Six concurrents dans les starting blocks

© Paul Todd / Volvo Ocean Race

La flotte au complet des 6 Volvo Open 70 (après le retour aux affaires de Team Sanya) s’apprête à disputer, samedi, l’In-Port Race de Miami puis à quitter le lendemain les Etats-Unis pour gagner Lisbonne, dernière escale avant celle de Lorient (16 juin – 1er Juillet).

Après 12 manches, 7 mois de course, plus de 33 000 milles parcourus – soit près de 85% de la route -, 4 concurrents sont aujourd’hui en lice pour la victoire finale. Les Espagnols de Telefonica, désormais fragiles leaders au classement général provisoire, sont en effet soumis aux attaques répétées des Français de Groupama sailing team, des Néo-Zélandais de Camper with Emirates Team New Zealand et des Américains de Puma Ocean Racing powered by BERG, qui a opéré une remontée spectaculaire après ses deux victoires d’étapes successives.

Rarement la course n’aura été aussi disputée à ce stade de l’épreuve.

Cette transat Miami – Lisbonne, longue de 3 590 milles marquera le retour de la Volvo Ocean Race en Europe après un tour du monde qui va s’achever le 7 juillet prochain en Irlande après un stop au Portugal puis en France, à Lorient, pendant la 2ème quinzaine de Juin.

Cela sera la 3ème fois en 37 ans d’existence et 11 éditions que la course s’arrêtera dans l’Hexagone, après deux escales de La Rochelle, en 1996-97 et 2001-02. Lorient sera cependant la première escale à recevoir une édition qui compte un concurrent français dans ses rangs. Et quel concurrent, puisque Franck Cammas et ses hommes tiennent la 2ème place du classement général provisoire à l’issue des 12 premières manches (sur les 19 à disputer).

Et Cammas de poursuivre : « Le classement de la dernière étape, Itajai-Miami est très représentatif de l’intensité de la compétition. Cela veut dire que tout reste encore très ouvert pour 4 bateaux pour la victoire finale. C’est une bonne chose quand on sait qu’il reste 6 manches à disputer, dont 3 étapes. Il faut donc continuer à se battre… et à mieux naviguer que nous ne l’avons fait dans la dernière étape. On doit se souvenir des bonnes choses que nous avons faîtes et les reproduire. »

Quand à Ken Read, le skipper de Puma, il est remonté à bloc et son équipage a le couteau entre les dents :

“Cela n’est jamais arrivé par le passé. Aucun bateau n’a jamais gagné la Volvo Ocean Race après avoir abandonné une étape (ndlr : et donc marqué 0 point). Pourquoi ne pas être les premiers ? Nous sommes en position de chasseurs. Cela nous convient. C’est amusant. »

Puma avait en effet démâté au milieu de l’Atlantique, dans la première étape et donc du abandonner pour rejoindre l’île Tristan da Cunha. Le bateau avait ensuite été chargé sur cargo pour rejoindre Cape Town et reprendre la course.

De leur côté, les Néo-Zélandais de Camper, actuellement 3ème, semblent avoir repris confiance en eux après leurs déboires techniques et sont prêts à nouveau à montrer des dents.

Après avoir dominé largement dominé la première partie de cette Volvo Ocean Race 2011-12, avec 3 victoires d’étape successives (E1,E2 et E3), Telefonica aborde donc cette fin d’épreuve sur la défensive.

Il n’y aura donc pas de quartier entre ces 4 concurrents dans les 6 prochaines et dernières manches, d’autant que Abu Dhabi et Sanya, s’ils ont perdu tout espoir de victoire finale, trahis par les ennuis techniques, auront à cœur de finir cette édition en beauté, pour l’amour de l’art et du travail bien fait.

Les navigations vont reprendre en douceur après-demain ; jeudi avec les courses d’entraînement en flotte, puis vendredi avec les épreuves Pro-Am.

Classement général après 12 épreuves (dont Etape 6, Itajai-Miami)
Après 6 étapes océaniques et 6 régates « in-port »
1-Telefonica (Iker Martinez) : 164 pts
2-Groupama 4 (Franck Cammas) : 153 pts
3-Camper (Chris Nicholson) : 149 pts
4-Puma (Ken Read) : 147 pts
5-Abu Dhabi (Ian Walker) : 68 pts
6-Sanya (Mike Sanderson) : 25 pts

Equipes victorieuses des 12 manches (sur 19 manches) :
Etapes (6):
Telefonica : (E1,E2 et E3)
Groupama 4 : (E4)
Puma Ocean Racing : (E5 et E6)

In-Port Race (6) :
Abu Dhabi Ocean Racing : (IP Alicante) et (IP Abu Dhabi)
Telefonica : (IP Cape Twon) et (IP Sanya)
Camper with Emirates Team New Zealand : (IP Auckland)
Groupama 4 : (IP Itajai)

Source

Anne Massot

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : 2011-12