À 24 heures du dénouement final

© Alexis Courcoux

Saint-Barthélemy s’est réveillée ce matin avec une bonne nouvelle. C’est de jour et un dimanche que le premier Figaro devrait faire son entrée dans le port de Gustavia. Toujours en tête de la Transat AG2R LA MONDIALE, Cercle Vert navigue toujours aussi vite et au pointage de 15h00 seuls 224 milles le séparent de la ligne d’arrivée. Les habitants se préparent et il est certain que demain matin, les quais seront bondés pour accueillir un équipage qui aura réussi à allier performance, audace et persévérance pour s’imposer. Durant toute la journée de dimanche, les arrivées vont se succéder ainsi que dans la nuit de dimanche à lundi, heure de Saint-Barthélemy mais pour l’heure, la navigation, les manÅ“uvres et les algues sont toujours au menu.

Les Saint-Bart ont très certainement eu un grand sourire ce matin en découvrant la distance qui restait à parcourir pour Gildas Morvan et Charlie Dalin sur Cercle Vert. Avec moins de 250 milles au compteur du Figaro, l’ETA d’arrivée est désormais fixée dans la matinée de dimanche, si toutes les conditions sont encore réunies. La voile est un sport mécanique, rappelons-le, et les marins ne sont jamais à l’abri d’un problème. Pour preuve, l’équipage d’Artemis, Sam Goodchild et Nick Cherry, a bien failli perdre son mât, la nuit dernière. En effet, alors qu’ils naviguaient sous grand spi, l’étai s’est cassé sur sa partie haute puis est tombé à l’eau. Rapidement l’équipage a réussi à sécuriser le mât et depuis les Anglais naviguent sous petit spi et vont tout faire pour récupérer leur 8e place. Si l’équipage avait été au près, il est fort à parier que le mât serait tombé. Rien n’est acquis et les équipages le savent bien.

L’autre fait marquant de cette journée est la rencontre entre deux Figaro qui se battent pour la troisième place. Bien installé sur la dernière marche du podium, Banque Populaire, dans un petit bord de re-cadrage a croisé la route de Skipper Macif. Les deux tandems naviguent désormais de concert à 1 mille l’un de l’autre. Une situation rêvée pour les spectateurs qui vont certainement assister à un magnifique final à Saint-Barthélemy mais pour les 4 marins, la tension va être terrible. Le vent devrait connaître quelques variations en termes de force et de direction mais le placement de Banque Populaire va lui permettre de contrôler son adversaire beaucoup plus aisément qu’avec un écart latéral important. Lors de la vacation radio, la tension était telle que Jeanne Grégoire a coupé court pour se concentrer à 100% à la bonne marche du bateau d’autant plus que les algues sont toujours bien présentes. « Quand nous naviguons à 12 nœuds et que nous entrons dans un banc d’algues c’est limite dangereux. Il y a comme un coup de frein et nous devons encore et encore passer du temps à libérer les safrans et la quille de ces algues », nous confiait Fabien Delahaye sur Skipper Macif.
Seul petit réconfort, si les marins avaient manqué de nourriture, ils auraient pu cuisiner ces algues qui sont comestibles et avec du poisson volant en ceviche, le plat aurait été du meilleur goût.

Aujourd’hui, samedi 12 mai, le Trophée AG2R de la Performance revient à l’équipage de Gaes, Anna Corbella et Gérard Marin. Les espagnols ont couvert la distance de 268,7 milles en 24h.

Petits Rappels

Lorsque les concurrents seront à 30 milles de l’arrivée, la cartographie passera en mode live avec un point actualisé toutes les 3 minutes afin de suivre d’une façon très précise les dernières heures de la course.
L’arrivée des bateaux sera également suivie en direct sur le site avec les images depuis le village, de la mer mais aussi des webcams positionnées sur les derniers milles de la course.

Ils on dit :

Gildas Morvan (Cercle Vert)

« On prévoit une ETA vers 13h. Le vent a un peu molli depuis ce matin. On a environ 7 nœuds de vent. La journée et la nuit dernière ont été particulièrement galère. Les algues nous ont encore gâché notre plaisir, on a passé notre temps à checker la quille et le safran pour garder le maximum de vitesse sous le bateau. Eprouvant physiquement puisqu’on fonctionnait sur des quarts d’une demi-heure ces derniers jours. On a hâte d’arriver. Tous les 2 ans, Cercle Vert vient sur St Barth, c’est une véritable joie à chaque fois de se retrouver. A partir d’aujourd’hui on va fonctionner en mode régate. Là vous avez deux hommes heureux mais fatigués qui apprécieront avec bonheur une bonne bière fraîche à l’arrivée. »

Fabien Delahaye (Skipper Macif)

« La nuit a été un peu mouvementée, on a eu beaucoup de vent vers 3 heures du matin, la nuit a été plus qu’active sur le pont. On prévoit une ETA dimanche fin d’après-midi (heure locale). Nous sommes bord à bord avec Banque Populaire mais nous sommes plus sud. On se parle à la VHF. Bagarre à vue jusqu’à l’arrivée de prévu avec Jeanne et Gérald. Pour l’instant, on estime que nous n’avons pas besoin d’être tous les deux sur le pont, ce qui nous permet de nous reposer un peu avant la dernière ligne droite où là on va donner le meilleur de nous-mêmes. On réfléchit sur la stratégie à mettre en place. On aura deux bords à tirer jusqu’à Gustavia, on va essayer d’aller vite, de bien appréhender l’approche des îles et l’arrivée. Et là nous serons deux sur le pont ! Les algues sont toujours là et freinent toujours l’avancée du bateau. »

Source

RivaCom

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 12 mai 2012

Matossé sous: Figaro 2, Monotypie, Transat AG2R

Vues: 1241

Tags: , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Transat AG2R