sur la Sardinha Cup !

    L’heure est aux entrainements pour Gildas Morvan en baie de Port-La-Forêt et à la découverte du Figaro Bénéteau 3 Niji. Dans quelques jours, le 26 mars précisément, la Sardinha Cup, donnera le coup d’envoi de la saison

    8 mars 2019 • Figaro 3, Monotypie, Sardinha Cup • Vues: 282

  • Clément Commagnac remporte la finale

    C’est à l’occasion d’un des rassemblements mensuels des adhérents du Réseau Mer Entreprendre que, dans les locaux de l’entreprise malouine Passion Parquets, Servane Escoffier, marraine du club d’entreprises