Mare.de gagne la première étape de l’Atlantic Cup

© Breschi / Ricochets17

Avec une flotte internationale sans précédent de 15 Class 40 en compétition dans L’Atlantic Cup présentée par 11th Hour Racing, #115 Mare, skippé par Jörg Riechers et Ryan Breymaier, a passé la ligne d’arrivée à 1:20:13 du matin (EDT) le mardi 15 mai, avec 78h55min13s pour parcourir les 642 milles nautiques de la première étape de L’Atlantic Cup de Charleston, S.C. vers le port de New York. La course, premier événement au bilan carbone neutre aux Etats-Unis, a vu Mare, voilier allemand, finir avant #101 Campagne de France (79h16min38s), suivi par deux bateaux américains : #118 Bodacious Dream (79h51min56s) et #106 Gryphon Solo 2 (80h48min05s), eux-mêmes suivis par le voilier français #105 Eole Génération – GDZ SUEZ (81h50min45s). Ils forment ensemble notre top 5.

La course a commencé à 18h30 (EDT) le vendredi 11 mai de la marina de Charleston Marina avec des concurrents internationaux venant des Etats-Unis, de France, d’Allemagne et de Grande Bretagne, qui étaient au coude à coude lors de ces 3 jours de compétition dans la première étape. Les équipes ont quitté le port de Charleston avec #116 Icarus prenant la tête de la course avec le meilleur départ. Peu après le départ, les haubans de #90 40 Degrees ont fait défaut, ce qui les a amené à un démâtage et leur retrait de la première étape de la course. Les bateaux étaient à portée de vue des uns des autres jusqu’au Cap Hatteras, lieu où la flotte s’est séparée en deux groupes. Un groupe opta pour suivre la côte où les vents devaient être forts et l’autre moitié décida de naviguer plus à l’est pour suivre le Gulf Stream et prendre avantage de la poussée de 3 Nœuds. Les vents prévus sur la côte se sont affaiblis ce qui a permis au groupe sur le Gulf Stream de prendre et de garder la tête de la course.

« Ca ne pouvait pas être mieux, vraiment. Première place maintenant et seconde victoire pour la seconde course de ce bateau, c’est vraiment bien. Je pense qu’on a fait une très bonne course, » a déclaré le skipper de Mare, Jörg Riechers.

« On a essayé de planifier notre course longtemps avant le départ et de s’y tenir. Je pense que ça aide quand tu n’informes pas les autres personnes de tes projets, » a déclaré le skipper de Mare, Ryan Breymaier. “Les conditions météo on changé un petit peu, mais tant que tu te tiens au plan que tu maîtrises depuis le début, ça ne peut que fonctionner tout le long. »

Source

Stéphanie Rosalie

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 16 mai 2012

Matossé sous: Atlantic Cup, Class40, Course au Large

Vues: 1268

Tags: ,

Sous le vent

Au vent