Europa Warm’Up
Posts

  • Un tandem de choc pour une transat au goût corsé

    C’est un duo complémentaire et homogène qui s’élancera, à bord de MACIF, au départ de la Transat Jacques Vabre, le 3 novembre prochain. Il n’aura pas fallu très longtemps avant que naisse une complicité évidente

    8 octobre 2013 • Course au Large, IMOCA, Transat Jacques Vabre • Vues: 1200

  • MACIF remporte la Rolex Fastnet Race

    Deux courses, deux victoires. La campagne anglaise de MACIF se solde de la plus belle des manières avec au final, une première place arrachée de haute lutte face à Jérémie Beyou et Christopher Pratt. Le tandem François

    17 août 2013 • 2012-13, Course au Large, IMOCA, Vendée Globe • Vues: 1602

  • Fastnet Race : un galop d’essai idéal pour MACIF

    Le dimanche 11 août, François Gabart et Michel Desjoyeaux prendront le départ de la Rolex Fastnet Race à Cowes (Angleterre). Ce parcours mythique reliant le Solent au phare dressé à la pointe sud-ouest de l’Irlande et

    7 août 2013 • 2012-13, Course au Large, IMOCA, Vendée Globe • Vues: 2352

  • François Gabart embarque Michel Desjoyeaux

    En un peu plus de trois ans de collaboration, la MACIF et François Gabart ont construit un projet d’exception couronné par un Vendée Globe remporté de main de maître. Du Figaro Bénéteau au 60 pieds IMOCA, le groupe Macif

    1 juillet 2013 • Course au Large, IMOCA, Transat Jacques Vabre • Vues: 1430

  • Depuis sa victoire sur le Vendée Globe à bord de MACIF le 27 janvier dernier, François Gabart a un agenda bien rempli ! La Transat Jacques Vabre en ligne de mire, il prépare sa nouvelle saison placée sous le signe de la navigation en double. Entre la fin de chantier et la remise à l’eau de son monocoque de 60 pieds MACIF, les navigations et les courses du programme IMOCA, François Gabart s’engage sur un nouveau support : le Formule 18*, un catamaran de sport. Coup de projecteur sur une saison sportive qui s’annonce forte en sensations…

    MACIF est rentré en chantier mi-février, peux-tu nous faire un état des lieux ?

    François Gabart : « Après un tour de monde, il y a beaucoup de travail sur le bateau, notamment du démontage pour une vérification complète et minutieuse. Cela prend du temps. La bonne nouvelle, c’est que MACIF a moins souffert que ce que j’avais imaginé. Notre plus grande interrogation concernait la quille, notamment à cause des multiples problèmes sur les autres bateaux pendant le Vendée Globe. Nous l’avons expertisé et elle est en parfait état. Pour la suite, il n’y aura pas de grosses modifications structurelles mais plutôt des optimisations qui sont encore secrètes…. »

    Et donc, avant sa remise à l’eau prévue en mai, tu t’engages sur une saison en Formule 18 ?

    FG : « Je suis content de revenir au catamaran de sport. J’ai navigué en F18, il y a très longtemps, avant même de faire du Tornado. C’est un peu comme une nouvelle découverte. J’ai fait un premier entraînement la semaine dernière, la marge de progression est assez importante. C’est un projet très excitant avec un bateau fun et rapide ! »

    Justement, peux-tu en dire un peu plus sur les objectifs de cette saison ?

    F.G. : « J’ai beaucoup de chance car mon équipier, Matthieu Vandamme a remporté le championnat du monde l’an dernier sur ce F18, un modèle Phantom. Nous nous connaissons depuis longtemps car nous faisons partie des équipes jeunes en Tornado. Pour Matthieu, l’objectif est de conserver son titre alors je vais essayer d’être à la hauteur, même si le défi est de taille. Nous avons jusqu’en juillet pour nous préparer. L’Eurocat permettra d’évaluer notre niveau et de fixer les objectifs d’entraînements qui vont s’intensifier en mai et juin. Nous ne connaissons pas trop la concurrence, mais je pense que nous serons de bons outsiders. »

    Et quel sera le programme pour MACIF cette année ?

    F.G .: « Après sa remise à l’eau mi-mai, nous allons valider les optimisations apportées durant le chantier. Pour la première fois, je vais participer au Record SNSM. J’en suis vraiment ravi et je trouve que c’est un beau symbole d’être au départ de cet évènement en faveur de la SNSM, que la Macif soutient depuis plus de 20 ans ! Pour la suite de la saison, il s’agira surtout de naviguer en double sur la Fastnet Race et le Trophée Azimuth en vue de la Transat Jacques Vabre. Ce sera donc une saison assez chargée avec différentes manières de se préparer. »

    Champion du Monde IMOCA

    « J’en suis très fier ! Je compare ce titre à celui de Champion de France de Course au Large. Certes, il y a la victoire sur le Vendée Globe mais aussi une victoire sur la BtoB et une deuxième place sur l’Europa Warm’Up. Cela montre que sur les 18 derniers mois, nous avons été performants avec toute l’équipe MACIF. »
    La remise des prix aura lieu le 26 avril à Lausanne.

    A vos agendas

    MACIF 60 :

    • Mi-mai : remise à l’eau à Port-la-Forêt
    • 23-25 juin : Record SNSM (St-Nazaire)
    • 11-13 août : Fastnet Race (Cowes – Porthmouth)
    • 20-22 septembre : Trophée Azimuth (Lorient)
    • 3 novembre : Départ de la Transat Jacques Vabre (Le Havre-Itajai au Brésil)

    Catamaran de sport :

    • 28-30 avril : Eurocat (Carnac)
    • 5-12 juillet : Championnat du Monde de Formule 18 (Marina di Grosseto – Italie)
    • 12-15 septembre : Trophée Clairefontaine (La Grande Motte)

    • François Gabart voit double ! •

  • Le Vendée Globe de MACIF en chiffres

    J-5 avant le départ du Vendée Globe : place aux chiffres ! C’est l’occasion de dresser une liste non exhaustive de distances, poids, tailles, données de temps, et autres mesures insolites comme 22 rouleaux de scotch à

    5 novembre 2012 • 2012-13, Course au Large, IMOCA, Vendée Globe • Vues: 1742

  • Dans le vif du sujet ! Parti jeudi soir de Port-la-Forêt, le bateau MACIF est arrivé vendredi à 11h aux Sables d’Olonne où il a été amarré au ponton principal de Port Olona, au pied du village officiel qui ouvre ses portes demain. D’ici le départ le 10 novembre, François Gabart a un agenda bien rempli, entre briefings avec la direction de course, sollicitations médiatiques et rencontres avec le public et les sociétaires de la Macif.

    François, comment s’est passé le convoyage du bateau MACIF vers les Sables d’Olonne ?

    François Gabart : « Très bien ! Nous sommes partis hier soir vers 20h de Port-la-Forêt et nous sommes arrivés à 11h aux Sables. Peu après notre départ, nous avons rattrapé un petit front en face des Glénan, nous avons ensuite glissé tranquillement jusqu’à Belle-Ile avant de reprendre un peu de vitesse jusqu’aux Sables d’Olonne. Nous en avons aussi profité pour essayer rapidement certaines voiles, car nous ne voulions pas prendre de retard, l’objectif était d’arriver avec la marée du matin.»

    En quittant la maison, as-tu ressenti quelques frissons ?

    FG : « J’étais plus d’ému en partant de Port-La-Forêt hier qu’en arrivant aux Sables d’Olonne ce matin. Cela fait plus de deux ans que je me prépare là-bas, c’est le camp de base de MACIF, mon lieu de résidence aussi. Donc en quittant le ponton, je laissais la maison, des visages connus et appréciés ; la prochaine fois que j’y retournerais, ce sera dans quatre mois ! En plus, pour l’occasion, beaucoup de personnes de Mer Agitée qui ont travaillé sur le projet MACIF étaient là pour nous dire au revoir. C’était une belle émotion, et le décor s’y prêtait : temps très calme, soleil couchant, c’était un départ esthétiquement très sympa.»

    Le village officiel ouvre ses portes samedi, as-tu hâte d’aller à la rencontre du public ?

    FG : « En arrivant ce matin, nous avons découvert les beaux bâtiments, les affiches. MACIF est entouré de plein de jolis bateaux. On sent que quelque chose se prépare et je suis content d’être acteur de cette fête du Vendée Globe ! Les trois semaines qui viennent ne seront pas simples car nous allons être très sollicités, mais ce seront des moments forts, humainement parlant, et il faut essayer de les vivre à fond. »

    Quel sera le programme de ces prochains jours ?

    FG : « Ce week-end s’annonce déjà chargé : nous avons des sollicitations médiatiques, la photo officielle et des briefings de l’organisation. Lundi, j’ai rendez-vous pour une grande manifestation organisée dans la ville de Niort avec un autre concurrent du Vendée Globe, Bernard Stamm. Macif et Cheminées Poujoulat, étant toutes deux des sociétés basées à Niort, elles se sont réunies avec la ville pour fédérer les Niortais autour de nos deux bateaux sur le Vendée Globe. Enfin mardi, nous accueillerons 140 sociétaires Macif de la région Centre-Ouest Atlantique pour leur faire vivre ma préparation. Parallèlement à tout cela, l’équipe technique continue de travailler sur le bateau et nous ferons des points réguliers.»

    Justement, que reste-t-il à faire sur le bateau d’ici le 10 novembre et comptes-tu naviguer encore ?

    FG : « De la petite optimisation ! Grosso modo, je suis prêt aujourd’hui, mais j’ai toujours des petites améliorations en tête. Il y a aussi pas mal de documents à synthétiser ou à réécrire. Il y aura des mémos sur le bateau pour bien savoir utiliser le matériel embarqué, également des « documents de casse » pour savoir réparer en cas d’avarie ou de petite casse. Nous allons enfin essayer de faciliter encore et toujours la vie à bord, l’objectif pour le jour du départ est d’avoir un bateau pratique, efficace et simple à utiliser. Pour ce qui est de la navigation, nous allons sans doute refaire une sortie, pour une dernière validation.»

    • MACIF aux Sables d’Olonne dans les starting-blocks! •

  • MACIF à un mois du grand départ !

    De Christian Le Pape, directeur du Pôle Finistère, au soir du dernier stage. Moins de deux ans après s’être lancé avec la Macif dans son projet de Vendée Globe, François Gabart aborde l’ultime ligne droite, puisque le

    10 octobre 2012 • 2012-13, Course au Large, IMOCA, Vendée Globe • Vues: 1093

  • Europa Warm’Up – une formule à reconduire

    C’est sur une scène ouverte au public devant le village de l’Europa Warm’Up que s’est déroulée la remise des prix clôturant ainsi trois semaines de compétition intenses et riches d’enseignements. Et si le vainqueur

    9 juin 2012 • Course au Large, Europa Warm'Up, IMOCA • Vues: 1062

  • Tous à bon port

    C’est à 15h 12mn 22s (TU+2), que Javier Sansó a franchi la ligne d’arrivée à bord d’ACCIONA 100% EcoPowered. Dernier concurrent classé de cette deuxième étape, il aura surtout validé la pertinence de son concept.

    5 juin 2012 • Course au Large, Europa Warm'Up, IMOCA • Vues: 1336