Thalweg et options en vue

© Nick Dana/Abu Dhabi Ocean Racing

Ça y est, la flotte a heurté le thalweg annoncé, ce creux barométrique qui la freine à l’est de l’arc antillais. Les cinq concurrents ont ralenti et prennent des options différentes. Partisans du nord-nord-est, PUMA et Groupama. Décalés le long des îles, CAMPER, Telefónica et Abu Dhabi. Tous se méfient du calme qui peut bouleverser les positions.

« Les choses se tendent à bord, » confie Tom Addis d’une voix stressée, « c’est évident. Un front arrive du nord et perturbe les alizés : on va tous se rapprocher les uns des autres, c’est infortuné mais c’est la vie. On a encore 10 nœuds de brise mais on en a pour une bonne journée et demi avant de vraiment retrouver du vent. »

Tom Addis le navigateur est pourtant toujours premier à bord de PUMA Ocean Racing. Mais la situation se complique : une masse nuageuse située au nord de la flotte tue les alizés et il faut franchir un thalweg sans vent pour retrouver de l’air.

Cette météo imprévisible fait le bonheur des poursuivants, Groupama sailing team, quatrième, et Abu Dhabi Ocean Racing, cinquième : ils espèrent reprendre des milles au trio de tête. Lequel est forcément inquiet, PUMA en tête, CAMPER with Emirates Team New Zealand en deuxième et Telefónica en troisième position.

« On doit traverser ce petit creux barométrique pour accéder au nouvel anticyclone qui se forme ensuite, » poursuit Addis. « On pense avoir un plan solide, mais ce serait sympa de savoir ce que font les autres ! Ça va être une situation météo très instable et si quelqu’un pioche un grain et un peu de vent pour quelques heures, ça peut retourner la flotte. »

PUMA et Groupama ont donc choisi de rester sur une route nord-nord-est plus proche du prochain vent. CAMPER et Telefónica ont empanné pour se rapprocher de l’arc antillais et tenter de toucher le flot d’une dépression au sud-ouest. Abu Dhabi, sous le vent de la flotte depuis plusieurs jours, est lui aussi du côté des îles.

Addis toujours : « On va sans doute enrouler les Caraïbes par l’extérieur. À travers les îles, il y a beaucoup d’eau mais c’est plein de dévents. Elles sont très hautes et créent ces grands dévents, vous devez faire attention en les traversant.

« De toute façon, les 1000 prochains milles vont être peu ventés et alambiqués. On aura le cœur au bord des lèvres jusqu’à la fin de l’étape. »

Dernière ETA : arrivée des premiers bateaux prévue autour de midi le 9 mai.

Positions le vendredi 4 mai 2012 à 15h (HF)
Un problème technique empêche actuellement l’organisation de la course d’afficher toutes les données habituelles des bateaux.

Classement général après 11 épreuves
Après 5 étapes océaniques et 6 régates « in-port »
1-Telefonica (Iker Martinez) : 149 pts
2-Groupama 4 (Franck Cammas) : 133 pts
3-Camper (Chris Nicholson) : 124 pts
4-Puma (Ken Read) : 117 pts
5-Abu Dhabi (Ian Walker) : 58 pts
6-Sanya (Mike Sanderson) : 25 pts

Equipes victorieuses des 11 manches sur les 19 manches à disputer :
Etapes (5):
Telefonica (E1,E2 et E3)
Groupama 4 (E4)
Puma Ocean Racing (E5)
In-Port Race (6) :
Abu Dhabi Ocean Racing (IP Alicante) et (IP Abu Dhabi)
Telefonica (IP Cape Twon) et (IP Sanya)
Camper with Emirates Team New Zealand (IP Auckland)
Groupama 4 (IP Itajai)

Source

Anne Massot

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2011-12