Justine Mettraux
Posts

  • J-1 mois pour la Solo Maître Coq

    Première des quatre épreuves du calendrier 2020 de la classe Figaro Bénéteau comptant pour le Championnat de France Elite de Course au large (coefficient 2), la Solo Maître CoQ se jouera du 13 au 22 mars prochain.

    18 février 2020 • Figaro 3, Monotypie, Solo Maitre CoQ • Vues: 113

  • Après une belle histoire de 4 années aux côtés de Justine Mettraux, TeamWork continue l’aventure Figaro Bénéteau avec Nils Palmieri. Le skippeur suisse sera à la barre du Figaro 3 de l’entreprise internationale de services informatiques pour la saison 2020.

    Nils Palmieri collabore avec TeamWork depuis plusieurs années. Avec 2 victoires au classement général du M2 Speed Tour, une 5ème place sur la Transat Jacques Vabre 2015 aux côtés de Bertrand Delesne sur le Class40 TeamWork, une 12ème place aux championnats du monde de ClassA en 2019, Nils a déjà porté haut les couleurs de l’entreprise TeamWork. Ayant navigué sur de nombreux supports différents, Nils possède une expérience vélique riche et variée et de bonnes armes pour bien démarrer dans la Classe Figaro Bénéteau.

    « Je pense avoir tous les prérequis pour naviguer dans cette classe, » raconte Nils. « Je suis un régatier avant tout et en Figaro, ça navigue vraiment beaucoup au contact. Après mes premiers mois d’entraînement, je peux dire que je me plais déjà beaucoup dans cette classe. J’aime bien le bateau, il est très physique, il faut attaquer. Je me sens vraiment à ma place, c’est chouette. Cette première année va être une année d’apprentissage, je ne connais pas toutes les ficelles du bateau et des courses en Figaro. Je vais apprendre. »

    Justine restera aux côtés de Nils jusqu’à la Transat AG2R la Mondiale qu’ils courront ensemble :

    « J’ai fait 4 belles années de Figaro avec TeamWork et je pense que c’est le bon moment pour moi de lever le pied, de prendre un peu plus de temps pour moi et d’aller vers d’autres projets. J’ai commencé à laisser la main à Nils dès cet automne. On a pas mal navigué ensemble. Je serai encore à ses côtés jusqu’à la Transat AG2R la Mondiale. Je suis là pour le conseiller, naviguer avec lui et lui transmettre au mieux le projet, » explique Justine.

     

    « Avec le choix de Nils nous sommes dans la continuité de notre culture qui est de permettre à nos athlètes de progresser et de se confronter à de nouveaux défis dès lors que leur engagement est à la hauteur de nos attentes, » indique Philippe Rey-Gorrez, Président directeur Général de TeamWork. « Nils a une vivacité, une combativité et une accumulation d’expériences à haut niveau sur de nombreux supports qui lui permettent de prétendre à bien figurer. En Figaro 3 le niveau est tellement relevé qu’il va falloir en tant que Bizuth démarrer avec humilité, force et détermination pour obtenir de bons résultats. Nous croyons très fort en sa capacité et nous lui apporterons tout le soutien nécessaire.

    C’est avec aussi une grande émotion et un profond respect que nous allons voir Justine partir vers d’autres projets à la mesure de son talent. Nous lui sommes extrêmement reconnaissant de tous les moments de bonheur qu’elle nous a fait vivre et sommes fiers de l’avoir accompagnée dans cette nouvelle dimension. À tous les 2 je souhaite bon vent pour les années à venir. »

    En mars prochain, Nils s’alignera sur la Solo Maître Coq, première course de la saison du circuit Figaro. Il enchaînera ensuite, en duo avec Justine, avec la Duo Concarneau Trophée Guy Cotten puis la Transat AG2R La Mondiale. La Solitaire du Figaro se déroulera quant à elle en septembre avec un départ donné en Baie de Saint Brieuc.

    À propos de Nils Palmieri

    Né en 1987, Nils tire ses premiers bords à 7 ans en Suisse du côté de la Tour de Peilz. Il intègre rapidement le groupe compétition du club nautique de Pully et participe à plusieurs championnats du monde juniors en Optimist. Après 2 saisons en 470, Nils fait une pause de 4 ans pour se consacrer à une autre passion : le triathlon. En 2008, l’envie de naviguer est de retour et Nils rejoint le Centre d’Entraînement à la Régate (CER). Du D35 au Tour de France à la Voile en passant par les Extrême Sailing Series et une expérience en mini 6.50, Nils accumule les expériences sur différents supports. Il rejoint TeamWork en 2015 pour barrer le Ventilo M2 TeamWork. Il participe également à la Transat Jacques Vabre 2015 aux côtés de Bertrand Delesne sur le class40 TeamWork et s’essaye au Class A au cours des ces 3 dernières années.
    Nils est un passionné de sports outdoor. Lorsqu’il n’est pas en mer, il passe du temps en montagne sur ses skis, sur une paroi ou dans les airs en parapente. Le combo idéal pour un athlète TeamWork.

    • Nils Palmieri skipper du Figaro3 TeamWork •

  • Les Femmes et les bateaux d’abord

    Le HUB By OC Sport et The Magenta Project organisent un atelier dédié aux femmes souhaitant se lancer dans la course au large les 11 et 12 octobre prochains. Différentes activités seront proposées aux 25 participantes,

    9 octobre 2019 • Course au Large, Figaro 3, La Solitaire, Monotypie • Vues: 694

  • Se projeter sur demain

    A l’heure de la remise des prix de la Douarnenez Courses Solo Gijón, la tentation était grande pour les coureurs de faire le bilan de cette saison de courses 2019. Dernière course en solitaire de la saison, si elle ne clôt

    19 août 2019 • Douarnenez Courses Solo Gijón, Figaro 3, Monotypie • Vues: 424

  • Gros bras et petits bobos

    La flotte progresse toujours bâbord amure en direction du phare du Fastnet. Mais le passage de front, la nuit dernière, a obligé les solitaires à tirer des bords pour se recadrer sur la route. Virements de bord, matossage et

    13 août 2019 • Douarnenez Courses Solo Gijón, Figaro 3, Monotypie • Vues: 607

  • Prendre le large

    Dix à quinze nœuds de vent de nord-nord-ouest, grand soleil : on pouvait difficilement rêver mieux pour l’entame de cette deuxième étape. Sitôt la ligne de départ franchie, les solitaires avaient déjà le choix entre

  • La balade irlandaise

    La direction de course a tranché. Le centre dépressionnaire qui menaçait de générer des vents violents sur la mer d’Irlande se comble progressivement. Les solitaires de la Douarnenez Courses Solo Gijón ne devraient pas

  • Une revanche et deux confirmations

    Il avait annoncé qu’il avait faim. Après une Solitaire du Figaro où il avait eu le sentiment que rien ne pouvait tourner en sa faveur, Xavier Macaire rêvait de remettre les pendules à l’heure. Ce qu’il a fait de fort

  • Carpe Diem

    Xavier Macaire (Groupe SNEF) avait de quoi être satisfait. Son positionnement très à l’ouest lui a permis de traverser rapidement la bulle sans vent qui se dressait sur la route des solitaires. Le navigateur sablais

  • Premiers dilemmes

    A 13 heures pétantes, comme prévu, le comité de course de la Douarnenez Solo Gijón a libéré les seize solitaires pour un petit parcours en baie de Douarnenez avant de pointer l’étrave vers le large. Les premiers choix de