Ca accélère !

© Alexis Courcoux

Comme attendu, la flotte de la Transat AG2R LA MONDIALE a accéléré depuis une dizaine d’heures. Désormais poussés par 18-20 noeuds de vent d’est nord-est, les Figaro Bénéteau affichent des vitesses à deux chiffres et progressent sur la route directe vers Saint Barth. Toujours en tête, Cercle Vert, qui s’est recalé dans le sud au grès des oscillations du vent hier, a bien réduit l’écart en latéral avec ses poursuivants directs. Pas ou peu de différences entre les angles des uns et des autres qui poursuivent la course de vitesse entamée il y a 24 heures avant l’arrivée annoncée de grains qui pourraient apporter quelques petits bouleversements ce week-end.

« Hier, Cercle Vert a eu la possibilité de faire du bâbord amure, ce qui lui a permis de resserrer l’écart en latéral avec nous et surtout de se caler bien devant, ce qui n’arrange pas nos affaires » a expliqué Erwan Tabarly, ce matin à la vacation. De fait, le skipper de Nacarat comptait sur son décalage en latitude vers le sud pour bénéficier d’un meilleur angle de progression vers Saint Barth que son adversaire. Aujourd’hui, ce n’est plus réellement le cas et c’est vrai, ce ne sera pas facile d’aller chercher le duo Gildas Morvan – Charlie Dalin. Pas question pour autant de baisser les bras. Il reste 800 milles devant les étraves et si la météo aujourd’hui et demain s’annonce plutôt agréable, avec un vent d’est nord-est soufflant entre 18 et 22 nœuds et un peu plus stable que ces derniers jours, des grains vont peu à peu faire leur apparition en début de week-end, à l’approche de l’arc Antillais. « Les grains sont évidement un paramètre à prendre en considération. Il y aura forcément des choses à prendre et des surprises » poursuit Erwan Tabarly. A bord de Cercle Vert, ces fameux grains ne sont pas non plus pris à la légère. « Sous un nuage, c’est vite 10 nœuds de gagné ou 10 de perdu. C’est sûr, aujourd’hui, on est dans une situation plutôt confortable mais on ne crie surtout pas victoire. Rien n’est joué. Il reste l’équivalent de deux étapes de la Solitaire du Figaro à faire, ce n’est pas rien » a expliqué pour sa part Charlie Dalin, qui fête son 28e anniversaire ce jeudi 10 mai et qui ne pouvait rêver plus joli cadeau qu’un confortable petit matelas d’avance équivalent, en milles, au nombre de ses années. Mieux encore, il peut apprécier un renforcement notable du vent. Si celui-ci n’a guère dépassé les 12-15 nœuds depuis le passage de la Palma, depuis hier soir il s’est progressivement établi autour de 18-20 nœuds. « La quille siffle à nouveau et, ce matin, nous avons, pour la première fois depuis les Canaries, affalé le spi léger pour envoyer le spi de brise » a détaillé le jeune skipper de Cercle Vert. Certes, ce n’est pas l’alizé bien soutenu et régulier espéré mais les vitesses moyennes des bateaux flirtent désormais avec deux chiffres et les surfs sont beaux. La concentration est donc toujours de mise à la barre et aux réglages pour faire avancer au mieux les machines. La course de vitesse se poursuit et la foulée s’allonge. « Ce n’est pas pour nous déplaire », annonçait ce matin le skipper de Nacarat. Sûr qu’il n’est pas le seul de la flotte à savourer l’accélération.

Ils ont dit :

Erwan Tabarly (Nacarat) : « Ca accélère et ce n’est pas pour nous déplaire »

« On a récupéré du vent hier soir, on va assez vite. On naviguait avec 11-12 nœuds de vent jusqu’à il y a quelques heures. Actuellement on a 18-20 nœuds de vent, on a bien accéléré et ce n’est pas pour nous déplaire… La route est assez directe pour Saint Barth mais on risque d’avoir pas mal de variation de vents. On devrait avoir, d’après les fichiers, 20 nœuds de vent. Même si Cercle Vert est devant l’écart n’est pas énorme. On va faire le maximum. Les prévisions sont les suivantes : on devrait avoir une ligne assez directe avec quelques empannages. Cà me parait difficile de se refaire mais on verra bien. On regarde derrière pour maintenir notre position. Avec les 20-22 nœuds de vent chaud que nous avons, le bateau avance vite. Dans quelques heures on s’attend à quelques grains. »

Charlie Dalin (Cercle Vert) :

«Depuis trois jours on navigue avec les alizés. Là, çà souffle un peu plus entre 20 et 22 nœuds de vent avec de gros surfs. On a changé le spi pour un plus solide. Pour les prochaines heures, les fichiers annoncent plus de vent. Beau cadeau d’anniversaire. Rien n’est joué ! Il reste environ deux étapes rapides de la Solitaire du Figaro. D’ailleurs, on passe maintenant en mode Solitaire. Certes, on a une avance mais on ne crie pas victoire ! »

Source

RivaCom

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 10 mai 2012

Matossé sous: Figaro 2, Monotypie, Transat AG2R

Vues: 1308

Tags: , , , ,

Sous le vent

Les vidéos associées : Transat AG2R